Toutes les nominations dans le secteur social et médico-social

 

  • Nathalie Smirnov a été désignée, le 4 juillet, directrice générale par intérim de la Croix-Rouge française. Directrice générale adjointe en charge de la performance durable au sein de la Croix-Rouge française, sa nomination au pied levé fait suite au départ précipité de Jean-Christophe Combe, directeur général pendant 6 ans, nommé, le même jour, ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées au sein du gouvernement d’Elisabeth Borne.

 

  • Emmanuelle Thill, inspectrice en chef de santé publique vétérinaire, a pris, le lundi 4 juillet, ses fonctions de directrice de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) de la Creuse. Elle succède à Bernard Andrieu.

 

Hélène Pélissard a été réélue, le 30 juin, présidente de la Fédération SOLIHA, Solidaires pour l’habitat, pour un nouveau mandat de 3 ans. Alain Régnier, haut fonctionnaire, a, quant à lui, été élu président délégué. « Ce qui place à la tête du Mouvement SOLIHA, un duo très complémentaire », se félicite la Fédération. Alain Régnier apporte son expertise liée à la politique du Logement d’abord ; Hélène Pélissard, celle concernant la réhabilitation. « Notre mission est d’accompagner les ménages, en situation de fragilité, dans la transformation de leur logement (rénovation énergétique, adaptation) ou dans l’accès à un logement à loyer abordable. Le taux de croissance de notre activité en 2021 (+ 15%) souligne l’importance des besoins », explique la présidente réélue de la Fédération SOLIHA.

 

  • Louis-Xavier Colas a été nommé, le 27 juin, conseiller ressources humaines du secteur social et médico-social au cabinet du ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées.

 

  • Arnaud Flanquart a été nommé, le 1er juillet, conseiller autonomie des personnes âgées au cabinet du ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées.

 

Sarah Sauneron a été nommée, le 7 juin, conseillère solidarités, égalité femmes/hommes et lutte contre les discriminations du président de la République et de la Première ministre. Diplômée de Sciences Po Paris et de l’ENA, elle était jusqu’alors adjointe au sous-directeur du financement du système de soins au ministère des Solidarités et de la Santé. Auparavant, d’octobre 2020 à mai 2022, Sarah Sauneron était conseillère protection sociale au cabinet du ministre des Solidarités et de la Santé.

 

  • Catherine Keller a officiellement pris, le 2 mai, les fonctions de directrice de l’Institut du management (IDM) à l’Ecole des hautes études en santé publique (EHESP) qu’elle assurait par intérim depuis le début de l’année. Cette directrice d’hôpital et docteure en droit de la santé succède à Michel Louazel. Catherine Keller avait rejoint l’EHESP pour y enseigner le droit hospitalier. En plus de ses nouvelles fonctions, elle poursuivra ses activités et responsabilités pédagogiques au sein de l’EHESP, où elle co-dirige les deux parcours du master 2 « droit, santé, éthique » (mention droit de la santé), co-accrédité avec l’Université de Rennes 1.

 

  • Julie Labarthe, administratrice hors classe de l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), est nommée, à compter du 1er juillet, sous-directrice de l’observation de la solidarité auprès du directeur de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) à l’administration centrale des ministères sociaux.

 

  • Sébastien Gallois et Fanny Martin ont été nommés, le 25 mai, respectivement directeur du cabinet et cheffe de cabinet de la secrétaire d’Etat auprès de la Première ministre, chargée de l’Enfance. Tous deux viennent du ministère de la Justice. Le premier, magistrat, était jusqu’alors secrétaire général adjoint du ministère ; la seconde, diplômé de l’ENPJJ, était déjà cheffe de cabinet de Charlotte Caubel à la Direction de la protection judiciaire de la jeunesse (DPJJ).

Voici les autres membres du cabinet :

– Marie Léon, directrice adjointe du cabinet, chargée des financements des politiques de l’enfance, nommée le 15 juin ;

– Alexandre Denieul, conseiller pilotage national des politiques de l’enfance, nommé le 31 mai ;

– Guylène Mouquet-Burtin, conseillère parcours de l’enfant et éducation, nommée le 1er juin ;

– Clément Lethielleux, conseiller parlementaire, élus et associations, nommé le 3 juin ;

– Ophélie Zeugmann, conseillère communication et relations médias, nommée le 3 juin ;

– Marine Cazard, conseillère technique communications et questions numériques, nommée le 11 juin 2022.

 

  • Mireille Stivala a été réélue, début avril, secrétaire générale de la Fédération CGT de la Santé et de l’Action sociale. Cette aide-soignante au CHS de Sarreguemines (Moselle) entame ainsi son troisième mandat à la tête de l’organisation syndicale.

 

  • Philippe Fondrillon, ingénieur divisionnaire de l’agriculture et de l’environnement, est nommé, à compter du 1er juillet, directeur adjoint de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) du Cher.

 

Christelle Dubos a été nommée, le 23 juin, médiatrice nationale de la CNAF et des CAF. Elle est la première à occuper cette fonction. Directement rattachée au directeur général, elle est chargée d’animer la fonction de médiation administrative, mais aussi la défense des valeurs de la République, la protection des données et de la sécurité des usagers dans le cadre des systèmes d’information. Christelle Dubos est également la référente nationale « déontologie ». En tant que médiatrice nationale, elle a pour mission de coordonner l’action des 144 médiateurs répartis dans les CAF. Travailleuse sociale de formation, Christelle Dubos a été élue députée de la Gironde en juin 2017, sous l’étiquette LREM. D’octobre 2018 à septembre 2020, elle a été secrétaire d’Etat auprès du ministre des Solidarités et de la Santé. Christelle Dubos n’a pas sollicité le renouvellement de son mandat de députée lors des dernières élections législatives.

 

  • Rémy Schwartz est renouvelé, à compter du 1er juillet, dans ses fonctions de président du conseil d’administration de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII).

 

  • Delphine Champetier de Ribes, conseillère référendaire à la Cour des comptes, est nommée, à compter du 1er juillet, cheffe de service, adjointe au directeur de la sécurité sociale (DSS) à l’administration centrale des ministères sociaux.

 

Geneviève Mannarino a été nommée, le 1er mai, conseillère du président du Conseil de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), un poste nouvellement créé. Elle est chargée de seconder le président dans sa mission d’animation du Conseil et dans la relation à l’ensemble de ses membres. Elle l’assiste également dans l’exercice de ses responsabilités de représentation vis-à-vis des homologues et partenaires étrangers de la CNSA. Enfin, elle l’accompagne dans ses relations avec les élus, en particulier départementaux. Ancienne vice-présidente chargée de l’autonomie au conseil départemental du Nord, Geneviève Mannarino était également conseillère senior à l’Observatoire national de l’action sociale (ODAS).

 

  • Antoine Evin a été nommé, le 30 mai, chef de cabinet du ministre des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées. Il occupait précédemment les mêmes fonctions auprès de l’ancienne ministre déléguée chargée l’Insertion, Brigitte Klinkert.

 

  • Mathieu Arfeuillère, attaché d’administration de l’Etat hors classe, est nommé, à compter du 23 juin, directeur adjoint de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) de l’Aude. Jusqu’à présent directeur du cabinet du préfet du Cantal, il remplace Sophie Nègre.

 

  • Corinne Michel, administratrice générale de l’Etat, a été nommée, le 17 juin, cheffe de service, déléguée ministérielle à l’encadrement supérieur et dirigeant auprès du secrétaire général des ministères chargés des affaires sociales.

 

  • Amandine Le Guennec a été nommée, début mai, directrice de l’innovation de l’ADAPEI Var-Méditerranée, gestionnaire de 43 établissements et services spécialisés (2 500 personnes accompagnées, plus de 1 000 salariés). Cette ingénieure de formation est chargée d’accompagner les acteurs de terrain pour inventer de nouvelles réponses aux besoins des territoires et s’adapter aux évolutions des souhaits des publics accompagnés.

 

  • Vincent Reymond, administrateur de l’Etat hors classe, a été nommé, le 16 juin, directeur de projet chargé de la coordination, l’animation et le suivi des politiques publiques et des moyens mobilisés par les ministères sociaux dans les territoires d’outre-mer, auprès du secrétaire général des ministères chargés des affaires sociales.

 

  • Kathleen Agbo a été nommée, le 14 juin, conseillère chargée de l’accompagnement vers l’emploi au cabinet du ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion.

 

  • Florian Graveleau est, depuis février, le nouveau directeur de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) de Loire-Atlantique. Il a auparavant passé 10 ans dans les services du conseil départemental, au sein duquel il était, depuis mars 2016, chef du service innovation.

 

  • Tifany Coudougnès a été nommée, début mai, conseillère technique des politiques médico-sociales handicap et grand âge à l’URIOPSS Nouvelle-Aquitaine. Elle était jusqu’alors directrice du Centre intercommunal d’action sociale (CIAS) de la Communauté de communes Latitude Nord Gironde.

 

Carole Bousquet-Bérard a été nommée, le 22 mai, directrice du cabinet de la ministre de la Santé et de la Prévention. Depuis le 15 mars 2021, elle était conseillère santé, solidarités, protection sociale (cheffe de pôle) au cabinet du précédent Premier ministre, Jean Castex. Auparavant, Carole Bousquet-Bérard a également été la directrice de cabinet de la secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées. Avant d’intégrer le cabinet de Sophie Cluzel, elle a été, de janvier 2014 à avril 2016, chef du département « stratégie financière et patrimoniale » à l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP), puis, de septembre 2016 à avril 2019, sous-directrice financement et modernisation à la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP).

Ont été nommées, le même jour, au cabinet de Brigitte Bourguignon :

– Nadia Idiri, cheffe de cabinet ;

– Claire Piednoir de Rességuier, cheffe adjointe de cabinet.

Toutes deux travaillaient déjà aux côtés de Brigitte Bourguignon dans le précédent gouvernement, au ministère délégué chargé de l’Autonomie. La première était cheffe de cabinet, la seconde conseillère territoires et élus locaux.

 

  • Bénédicte Legrand-Jung a été nommée, le 31 mai, directrice adjointe du cabinet du ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion.

 

  • Franck Chaulet a été nommé, le 14 juin, directeur de la Direction de la protection judiciaire de la jeunesse (DPJJ) par intérim, à l’administration centrale du ministère de la Justice.

 

  • Nicolas Kanhonou a été nommé, le 8 juin, conseiller école inclusive, égalité entre les femmes et les hommes et lutte contre les discriminations au cabinet du ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse. Diplômé de l’IEP de Bordeaux, de l’IAE de Paris et de l’ENA, il était jusqu’alors directeur de la promotion de l’égalité et de l’accès aux droits auprès du Défenseur des droits.

 

  • Anaïs Vaquieri a été nommée, le 23 mai, conseillère éducation, jeunesse et égalité des chances au cabinet de la ministre déléguée chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Egalité des chances.

 

Marianne Kermoal-Berthomé a été nommée, le 21 mai, cheffe de pôle et conseillère santé, solidarités, protection sociale, travail, plein emploi au cabinet de la Première ministre. Diplômée de Sciences Po Paris et de l’ENA, elle était, depuis début 2019, adjointe au directeur de la sécurité sociale (DSS) à l’administration centrale du ministère des Solidarités et de la Santé. De septembre 2012 à janvier 2019, Marianne Kermoal-Berthomé a été, successivement, sous-directrice des finances et de la modernisation à la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP), puis, à partir de mars 2016, directrice de l’économie, des finances, de l’investissement et du patrimoine de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). Aupararvant, en 2010, elle a été conseillère au sein du cabinet du ministre du Travail, de la Solidarité et de la Fonction publique, alors Eric Woerth, chargée des politiques en faveur de la famille, des personnes âgées et des personnes handicapées.

Les autres membres du cabinet d’Elisabeth Borne de ce pôle ont été nommés par un arrêté du 9 juin :

– Bruno Clément-Ziza : Conseiller travail, plein emploi (adjoint à la cheffe de pôle)

– Cédric Arcos : Conseiller technique santé

– Nicolas Scotte : Conseiller technique protection sociale et comptes sociaux

– Sébastien Delescluse : Conseiller technique crises sanitaires et prévention

– Bilale Ahmimache : Conseiller technique travail et plein emploi

– Sarah Sauneron : Conseillère technique solidarités, égalité homme femme et lutte contre les discriminations

 

  • Eric Farges, inspecteur principal de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, est nommé, à compter du 13 juin, directeur adjoint de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP du Haut-Rhin.

 

  • Guillaume du Chaffaut a été nommé, le 31 mai, directeur adjoint du cabinet de la ministre de la Santé et de la Prévention. Ancien chargé d’enseignements à l’EHESP, il était, depuis août 2019, directeur général adjoint des Hospices civils de Lyon.

 

Nicole Da Costa, administratrice générale de l’Etat, a été nommée, le 8 juin, secrétaire générale par intérim des ministères chargés des affaires sociales. Elle remplace Etienne Champion, nommé directeur adjoint du cabinet de la nouvelle Première ministre, Elisabeth Borne. Nicole Da Costa était, depuis septembre 2021, secrétaire générale adjointe du ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion. Elle avait déjà travaillé au secrétariat général des ministères sociaux, notamment comme conseillère du secrétaire général sur la gestion des cadres supérieurs et dirigeants.

 

  • Antoine Meffre a été nommé, le 1er juin, conseiller financement et protection sociale au cabinet de la ministre de la Santé et de la Prévention. Ce diplômé de l’ESSEC, de Sciences Po Paris et de l’ENA travaillait déjà aux côtés de Brigitte Bourguignon au ministère délégué chargé de l’Autonomie, en tant que directeur adjoint de son cabinet. Auparavant Antoine Meffre était chef du bureau des personnes âgées à la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS).

 

Julien Roux, administrateur territorial hors classe, a été nommé, le 1er juin, directeur de projet pour l’investissement immobilier des EHPAD auprès de la directrice de la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS). Diplômé de l’Institut national des études territoriales (INET), il était, depuis août 2020, conseiller en charge des politiques territoriales et des relations avec les élus locaux auprès du secrétaire d’Etat chargé de l’Enfance et des Familles, Adrien Taquet. Auparavant, Julien Roux a également été conseiller en charge des territoires et de la contractualisation à la Délégation interministérielle à la prévention et à la lutte contre la pauvreté.

 

  • Sébastien Grosjean, directeur adjoint du travail, est nommé, à compter du 15 juin, directeur adjoint de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) de la Haute-Saône.

 

Déborah Cvetojevic a pris, le 2 mai, ses fonctions de directrice de l’autonomie de l’Agence régionale de santé (ARS) Normandie. Précédemment responsable de la Mission d’appui à la stratégie et partenariats à l’Institut national du cancer (INCa), depuis mai 2018, elle succède à Françoise Aumont, qui a fait valoir ses droits à la retraite. Déborah Cvetojevic était auparavant chef de bureau à la Direction générale de l’offre de soins (DGOS), à l’administration centrale du ministère chargé de la santé.

 

  • Laurie Marrauld, enseignante chercheur, a été nommée, le 25 mai, membre du conseil d’administration du Centre national de gestion des praticiens hospitaliers et des personnels de direction de la fonction publique hospitalière (CNG).

 

  • Julien Blot a été élu, le 13 mai, président du Groupe national des établissements publics sociaux et médico-sociaux (GEPSo). Ce diplômé de la filière D3S de l’EHESP, aujourd’hui Directeur d’AUREPAS, établissement public intervenant dans le champ du handicap adulte organisé en direction commune avec un EHPAD, dans le Puy-de-Dôme, succède à Marie-Laure Piquemal-Ratouit, nommé, en février, directrice générale du Centre hospitalier de Montfavet (Vaucluse), établissement public de santé mentale. Parallèlement, Jean-Pierre Stellittano, directeur général des EPH 35, remplace Joëlle Rubera au poste de vice-président du GEPSo. Les deux ex présidente et vice-présidente demeurent membres du bureau.

 

  • Amin Mansouri et Iulia Suc ont été nommés, le 27 mai, respectivement directeur adjoint de cabinet et cheffe de cabinet de la ministre déléguée auprès de la Première ministre, chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Egalité des chances.

 

Ronan Dubois a pris, le lundi 2 mai, ses fonctions de directeur général de la Fondation Lenval. Basée à Nice, cette fondation gère un hôpital pour enfants, plusieurs établissements sociaux et médico-sociaux- un établissement pour enfants et adolescents polyhandicapés, un institut médico-éducatif (IME), un centre ressources autisme (CRA), un centre d’action médico-sociale précoce (CAMSP)…- et un Institut de formation aux métiers de l’enfance et de l’adolescence (IFMEA). Jusqu’à présent directeur général du Centre hospitalier privé Saint-Grégoire (groupe Vivalto Santé), à Rennes, Ronan Dubois succède à Arnaud Pouillart, nommé directeur général adjoint du CHU d’Angers.

 

  • William Elman a été nommé, le 21 mai, directeur de cabinet au cabinet de la nouvelle ministre déléguée auprès de la Première ministre, chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances, Isabelle Rome.

 

  • Jean-Baptiste Lesage est, depuis février, le nouveau directeur de l’action sociale et des solidarités et du CCAS de la ville de Carquefou (Loire-Atlantique). Il était auparavant directeur des services petite enfance, enfance-écoles de la ville de Louviers (Eure).

 

Anne Devreese a été nommée, le 29 avril, vice-présidente du Conseil national de la protection de l’enfance (CNPE) instance placée auprès du Premier ministre. Directrice générale adjointe déléguée Enfance-Famille-Jeunesse au sein de la DGA Solidarité du conseil départemental du Nord, elle succède à Georges Labazée, l’ancien député, sénateur, président du conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques et président du Conseil supérieur de l’adoption, décédé début février. Diplômée de Sciences Po Paris, Anne Devreese a suivi la formation de directeur de la Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ). Directrice de foyer et de services de milieu ouvert au ministère de la Justice pendant près de 8 ans, elle rejoint ensuite, en 2005, le conseil départemental du Nord pour exercer les fonctions de directrice adjointe enfance-famille-jeunesse, chargée notamment de l’élaboration du volet enfance-famille du schéma d’organisation sociale et médico-sociale. En 2010, Anne Devreese devient directrice générale de la SPReNe, association gestionnaire d’une quarantaine d’établissements et services de protection de l’enfance dans le Nord et le Pas de calais (2 000 enfants accompagnés chaque année). En novembre 2014, elle intègre le cabinet de la ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes, Laurence Rossignol. Comme conseillère protection de l’enfance, elle assure alors la coordination et le pilotage de l’élaboration de la loi du 14 mars 2016 relative à la protection de l’enfant. En avril 2016, Anne Devreese est nommée directrice générale adjointe, puis directrice générale de l’Ecole nationale de protection judiciaire de la jeunesse (ENPJJ), à Roubaix. Un poste qu’elle occupe jusqu’en septembre 2019, date à laquelle, elle choisit de retourner au conseil départemental du Nord. Anne Devreese fait partie des membres du bureau du CNPE depuis son installation fin 2016.

 

  • Benjamin Maurice et Geoffroy de Vitry ont été nommés, le 22 mai, respectivement directeur du cabinet et directeur adjoint du cabinet du nouveau ministre du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion, Olivier Dussopt.

 

  • Monique Guillemot-Riou, directrice du travail, est nommée, à compter du 8 juin, directrice adjointe de la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités (DDETS) du Pas-de-Calais.

 

Fabienne Bartoli a pris, le 4 avril, ses fonctions de directrice générale de la Haute Autorité de santé (HAS). Elle succède à Thomas Wanecq, qui a rejoint l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) le 7 mars. D’abord agrégative en sciences économiques et sociales à l’Ecole normale supérieure, puis agrégée et docteur en sciences économiques de l’université Paris-Dauphine, Fabienne Bartoli a débuté son parcours professionnel dans l’enseignement supérieur, avant d’intégrer la direction de la prévision au ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie. Entre 2004 et 2006, elle a été conseillère technique pour les produits de santé au sein de plusieurs cabinets ministériels, avant d’intégrer l’IGAS. En juin 2008, Fabienne Bartoli est devenue directrice générale adjointe de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS, devenue ANSM) et en a assuré la direction générale par intérim de février à mai 2011. Après avoir réintégré l’IGAS en juin 2011, elle est nommée directrice du cabinet de la ministre des sports, puis, en septembre 2012 conseillère pour les affaires sociales à la représentation permanente de la France auprès des Nations Unies à New York. Elle y a, notamment, été chargée d’implanter une représentation des ministères sociaux. Elle a également travaillé avec le groupe « diplomatie et santé » pour la promotion de la couverture universelle santé. Enfin, Fabienne Bartoli est l’auteure de nombreux rapports, dont ceux sur l’aide médicale d’Etat (2019) ou les surcoûts pour les établissements de santé de la prise en charge du Covid-19 (2021-2022).

 

  • Ludovic De Gaillande, attaché d’administration de l’Etat hors classe, a été promu, à compter du 7 mai, directeur de la Direction de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DEETS) de Guadeloupe. Jusqu’alors directeur adjoint, il succède à Alain Frances, directeur du travail hors classe.

 

Didier Jaffre est, depuis le 20 avril, le nouveau directeur général de l’Agence régionale de santé (ARS) Occitanie. Jusqu’alors directeur de l’offre de soins à l’ARS Ile-de-France, depuis janvier 2017, il succède à  Pierre Ricordeau, qui rejoint son service d’origine, l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS). De novembre 2001 à décembre 2016, ce titulaire d’un doctorat en sciences économiques a occupé différentes fonctions à l’ARH de Bourgogne, puis à l’ARS de Bourgogne et, enfin, à l’ARS Bourgogne-Franche-Comté. En juin 2014, Didier Jaffre a été co-rapporteur du rapport « « Zéro sans solution » : le devoir collectif de permettre un parcours de vie sans rupture, pour les personnes en situation de handicap et pour leurs proches ».

 

  • Aurélien Rousseau, directeur général de l’Agence régionale de santé (ARS) d’Ile-de-France de 2018 à 2021, a été nommé, le 17 mai, directeur de cabinet de la nouvelle Première ministre, Elisabeth Borne.

 

  • Marieke Fidry, directrice adjointe du travail, est nommée, à compter du 1er juin, directrice adjointe de la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités (DDETS) de la Moselle.

 

Dominique Libault, actuel directeur général de l’Ecole nationale supérieure de sécurité sociale (EN3S) et ancien directeur de la Sécurité sociale (DSS), est reconduit, à compter du 14 mai, dans ses fonctions de président du Haut Conseil du financement de la protection sociale. Parallèlement, les personnalités qualifiées dont les noms suivent sont nommées ou confirmées membres du Haut Conseil : Michel Borgetto, Marie-Claire Carrère-Gée, Marianne Cornu-Pauchet, Benjamin Ferras, Nadia Joubert, Selma Mahfouz, Jean-Louis Rey.

 

  • Denis Roth-Fichet est nommé, à compter du 1er juin pour une nouvelle et dernière période de 3 ans, directeur régional aux droits des femmes et à l’égalité Grand Est.

 

  • Cyrille Jacquiot Placet est la nouvelle directrice du CCAS de la ville de Château-Thierry (Aisne).

 

Marilyn Labrousse a été promue, en janvier, directrice générale adjointe des Solidarités du conseil départemental de l’Allier. Elle succède à Nans Mollaret. Au sein de ce département, Marilyn Labrousse a été successivement, depuis janvier 2000, cheffe de service insertion-emploi-logement, cheffe de service établissements pour personnes handicapées, responsable du pôle des établissements médico-sociaux et, à partir de janvier 2017, directrice enfance-famille.

 

  • Paule Kujas, pharmacien hospitalier, est nommée, à compter du 1er juin, inspectrice générale des affaires sociales à l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS).

 

  • Myriam Revel, administratrice générale, a été nommée, le 25 mars, experte de haut niveau chargée du développement de la politique managériale et de l’accompagnement au changement des organisations auprès du directeur des ressources humaines à l’administration centrale des ministères sociaux.

 

Anne-Claire Amprou, inspectrice des affaires sociales de 1re classe, a été nommée, le 13 avril, déléguée interministérielle pour la négociation d’un accord international sur la prévention, la préparation et la riposte face aux pandémies sous l’égide de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Diplômée de l’EHESP et de l’ENA, Anne-Claire Amprou était, depuis juin 2021, coordinatrice de la gestion de crise Covid au ministère des Solidarités et de la Santé. Auparavant, entre janvier 2016 et mai 2019, elle a également été directrice générale adjointe de la santé à la DGS du ministère.

 

  • Julien Boucher, conseiller d’Etat, est maintenu, à compter du 15 avril, dans la position de détachement pour continuer à exercer les fonctions de directeur général de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA), établissement public administratif sous tutelle du ministère de l’Intérieur.

 

  • Lucette Faillot est renouvelée, pour une nouvelle et dernière période de 3 ans à compter du 1er juin, dans ses fonctions de directrice régionale aux droits des femmes et à l’égalité de la Guadeloupe.

 

Gérard Cotellon a pris, le 11 avril, ses fonctions de directeur général de l’Agence régionale de santé (ARS) de La Réunion. Diplômé de l’EHESP, cet infirmier de formation succède à Martine Ladoucette. Après avoir occupé pendant 10 ans différentes fonctions au sein de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), Gérard Cotellon était, depuis septembre 2018, directeur général du CHU de la Guadeloupe.

 

  • Sandrine Delage, déjà directrice de la résidence autonomie Les Moissonneurs et coordinatrice de l’action sociale, a été promue, le 1er décembre 2021, directrice du Centre communal d’action sociale (CCAS) de la ville de Coignières (Yvelines).

 

  • Sophie Marchandet a été nommée, le 14 avril, représentante titulaire au sein de la commission des emplois et des métiers du Conseil supérieur de la fonction publique hospitalière (CSFPH), sur proposition de la Fédération hospitalière de France (FHF). Elle remplace Céline Dugast.

 

Valéry Molet a été nommé, à compter du 1er mai, secrétaire général du Conseil économique, social et environnemental (CESE). Ce magistrat financier succède à Luc Machard. Diplômé de l’EHESP et de l’ENA (promotion Senghor), où il a cotôyé Emmanuel Macron, Valery Molet a notamment été délégué général du Grandlyon et directeur général des services (DGS) du conseil départemental de la Seine-Saint-Denis. Depuis avril 2018, il était directeur général des services du syndicat mixte EPTB Seine Grands Lacs, qui oeuvre au maintien de la quantité et de la qualité de l’eau de la Seine et ses affluents.

 

  • David Blin, administrateur de l’Etat, a été nommé, lundi 18 avril, directeur de projet chargé du comité de filière « petite enfance » auprès du directeur de la sécurité sociale (DSS) à l’administration centrale des ministères sociaux.

 

  • Denis Darnand, agent contractuel, a été promu, à compter du 1er avril, sous-directeur de l’inclusion sociale, de l’insertion et de la lutte contre la pauvreté à la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS). Depuis avril 2020, il était sous-directeur adjoint. Auparavant, Denis Darnand a travaillé presque 10 ans à la Direction de la sécurité sociale (DSS).

 

  • Sophie Nègre, attachée principale d’administration de l’Etat, est nommée, à compter du 9 mai, directrice adjointe de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) de l’Aude.

 

  • Irina Schapira, administratrice de l’Etat, est nommée, à compter du 16 mai, inspectrice de 1re classe des affaires sociales à l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS).

 

Constance Bensussan a été nommée, lundi 4 avril, directrice des instances et des relations institutionnelles, directrice de cabinet de la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF). Diplômée de l’IEP de Strasbourg et de l’ENA, elle a débuté sa carrière comme inspectrice des affaires sociales à l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS). Depuis juin 2017, Constance Bensussan était conseillère solidarités, égalité femmes/hommes, lutte contre les discriminations au sein du cabinet du président de la République. Elle a, parallèlement, été secrétaire générale de la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme (DILCRA).

 

  • Anne Baretaud, administratrice de l’Etat hors classe, est nommée, à compter du 1er mai, sous-directrice de l’intégration des étrangers à la Direction de l’intégration et de l’accès à la nationalité au sein de la Direction générale des étrangers en France,k à l’administration centrale du ministère de l’Intérieur.

 

  • Mathilde Aubert est, depuis février, la nouvelle directrice du Centre communal d’action sociale (CCAS) de Thionville, en Moselle.

 

Anne Jeanjean, inspectrice en chef de la santé publique vétérinaire, est nommée, à compter du 1er mai, directrice des systèmes d’information au secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales. Jusqu’à présent directrice du numérique au ministère de la Transition écologique, elle succède à Hélène Brisset. Auparavant, de février 2010 à mars 2018, Anne Jeanjean a été directrice adjointe de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) du Haut-Rhin.

 

  • Alexandre Petit et François Vincent ont été élus, le 25 mars, respectivement président et vice-président du Gérontopôle Nouvelle-Aquitaine, dont le siège est à Limoges. Alexandre Petit est le président-fondateur du groupe Alogia, entreprise spécialisée dans l’ergothérapie, du diagnostic personnalisé au management de projets immobiliers, en passant par des missions de conseil et de formation pour le maintien des personnes âgées à domicile. François Vincent est pneumologue, professeur des universités et praticien hospitalier au CHU de Limoges, mais aussi conseiller régional de Nouvelle-Aquitaine.

 

  • Salia Rabhi, attachée principale d’administration de l’Etat, est nommée, à compter du 1er mai, directrice adjointe de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) de l’Yonne.

 

Philippe Pucheu a pris, le 15 février, ses fonctions de directeur général de la Fondation Diaconesses de Reuilly, à Versailles. Cette fondation gère plus de 50 établissements (3 000 résidents, 1 800 salariés) organisés en cinq régions. Diplômé de l’EHESS, Philippe Pucheu a débuté sa carrière comme directeur des études à la FEHAP. De 2013 à 2016, il a été conseiller en charge des établissements sanitaires et médico-sociaux au sein du cabinet de la ministre des Affaires sociales et de la Santé. Depuis 2019, Philippe Pucheu était directeur général délégué du CHU de Caen.

 

  • Sophie Lebret est titularisée, à la date du 1er mai, dans le grade d’inspectrice des affaires sociales de 1re classe à l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS).

 

  • Stanislas Marcelja, directeur adjoint du travail, est nommé, à compter du 1er mai, directeur adjoint de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) de la Corse-du-Sud.

 

Thomas Audigé, inspecteur général des affaires sociales de 1re classe, a été nommé, le 1er avril, chef de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS). Il succède à Nathalie Destais. De juillet 2020 à juin 2021, Thomas Audigé a été directeur de cabinet de la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion. Auparavant, ce diplômé de HEC Paris et de l’ENA a notamment été directeur de la stratégie sociale d’EDF et directeur général adjoint de Pôle emploi.

 

  • Muriel Filippi, ingénieure en chef des ponts, des eaux et des forêts, a été nommée, le 15 avril, directrice adjointe de la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités (DDETS) du Maine-et-Loire.

 

  • Laurent Caillot, Vincent Ruol et Jacques-Bertrand de Reboul, inspecteurs de 1re classe, ont été nommés, le 13 avril, inspecteurs généraux des affaires sociales à l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS).

 

  • Marie-Françoise Baldacci, attachée d’administration de l’Etat hors classe, a été nommée, à compter du 1er avril, directrice de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) de la Haute-Corse. Jusqu’alors directrice adjointe de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) de Corse, elle succède à Magali Martin.

 

  • Christophe Castell, administrateur général de l’Etat, a été nommé, le 1er avril, sous-directeur des politiques publiques interministérielles de jeunesse et de vie associative à l’administration centrale du ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports.

 

  • Christophe Schmit est titularisé, à compter du 9 avril, dans le grade d’inspecteur général des affaires sociales à l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS).

 

  • Sylvie Vella a pris, le 1er avril, ses fonctions de directrice de la Direction interrégionale de la protection judiciaire de la jeunesse (DIRPJJ) Sud, qui couvre la région Occitanie. Elle était jusqu’alors directrice territoriale de la protection judiciaire de la jeunesse (DTPJJ) de Paris.

 

  • Julien Boucher, conseiller d’Etat, est reconduit, à compter du 15 avril, dans ses fonctions de directeur général de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA).

 

  • Yann-Gaël Amghar et Olivier Veber, inspecteurs des affaires sociales de 1re classe, ont été nommés, le 1er avril, inspecteurs généraux des affaires sociales (hors tour) à l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS).

 

Nathalie Latour a pris, le 7 mars, ses fonctions de directrice générale de la Fédération des acteurs de la solidarité (FAS), qui regroupe plus de 870 associations et organismes. Elle succède à Florent Guéguen. Nathalie Latour connaît bien la fédération pour avoir travaillé à son siège national entre 2004 et 2007 comme responsable de projets. Elle a ensuite dirigé, pendant près de 15 ans, la Fédération Addiction. Diplômée d’un master Ingénierie et management des associations de l’Université Panthéon Sorbonne (Paris I)/IAE Paris, Nathalie Latour a également été déléguée régionale de l’association SSAÉ (Soutien, solidarité et actions en faveur des émigrants, anciennement Service social d’aide aux émigrants). A la Fédération Addiction, Nathalie Latour est remplacée, depuis le 4 avril, par Marie Öngün-Rombaldi, jusqu’alors conseillère « Logement d’abord, Hébergement » de la ministre déléguée chargée du Logement.

 

  • Caroline Gardette-Humez, inspectrice des affaires sociales de 1re classe, est nommée, à compter du 11 avril, directrice des ressources humaines au secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales.

 

  • Paul de Marnix a été nommé, fin 2021, directeur de la communication et des relations institutionnelles de Nexem. Diplômé de l’ESSEC, de l’université Panthéon-Assas et du King’s College de Londres, il était précédemment conseiller communication et presse de la ministre déléguée chargée de l’Insertion, Brigitte Klinkert.

 

  • Katia Julienne, administratrice générale, a été nommée, le 6 avril, inspectrice générale des affaires sociales (5e tour) à l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS). Elle était jusqu’alors directrice de la Direction générale de l’offre de soins (DGOS) au ministère des Solidarités et de la Santé. A la DGOS, c’est Cécile Lambert, administratrice de l’Etat hors classe, qui assure son intérim.

 

  • Patrick Aubert, administrateur hors classe de l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), est reconduit, à compter du 11 avril, dans ses fonctions de sous-directeur de l’observation de la solidarité, à la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES), à l’administration centrale du ministère des Solidarités et de la Santé.

 

  • Valérie Delahaye-Guillocheau, conseillère d’Etat en service extraordinaire, a été nommée, le 5 avril, présidente suppléante du Conseil supérieur de la fonction publique hospitalière (CSFPH). Elle remplace Marie-Caroline Bonnet-Galzy.

 

  • Marc Desjardins, administrateur général, est renouvelé, à compter du 1er avril, dans ses fonctions de directeur du Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP).

 

  • Samira Touiti est nommée, à compter du 1er avril, directrice régionale déléguée aux droits des femmes et à l’égalité des Pays de la Loire, pour une période de 3 ans.

 

  • Marie-Françoise Lemaitre, administratrice générale, a été nommée le 1er avril, par intérim, directrice des ressources humaines au secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales. Elle remplace Pascal Bernard, admis à faire valoir ses droits à la retraite.

 

Céline Prins a été promue, le 15 mars, déléguée territoriale de la Meuse à l’Agence régionale de santé (ARS) Grand Est. Elle était jusqu’alors adjointe au délégué territorial. Diplômée de l’EHESP, Céline Prins a débuté sa carrière en 2003 à la DDASS de l’Orne, avant de rejoindre, dès 2004, la DDASS de la Meuse. Elle a intégré l’ARS de Lorraine en 2010 et poursuivra sa mission au sein de l’ARS Grand Est, à partir de 2015.

 

  • Alexia Everaere est nommée, à compter du 1er avril, directrice régionale déléguée aux droits des femmes et à l’égalité de Normandie, pour une période de 3 ans.

 

  • Sarah Bartoli, administratrice territoriale, a été nommée, le 14 mars, directrice de projet « déploiement du service public de l’insertion et de l’emploi » auprès de la déléguée interministérielle à la prévention et à la lutte contre la pauvreté.

 

  • Eric Blachon, secrétaire général de l’Union départementale FO de la Loire, a été élu à l’unanimité, le 2 mars, président du conseil d’administration de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (CNAV), dont il était déjà membre depuis août 2021. Eric Blachon a notamment été président de la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) de la Loire et vice-président de la CARSAT Rhône-Alpes.

 

  • Richard Kessori, inspecteur de l’action sanitaire et sociale hors classe, est nommé, à compter du 1er avril, directeur adjoint de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) de Corse, chargé des fonctions de « directeur régional délégué ».

 

Karine Reverte prendra, à compter du 4 avril, ses fonctions de directrice générale de LADAPT. Elle succédera à Julie Lorton. Agée de 52 ans, diplômée de Sciences Po Paris, et de l’Institut Français de presse (Paris 2 Panthéon-Assas), Karine Reverte est, depuis plus de 15 ans, directrice générale du Comité national Coordination Action Handicap (CCAH). Membre du Conseil de l’inclusion dans l’emploi (CIE) sous l’égide du ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion et du conseil scientifique de l’AGEFIPH depuis 2019, elle a consacré l’essentiel de son parcours professionnel à l’inclusion des personnes les plus vulnérables. De 1995 à 2004, Karine Reverte a ainsi été responsable de projets à la Fondation Vivendi, chargée de mobiliser les réseaux et entreprises du groupe pour créer des dispositifs dédiés à la lutte contre le chômage et l’exclusion.

 

  • Carole Gauthier, inspectrice de santé publique vétérinaire, est nommée, à compter du 1er avril, directrice adjointe de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) du Lot-et-Garonne.

 

  • Annaïck Morvan est reconduite, pour une nouvelle et dernière période de 3 ans à compter du 1er avril, dans ses fonctions de directrice régionale aux droits des femmes et à l’égalité d’Ile-de-France.

 

Benjamin Geny a pris, début mars, ses fonctions de directeur de la formation continue de l’EN3S, l’école des dirigeants de la protection sociale. Il succède à Gilles Nezosi, nommé directeur du Centre de traitement informatique Rhône-Alpes Auvergne. Ancien élève de l’EN3S (54e promotion – 2016), Benjamin Geny était jusqu’alors sous-directeur du Centre national de soins à l’étranger à la CPAM du Morbihan, après avoir été manager du département retraite de la CARSAT de Bretagne. Diplômé de Sciences Po Bordeaux, il a enseigné les sciences économiques et sociales en lycée et animé des ateliers de préparation à Sciences Po Paris.

 

  • Audrey Laymand, directrice adjointe du travail, est nommée, à compter du 28 mars, directrice adjointe de la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités (DDETS) de l’Eure.

 

  • Nicole Escassut est nommée, à compter du 1er avril, directrice régionale aux droits des femmes et à l’égalité d’Occitanie, pour une période de 3 ans.

 

  • Amandine Buffiere est, depuis janvier, la nouvelle présidente de la Fédération des centres médico-psycho-pédagogiques (FDCMPP). Directrice médicale de l’Association du centre Claude Bernard de Paris, cette pédopsychiatre succède à Patrick Belamich, qui aura présidé la fédération pendant 5 ans.

 

  • Nathalie Vilacèque a été nommée, le 6 mars, conseillère sociale, territoires et affaires pédagogiques pour l’éducation prioritaire au sein du cabinet du ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports.

 

  • Yann Debos, administrateur de l’Etat hors classe, a été nommé, le 14 février, chef de service, responsable du pôle Santé-Agence régionale de santé (ARS), auprès du secrétaire général des ministères sociaux.

 

David Soubrié, administrateur de l’Etat hors classe, a été nommé, mardi 1er mars, directeur de projet accompagnement « pôle appui métiers » auprès du directeur de la Direction régionale et interdépartementale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DRIEETS) d’Ile-de-France. Diplômé de l’IEP d’Aix-en-Provence et de l’ENA, il était, depuis un an, sous-directeur des services aux personnes âgées au Centre d’action sociale de la Ville de Paris (CASVP). Auparavant, d’août 2016 à février 2021, David Soubrié a été sous-directeur des professions sociales, de l’emploi et des territoires à la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS).

 

  • Morgane Lenain remplace Fabien Tocquen, depuis le 10 janvier, comme membre de l’Observatoire de l’inclusion bancaire, en qualité de représentant des associations de lutte contre la pauvreté et l’exclusion, des associations de consommateurs et des associations de défense des intérêts des familles.

 

  • Anthony Babkine a été nommé, le 11 mars, en qualité de personnalité qualifiée au sein du conseil d’administration de l’Etablissement public d’insertion de la Défense (EPIDE), qui gère 20 centres accueillant des jeunes âgés de 18 à 25 ans rencontrant d’importantes difficultés d’insertion et, souvent, en échec scolaire.

 

Renaud Pellé a pris, le 14 février, ses fonctions de directeur de la Délégation départementale des Hauts-de-Seine de l’Agence régionale de santé (ARS) Ile-de-France. Il succède à Monique Revelli, qui a fait valoir ses droits à la retraite. Directeur d’hôpital, diplômé de l’IEP de Bordeaux, Renaud Pellé a effectué toute sa carrière en milieu hospitalier. Depuis 2018, il était secrétaire général du Groupe hospitalo-universitaire Sorbonne Université. Renaud Pellé a notamment assuré le portage de projets stratégiques comme celui de la Maison des femmes à la Pitié-Salpêtrière ou l’ouverture du LIMA (lieu de mise à l’abri) Netter, qui accompagne des familles à la rue, en particulier des femmes sortant de la maternité.

 

  • Héloïse Giordano remplace, depuis le 2 mars, Cyrine Kouki comme membre titulaire de la Commission professionnelle consultative (CPC) cohésion sociale et santé.

 

  • Arnaud Bontemps, ingénieur en chef des ponts, des eaux et des forêts, est nommé, à compter du 14 mars, directeur adjoint de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) de l’Indre.

 

Jean-René Lecerf a été élu à l’unanimité, le 16 février, président du Conseil de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA). Il succède à Marie-Anne Montchamp pour les quatre prochaines années. Ancien sénateur, ancien président du conseil départemental du Nord et ancien maire de Marcq-en-Barœul, Jean-René Lecerf a présidé, durant plusieurs années, la Commission des finances de l’Assemblée des départements de France.

 

  • Philippe Charpentier remplace, depuis le 1er mars, Vannessa Fage-Moreel au sein du conseil des formations de l’Ecole des hautes études en santé publique (EHESP), en qualité de représentant de l’Etat.

 

  • Nicolas Després, titulaire d’un master de management en santé publique, est, depuis le 3 janvier, le nouveau directeur du Centre communal d’action sociale (CCAS) de Merdrignac (Côtes-d’Armor), qui gère notamment l’EHPAD des Genêts. Il succède à Chloé Le Bars.

 

Laurent Legendart a pris, le 9 février, ses fonctions de directeur général de l’Agence de santé de la Guadeloupe, de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin. Jusqu’à cette date directeur de la Direction de la stratégie et des parcours à l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes, depuis septembre 2019, il succède à Valérie Denux. Au sein de l’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Legendart a également été, de février 2016 à août 2019, directeur de la Délégation départementale de la Loire. Auparavant, il occupait les mêmes fonctions dans le département de Seine-et-Marne, pour l’ARS Ile-de-France.

 

  • Pascal Courtade, administrateur de l’Etat hors classe, a été nommé, le 2 mars, préfet délégué pour l’égalité des chances auprès du préfet des Yvelines.

 

  • Christophe Lanteri, administrateur de l’Etat hors classe, est nommé, à compter du 7 mars, sous-directeur de l’action sociale et de l’accompagnement du personnel à la direction des ressources humaines relevant du secrétariat général du ministère de l’Intérieur.

 

Sophie Vincent est, depuis décembre 2021, la nouvelle directrice générale de l’IRTS Nouvelle-Aquitaine Bordeaux. Auparavant directrice du SAMINA, établissement de la protection de l’enfance accueillant des mineurs non accompagnés et des jeunes majeurs, géré par l’ADGESSA à Bordeaux, depuis 2018, elle succède à Anne Créquis. Diplômée de l’IEP de Bordeaux, Sophie Vincent a débuté sa carrière comme officier de la Marine nationale spécialisé en communication et relations publiques. Elle a également été directrice du Groupement territorial de Seine-Saint-Denis et de Seine-et-Marne, puis de l’Essonne et du Val-de-Marne, pour une association gestionnaire de foyers de jeunes travailleurs.

 

  • Gwenaëlle Juan a été nommée, le 21 février, directrice adjointe du cabinet de la ministre déléguée chargée de l’Insertion. Elle a été rejointe, le 1er mars, par Antoine Evin, nommé, quant à lui, chef de cabinet de la ministre, Brigitte Klinkert.

 

  • Martine Théaudière, Jean-François Connan et Elodie Baussand ont été désignés, le 15 décembre 2021, comme personnalités qualifiées au sein du conseil d’administration de l’Etablissement public d’insertion de la Défense (EPIDE), qui gère 20 centres accueillant des jeunes âgés de 18 à 25 ans rencontrant d’importantes difficultés d’insertion et, souvent, en échec scolaire.

 

  • Michel Louazel a été promu, le 1er février, directeur des études de l’Ecole des hautes études en santé publique (EHESP). Jusqu’alors directeur du département « Institut du Management » de l’établissement, il succède à Alessia Lefébure.

 

  • Géraldine Bofill, directrice du travail hors classe, est nommée, à compter du 1er mars, cheffe de service stratégie, compétences et vie au travail auprès du directeur des ressources humaines à l’administration centrale des ministères sociaux.

 

  • Cécile Dangles, magistrate du premier grade, est maintenue en position de détachement auprès de la Contrôleure générale des lieux de privation de liberté, à compter du 1er mars, afin d’exercer les fonctions de contrôleure.

 

Laureen Welschbillig a été promue, le 13 décembre 2021, directrice de la Délégation départementale du Val-d’Oise de l’Agence régionale de santé (ARS) d’Ile-de-France. Auparavant directrice déléguée de la Délégation, elle succède à Laure Kervadec. Titulaire d’un master II en « Conseil en organisation et conduite du changement », cette infirmière diplômée d’Etat a rejoint l’ARS d’Ile-de-France en 2013.

 

  • Isabelle Sancerni (CFTC) a été réélue, le 10 février, présidente du conseil d’administration de la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF). Christian Gélis (CPME) a, quant à lui, été élu vice-président.

 

Nicolas Hurtiger a été élu, le 14 décembre 2021, président du SYNERPA Domicile. Jusqu’alors vice-président de ce syndicat affilié au SYNERPA, il succède à Dafna Mouchenik. Diplômé de l’ESSEC, il a fondé, en 2007, Senior Compagnie, société spécialisée dans l’aide à domicile non médicale. Nicolas Hurtiger a ensuite cofondé le Groupe Zephyr, engagé dans la prise en charge de la perte d’autonomie au travers de ses quatre enseignes : Senior Compagnie, Synergiemed (prestataire de service de santé), Libelia (transport de personne à mobilité réduite) et Freedom (services de confort à domicile).

 

  • Florence Maury a pris, début février, la présidence de l’association OETH (Objectif emploi des travailleurs handicapés) pour l’année 2022. Elle est accompagnée dans ses fonctions par Jean-Pierre Mercier, désigné président-adjoint de l’association, qui porte l’accord handicap du secteur sanitaire, social et médico-social privé non lucratif.

 

Flore Capelier est, depuis le 17 janvier, la directrice de l’Observatoire national de la protection de l’enfance (ONPE). Elle fut, précédemment, responsable de l’Observatoire de protection de l’enfance du département de Paris et vice-présidente du conseil scientifique de l’ONPE. Docteure en droit public, Flore Capelier est chercheure associée auprès du Centre d’études et de recherches de sciences administratives et politiques de l’Université Paris 2 et de l’Institut de Sciences politiques de l’Ecole normale supérieure de Cachan. Elle a également exercé les fonctions de conseillère au cabinet de l’élue en charge de la protection de l’enfance au département de Paris et d’inspectrice de l’Aide sociale à l’enfance (ASE) dans le département du Val-de-Marne.

 

  • François Badet, directeur adjoint du travail, est nommé, à compter du 28 février, directeur adjoint de la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités (DDETS) de la Loire.

 

Christophe Devys, conseiller d’Etat, a été nommé, le 15 février, président de la section sociale du Conseil d’Etat. Diplômé de l’Ecole normale supérieure de Cachan, de Sciences Po Paris et de l’ENA, il a été directeur général de l’Agence régionale de santé (ARS) d’Ile-de-France d’août 2015 à septembre 2018. Depuis janvier 2019, Christophe Devys présidait la commission de lutte contre la pauvreté de l’UNIOPSS et le Collectif Alerte, qui rassemble les grandes associations françaises de lutte contre la pauvreté et l’exclusion. A ce titre, il participait au conseil d’administration de l’UNIOPSS. Né en 1955 et également titulaire d’un doctorat en mathématiques appliquées, Christophe Devys a débuté sa carrière au Conseil d’Etat en 1990, où il devient maître des requêtes trois ans plus tard. Entre 1994 et 1997, il a dirigé le cabinet du directeur général de l’Assistance publique hôpitaux de Paris (AP-HP), avant de devenir le conseiller technique en charge des questions de protection sociale du Premier ministre Lionel Jospin, jusqu’en octobre 2000. Christophe Devys a ensuite dirigé le cabinet de la ministre de la Justice, Marylise Lebranchu, avant d’occuper les fonctions de secrétaire général du Conseil d’Etat en 2007. De 2012 à 2014, il a été le conseiller social de Jean-Marc Ayrault, alors Premier ministre.

 

  • Xavier Pierre est, depuis janvier, le nouveau directeur du Centre communal d’action sociale (CCAS) et de l’EHPAD les Jardins d’Henriette de la commune de Jullouville, dans la Manche.

 

  • Jean-Marc Toullieu, inspecteur général de santé publique vétérinaire de classe normale, est nommé, à compter du 21 février, directeur adjoint de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) du Lot.

 

Axelle Lemaire a pris, le 25 janvier, ses fonctions de directrice déléguée à la Stratégie, la Transformation et l’Innovation de la Croix-Rouge française, et directrice générale de 21, l’Accélérateur d’innovation sociale de la Croix-Rouge française et de Nexem. Elle succède à Grégoire Ducret. Elue députée de la 3e circonscription des Français de l’étranger en juin 2012, Axelle Lemaire a ensuite été, d’avril 2014 à mars 2017, secrétaire d’Etat chargée du Numérique et de l’Innovation. En 2018, elle a rejoint le cabinet européen de conseil en stratégie Roland Berger comme associée France. Axelle Lemaire a intégré le comité de Direction générale de la Croix-Rouge française sous la responsabilité de Jean-Christophe Combe.

 

  • Christophe Adamus, inspecteur général de santé publique vétérinaire de classe normale, est nommé, à compter du 15 février, directeur de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) des Deux-Sèvres. Il était jusqu’à présent DDETSPP de la Haute-Marne.

 

Marianne Piskurski a pris, à compter du 1er janvier, ses fonctions de directrice générale de l’Union nationale de l’aide, des soins et des services aux domiciles (UNA). Elle succède à Nicole Streignart, qui a fait valoir ses droits à la retraite. Diplômée de l’EHESP, Marianne Piskurski a débuté son parcours professionnel comme enseignante, avant de devenir directrice d’établissement à la Fondation Apprentis d’Auteuil, en 2005, puis au sein de l’APEI Les Papillons Blancs du Sud de l’Aisne. En 2010, elle a été nommée directrice d’un service polyvalent d’aide et de soins à domicile (SPASAD) du réseau UNA situé à Bordeaux.

 

  • Régine Morlas, inspectrice en chef de santé publique vétérinaire, est nommée, à compter du 15 février, directrice adjointe de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) des Hautes-Pyrénées.

 

  • Michel-Henri Mattera, inspecteur général des affaires sociales, a pris, à compter du 1er février, ses fonctions de directeur de la Direction de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DEETS) de Mayotte. Il a, précédemment, déjà occupé le même poste à La Réunion.

 

  • Daniel Lenoir a été nommé, le 3 février, coordinateur national de la feuille de route « Prévention du mal-être et accompagnement des populations agricoles en difficulté ». Cet inspecteur général des affaires sociales a notamment été directeur général de la Caisse centrale de la Mutualité sociale agricole (CCMSA) et directeur général de l’Agence régionale de santé (ARS) du Nord-Pas-de-Calais.

 

  • Nelly Blouet, personnel de direction d’établissement d’enseignement ou de formation de classe normale, a été nommée, le 7 février, directrice adjointe de la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités (DDETS) du Vaucluse.

 

Grégory Emery, médecin spécialiste de santé publique, a été nommé, le 1er février, directeur général adjoint de la santé au ministère des Solidarités et de la Santé. Il remplace Maurice-Pierre Planel. Membre du cabinet du ministre des Solidarités et de la Santé depuis mai 2018, Grégory Emery avait rejoint, en août 2021, le Centre de crise sanitaire de la Direction générale de la santé (DGS) comme conseiller médical. Auparavant, de septembre 2015 à mai 2017, il a été chef du Service évaluation des dispositifs médicaux et des technologies de santé à la Haute Autorité de santé (HAS).

 

  • Yves Lambert, inspecteur en chef de santé publique vétérinaire, a pris, à compter du 1er février, ses fonctions de directeur de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) de la Haute-Saône. Il succède à Thomas Clément.

 

  • Psylvia Dewas, directrice d’établissement sanitaire, social et médico-social hors classe, est nommée, à compter du 7 février, experte de haut niveau auprès du préfet de Mayotte, chargée de la résorption de l’habitat illégal et de la construction de logements sociaux et de villages relais-Logement.

 

Ghyslaine Wanwanscappel a été nommée, le 10 janvier, déléguée départementale de l’Agence régionale de santé (ARS) Bourgogne-Franche-Comté dans le Jura. Elle succède à Didier-Pier Florentin. Au cours de sa riche carrière, Ghyslaine Wanwanscappel a notamment été directrice des ressources humaines puis directrice générale adjointe de LADAPT, directrice générale adjointe chargée des relations sociales et des relations avec les usagers de l’APF, secrétaire générale du Samu Social de Paris et directrice générale de la Fondation des Amis de l’Atelier (2 500 salariés, 90 établissements et services).

 

  • Grégory Laborde, conseiller principal d’éducation de classe normale, est nommé, à compter du 7 février, directeur adjoint de la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités (DDETS) de la Manche.

 

  • Marc Daunis, administrateur de l’Etat hors classe, est nommé, à compter du 1er février, expert de haut niveau, adjoint à la déléguée à l’encadrement supérieur et dirigeant auprès du secrétaire général à l’administration centrale des ministères sociaux.

 

Marie Caillaud a été nommée, le 31 janvier, présidente du Conseil d’orientation des politiques de jeunesse (COJ), instance de concertation sur les politiques jeunesse et d’éducation populaire placée auprès du Premier ministre. Elle succède à Omar Didi. Responsable de la mission gestion et partenariats au sein du Service de l’inventaire du patrimoine culturel de la région Bretagne, cette diplômée de l’IRA de Nantes est, par ailleurs, co-animatrice du Forum Français de la jeunesse (FFJ), après avoir été, pendant 2 ans, présidente des Jeunes Européens – France.

 

  • Sophie Boudot, attachée hors classe d’administration de l’Etat, a pris, le 15 janvier, ses fonctions de directrice de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) de la Lozère. Elle remplace Jean-Michel Poirson.

 

  • Sandrine Fauduet, agente contractuelle, a été nommée, à compter du 1er février, cheffe de service, déléguée à l’information et à la communication auprès du secrétaire général, à l’administration centrale des ministères sociaux.

 

Giovanna Marsico a pris, le 5 janvier, ses fonctions de directrice du Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie (CNSPFV). Avocate de formation, elle était auparavant déléguée au Service Public d’information en santé au ministère des Solidarités et de la Santé et pilote du site Santé.fr. Présidente du Comité d’orientation stratégique (COS) du CNSPFV depuis février 2021, Sarah Dauchy est, quant à elle, reconduite à la tête du Centre à compter du 28 janvier.

 

  • Fanny Le Bayon a été nommée, à compter du 1er janvier, directrice du Centre communal d’action sociale (CCAS) de Quiberon, dans le Morbihan.

 

  • Chloé Tavan, administratrice hors classe de l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), est nommée, à compter du 1er février, sous-directrice du suivi et de l’évaluation des politiques de l’emploi et de la formation professionnelle à la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (DARES) du ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion.

 

Anne Liris a été nommée, le 13 décembre 2021, directrice des ressources humaines à l’Agence régionale de santé (ARS) d’Ile-de-France. Depuis juillet 2020, elle était cheffe de service stratégie compétences et vie au travail à la DRH des ministères sociaux. Titulaire d’une maîtrise de droit privé et d’un DEA de droit social obtenu à l’université Paris II Panthéon-Assas, Anne Liris a toujours exercé dans le secteur des RH. Elle a débuté sa carrière en 2001 comme responsable des relations sociales à Eau de Paris. Elle a rejoint l’ARS d’Ile-de-France à sa création en 2010, où elle a piloté, jusqu’en 2015, le Pôle relations sociales et relations de travail. Anne Liris est ensuite devenue DRH sur le périmètre santé et social de la Mutuelle générale de l’éducation nationale (MGEN).

 

  • Mathias Ott, préfet chargé d’une mission de service public relevant du gouvernement, a été nommé, le 27 janvier, préfet délégué pour l’égalité des chances auprès de la préfète du Val-de-Marne. Il était jusqu’alors chef de cabinet au sein du cabinet du Premier ministre.

 

  • Olivier Bachellery, administrateur civil hors classe, a été reconduit, à compter du 15 janvier, dans ses fonctions de sous-directeur des affaires financières et de la modernisation à la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) du ministère des Solidarités et de la Santé.

 

Myriam Bouali a été élue à l’unanimité, le 15 décembre 2021, présidente de l’Association des directeurs de maison départementale des personnes handicapées (ADMDPH). Directrice de la MDPH de Paris depuis août 2019, elle succède à Dominique Lagrange, directeur de la MDPH des Pyrénées-Atlantiques. Auparavant, Myriam Bouali était conseillère au cabinet de la maire de Paris, notamment en charge de la santé, des PMI, de l’autonomie et du lien intergénérationnel, des personnes en situation de handicap. D’avril 2014 à mars 2017, elle a également été cheffe de cabinet de Marisol Touraine, alors ministre des Affaires sociales et de la Santé.

 

  • Inès Boulant a été nommée, le 10 janvier, cheffe du cabinet de la secrétaire d’Etat chargée de l’économie sociale, solidaire et responsable.

 

  • Marianne Kermoal-Berthomé, administratrice générale, est reconduite, à compter du 14 janvier, dans ses fonctions de cheffe de service, adjointe au directeur de la Direction de la sécurité sociale (DSS) à l’administration centrale du ministère des Solidarités et de la Santé.

 

  • Bruno Clément-Ziza est nommé, à compter du 28 janvier, conseiller travail, emploi (chef de pôle) au cabinet du Premier ministre. Il remplace Florence Sautejeau.

 

  • Marion Reynaud, agente contractuelle de droit public, a été nommée, à compter du 1er janvier, directrice adjointe de la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités (DDETS) du Bas-Rhin.

 

  • Dimitri Grygowski a été nommé, à compter du 1er janvier, conseiller diplomatique au cabinet du ministre des Solidarités et de la Santé.

 

  • François Goubert-Gaebele est, depuis fin 2021, le nouveau directeur du Centre communal d’action sociale (CCAS) de la ville de Millau, dans l’Aveyron.

 

  • Sandrine Polychronopoulos, attachée principale d’administration de l’Etat, est, depuis le lundi 3 janvier, la nouvelle directrice de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) de la Corse-du-Sud. Jusqu’alors en fonction à la préfecture des Bouches-du-Rhône, elle succède à Valérie Campos.

 

  • Didier Leschi, préfet, est reconduit, à compter du 17 janvier, dans ses fonctions de directeur général de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII). Il dirige l’Office depuis le 17 décembre 2015.

 

  • Clervie Monshouwer et Matthieu Vittu ont été nommés, fin décembre 2021, conseillers au cabinet de la ministre déléguée chargée de l’Autonomie. La première comme conseillère territoires et élus locaux ; le second comme conseiller décentralisation et logement.

 

Sophie Krajewski a été promue, au cours de l’automne 2021, directrice de la protection maternelle et infantile (PMI) et de la promotion de la santé au sein de la Direction générale adjointe Solidarité du conseil départemental de Seine-et-Marne. Cette administratrice territoriale (promotion Aimé Césaire de l’INET) était précédemment chargée de mission protection de l’enfance et gestion des ESSMS, depuis 2017.

 

  • Lionel Josserand a été nommé, le 16 décembre 2021, membre titulaire du Comité interministériel consultatif d’action sociale des administrations de l’Etat, au titre des représentants du personnel sur proposition de la CFDT. Il remplace Michel Carayol.

 

  • Louis Tapon a été nommé, le 1er décembre 2021, conseiller crise sanitaire et territorialisation de la réforme autonomie au cabinet de la ministre déléguée chargée de l’Autonomie, Brigitte Bourguignon.

 

Eric Guyader a été élu, en décembre, président de l’Association nationale pour la formation permanente du personnel hospitalier (ANFH) pour l’année 2022. Il succède à Ophélie Labelle (CGT), présidente en 2021. Représentant de la Fédération hospitalière de France (FHF), Eric Guyader est directeur du Centre hospitalier de Beauvais (Oise) et vice-président de la FHF des Hauts-de-France. Il était déjà président de l’OPCA de la fonction publique hospitalière (FPH) en 2020. Il siège aux instances nationales de l’ANFH depuis octobre 2017.

Gilles Manchon (FO) assure le rôle de vice-président national de l’ANFH. Président de l’ANFH PACA en 2021, il occupe par ailleurs la fonction de délégué fédéral FO pour la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur-Corse, depuis septembre 2020. Le bureau national de l’ANFH est complété par : Céline Blondiaux (CFDT), Ophélie Labelle (CGT), Agnès Lyda-Truffier (FHF) et Olivier Rastouil (FHF).

 

  • Anne Frackowiak-Jacobs, sous-préfète hors classe, a été nommée, le 12 janvier, préfète déléguée pour l’égalité des chances auprès du préfet de l’Essonne. Elle était jusqu’alors sous-préfète de Grasse, dans les Alpes-Maritimes.

 

Muriel Vidalenc a pris, à compter du 1er janvier, ses fonctions de directrice générale adjointe de l’Agence régionale de santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes. Auparavant cheffe de service du pôle santé-ARS auprès du secrétaire général des ministères chargés des affaires sociales, depuis avril 2020, elle succède à Serge Morais. Diplômée de l’IEP de Paris et de l’EHESP, Muriel Vidalenc a débuté sa riche carrière au CHU de Lille. De 2002 à 2005, elle a notamment dirigé l’Institut national de jeunes sourds (INJS) à Paris. A partir de janvier 2010, elle a fait partie de l’équipe de préfiguration de l’ARS Rhône-Alpes, avant d’en devenir, jusqu’en septembre 2013, directrice du handicap et du grand âge. Muriel Vidalenc a ensuite été nommée directrice adjointe du cabinet de la ministre déléguée aux Personnes handicapées et à la Lutte contre l’exclusion, jusqu’à avril 2014, avant de rejoindre la Fegapei comme directrice générale, jusqu’à la création de Nexem en 2017. Elle est alors nommée directrice générale déléguée de l’ARS Grand Est.

 

  • Lise Rochaix a été nommée, le 26 novembre 2021, présidente du conseil d’administration de l’Agence technique de l’information sur l’hospitalisation (ATIH), qui pilote notamment le Tableau de bord de la performance des ESMS.

 

  • Thierry Grossin-Motti, directeur adjoint du travail, a été nommé, le 3 janvier, directeur adjoint de la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités (DDETS) d’Indre-et-Loire.

 

  • Laurent Alaton, sous-préfet hors classe, a été nommé, le 6 décembre 2021, commissaire à la lutte contre la pauvreté auprès du préfet de la région Bretagne. Il remplace Ludovic Magnier.

 

  • Edouard Schmidt a été nommé, à compter du 3 janvier, conseiller presse et communication digitale au cabinet du ministre des Solidarités et de la Santé.

 

  • Pascale Pêpe, inspectrice de l’action sanitaire et sociale hors classe, a été nommée, le 1er décembre 2021, directrice adjointe de la Direction de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DEETS) de Guadeloupe, chargée des fonctions de responsable du pôle « cohésion sociale ». Elle succède à Marie-Christine Le Naour.

 

  • Benoît Ourliac, administrateur hors classe de l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), a été nommé, à compter du 1er janvier, sous-directeur de l’observation de la santé et de l’assurance maladie à la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) à l’administration centrale des ministères sociaux.

 

  • Mathias Delhomme est, depuis novembre 2021, le nouveau directeur du service vie sociale et prévention et du Centre communal d’action sociale (CCAS) de la ville de Lamballe-Armor (Côtes-d’Armor). Cet assistant social de formation était jusqu’alors chargé de mission au conseil départemental de l’Yonne.

 

Cyril Carbonnel prend, à compter de ce lundi 3 janvier, ses fonctions de directeur général adjoint chargé des Solidarités du conseil départemental du Doubs. Auparavant directeur de l’autonomie du conseil départemental du Nord, ce diplômé de l’INET (promotion Hannah Arendt) succède à Patrick Genevaux. Précédemment, toujours au sein du conseil départemental du Nord, Cyril Carbonnel était directeur de projet enfance-famille.

 

  • Bénédicte Bruillon, magistrate du premier grade, est maintenue, à compter du 1er janvier, en position de détachement auprès des ministères sociaux, dans le corps des administrateurs civils, afin d’exercer les fonctions d’adjointe au chef du bureau des questions judiciaires et du droit privé au sein de la Direction des affaires juridiques.

 

  • Christophe Poinsot a été nommé, en novembre 2021, directeur de la scolarité inclusive et de l’insertion professionnelle au sein de l’ASEI Agir, Soigner, Eduquer, Inclure. Cette association, dont le siège est situé à Ramonville Saint-Agne (Haute-Garonne), gère 102 établissements et services sanitaires et médico-sociaux. Titulaire du diplôme de directeur d’établissement d’éducation adaptée et spécialisée (DDEEAS) délivré par l’INSHEA, Christophe Poinsot est détaché de l’Education nationale. Il a été chef d’établissement, directeur d’établissement régional d’enseignement adapté (EREA) et directeur d’une section d’enseignement général et professionnel adapté (SEGPA).

 

  • Stéphane Posière, inspecteur en chef de santé publique vétérinaire, est nommé, à compter du 1er janvier 2022, directeur adjoint de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) des Ardennes.

 

  • Murièle Cidalise-Montaise est renouvelée, pour une nouvelle et dernière période de 3 ans à compter du 1er janvier 2022, directrice régionale aux droits des femmes et à l’égalité de Martinique.

 

  • Hélène Wulfman, administratrice principale du Sénat, est nommée, à compter du 1er janvier 2022, sous-directrice de la législation auprès du directeur des affaires juridiques à l’administration centrale des ministères sociaux.

 

  • Jean-François Couret, magistrat du premier grade, est maintenu en position de détachement auprès du ministère de la Justice afin d’occuper, à compter du 20 décembre, l’emploi de directeur de la Direction interrégionale de la protection judiciaire de la jeunesse (DIRPJJ) Sud-Ouest.

 

  • Agnès Hursault, inspectrice en chef de santé publique vétérinaire, est nommée, à compter du 1er janvier 2022, directrice adjointe de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) de la Mayenne.

 

  • Marianne Saïe et Damian Mathey, jusqu’à présent inspecteurs des affaires sociales de 2e classe, sont nommés, à compter du 1er janvier 2022, inspecteurs des affaires sociales de 1re classe à l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS).

 

Florence Allot, inspectrice de 1re classe à l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS), a été promue, le 10 décembre, cheffe du Service des politiques d’appui à la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) du ministère des Solidarités et de la Santé et, parallèlement, adjointe à la directrice générale. Florence Allot était jusqu’alors sous-directrice de l’inclusion sociale, de l’insertion et de la lutte contre la pauvreté au sein du Service des politiques sociales et médico-sociales de cette même DGCS. Et, avant de rejoindre l’IGAS, elle a notamment été la conseillère chargée des enjeux environnementaux, risques et crises sanitaires de Marisol Touraine, alors ministre des Affaires sociales et de la Santé.

 

  • Emmanuelle Lavergne, déléguée nationale handicap à la direction des ressources humaines relevant du secrétariat général pour l’administration du ministère des Armées, a été nommée, le 6 décembre, membre suppléante du comité national du Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP), au titre des représentants des employeurs de la fonction publique de l’Etat. Elle remplace Martine Ricard.

 

  • Virginie Gonzales-Amirault, Bruno Chauvel et Philippe Léger ont été nommés, au cours de l’année, directrice et directeurs d’une fédération départementale de l’ADMR, respectivement dans le Cher, en Ille-et-Vilaine et dans la Drôme.

 

  • Karima Silvent a été nommée, le 24 décembre, présidente du conseil d’administration de l’Etablissement public d’insertion de la défense (EPIDE), dont les 20 centres accueillent des jeunes âgés de 18 à 25 ans rencontrant d’importantes difficultés d’insertion et souvent en échec scolaire.

 

  • Méhidine Faroudj, substitut du procureur général près la cour d’appel de Douai, est détaché auprès du ministère de la Justice pour occuper, depuis le 15 novembre, l’emploi de directeur adjoint de la Direction interrégionale de la protection judiciaire de la jeunesse (DIRPJJ) Grand-Nord.

 

  • Marine Jeantet, inspectrice des affaires sociales de 1re classe, a été nommée, le 21 décembre, inspectrice générale des affaires sociales (hors tour) à l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS).

 

Pascal Meyvaert a été élu, le 9 novembre, président du Syndicat des médecins coordonnateurs, EHPAD et autres structures, généralistes ou gériatres (SMCG-CSMF). Médecin coordonnateur de deux EHPAD alsaciens, à Gerstheim et Rhinau, il succède à Pierre-Marie Coquet, qui reste membre du bureau du syndicat en tant que vice-président.

 

  • Pascal Leybros, directeur adjoint du travail, a été nommé, le 13 décembre, directeur adjoint de la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités (DDETS) de la Moselle.

 

  • Cécile Langeois est renouvelée, pour une nouvelle et dernière période de 3 ans à compter du 1er décembre, directrice régionale déléguée aux droits des femmes et à l’égalité Auvergne-Rhône-Alpes.

 

Emilie Barromes est, depuis octobre, la nouvelle directrice générale adjointe de la Solidarité du conseil départemental du Tarn. Jusqu’alors directrice de l’action sociale au sein du Pôle Solidarités du conseil départemental du Vaucluse, cette diplômée de Sciences Po Bordeaux succède à Didier Marcon, qui occupait ce poste depuis janvier 1982. Emilie Barromes a également été directrice générale des services du Centre intercommunal d’action sociale (CIAS) de Seignanx, dans le département des Landes.

 

  • Hugues Thibault (CFE-CGC) a été nommé, le 8 décembre, membre titulaire du comité national du Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) au titre des représentants des personnels. Il remplace Christophe Roth. Deux autres représentants des personnels ont été désignés, comme membres suppléants : Bettina Kempf (CFE-CGC), pour remplacer Hugues Thibault ; Alain Mazeau (CFTC), en remplacement de Véronique Dhalluin.

 

  • Luc de Gardelle, qui dirige le groupe Altaïr, dans le Bas-Rhin, a été réélu, le 18 novembre, président de la Fédération des entreprises d’insertion. Il préside également l’Union régionale des structures d’insertion par l’économique d’Alsace (URSIEA).

 

Anne-Claire Mialot a été nommée, le 15 décembre, directrice générale de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU). Jusqu’alors préfète déléguée pour l’égalité des chances auprès du préfet de la Seine-Saint-Denis, elle succède à Nicolas Grivel, qui a pris, début novembre, la direction de la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF). C’est Isabelle Pantèbre, directrice du travail, auparavant secrétaire générale pour les affaires régionales auprès du préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, qui remplace, à cette même date, Anne-Claire Mialot comme préfète déléguée pour l’égalité des chances auprès du préfet de la Seine-Saint-Denis.

 

  • Blandine Astrade, Florence Bienfait et Denis Aye ont été nommés, au cours de l’année, directrices et directeur d’une fédération départementale de l’ADMR, respectivement en Savoie, dans l’Aude et dans les Hautes-Alpes.

 

  • Paul Rigato, directeur général de l’association « Accueil Savoie handicap » a été nommé, le 26 novembre, membre du conseil d’administration de l’Agence technique de l’information sur l’hospitalisation (ATIH) au titre des personnalités qualifiées. Deux autres personnalités qualifiées ont été désignées le même jour : Danielle Portal, directrice générale du centre hospitalier universitaire (CHU) d’Amiens, et Catherine Quantin, professeure des universités-praticienne hospitalière au CHU de Dijon.

 

Olivier Brahic, attaché principal d’administration de l’Etat, a pris, le 22 novembre, ses fonctions de directeur général de l’Agence régionale de santé (ARS) de Mayotte. Jusqu’alors sous-directeur de la veille et de la sécurité sanitaire au ministère des Solidarités et de la Santé, ce spécialiste de la gestion des risques succède à Dominique Voynet, qui a fait valoir ses droits à la retraite. Au ministère, depuis janvier 2020, date du début de l’épidémie de Covid-19, Olivier Brahic pilotait le Centre de crise sanitaire (CCS). Cet ancien élève de l’Ecole militaire de Paris avait rejoint le ministère en 2005 comme conseiller technique en charge de la gestion de crise, avant d’assurer la création, puis le pilotage, du Centre opérationnel de réception et de réponse aux urgences sanitaires et sociales (CORRUSS), entre 2008 et 2016.

 

  • Arthur Fournis, fondateur de l’association Origines, a été nommé, le 16 novembre, membre du Conseil national pour l’accès aux origines personnelles (CNAOP), en qualité de représentant d’associations de défense du droit à la connaissance de ses origines.

 

  • Jean-Luc Izard, administrateur général, a été nommé, le 29 octobre, expert de haut niveau, chargé d’exercer les fonctions de conseiller sur les questions relatives à l’action territoriale des organismes de sécurité sociale auprès du directeur de la Direction de la sécurité sociale (DSS) à l’administration centrale des ministères sociaux.

 

  • Sylvie Bonnet, inspectrice générale de santé publique vétérinaire de classe normale, a été nommée, lundi 15 novembre, directrice de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) de la Haute-Loire. Elle était jusqu’alors directrice adjointe de la DDETSPP des Ardennes.

 

  • David Maugé est, depuis septembre, le nouveau directeur général du groupe associatif Edenis. Basé à Toulouse, ce groupe associatif est gestionnaire de 19 EHPAD, d’une résidence autonomie et d’une résidence services seniors en Occitanie. De novembre 2016 à février 2020, David Maugé avait déjà été directeur administratif et financier d’Edenis, avant de rejoindre le groupe Coop Atlantique.

 

  • Marc Penaud, directeur général du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Toulouse, a été nommé, à compter du 1er décembre, inspecteur général des affaires sociales (hors tour) à l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS).

 

  • Caroline Coutout, ingénieure en chef des mines, prendra, à compter du 1er janvier 2022, ses fonctions de directrice adjointe de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) d’Auvergne-Rhône-Alpes, responsable du pôle « entreprises, emploi et solidarités ».

 

  • Guillaume Fischer, directeur de l’établissement médico-social public autonome Les Tournesols à Sainte-Marie-aux-Mines (Haut-Rhin), a été nommé, le 6 décembre, membre suppléant du comité national du Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP), au titre des représentants des employeurs de la fonction publique hospitalière (FPH). Il remplace Jean-François Dutheil.

 

  • Laurence Guillet est renouvelée pour une nouvelle et dernière période de 3 ans, à compter du 7 décembre, dans ses fonctions de directrice régionale aux droits des femmes et à l’égalité de Bourgogne-Franche-Comté.

 

Anne-Claire Mondon-Demay a été officiellement nommée, le 10 novembre, directrice départementale de l’Aisne de l’Agence régionale de santé (ARS) Hauts-de-France, après avoir assuré l’intérim du poste pendant 5 mois. Titulaire d’un master de management et conseil en organisation, elle a débuté sa carrière comme attachée de direction à l’Etablissement public de santé mentale départemental (EPSMD) de l’Aisne. Anne-Claire Mondon-Demay a ensuite intégré les rangs de l’ADMR, avant de rejoindre, en 2014, l’ARS Picardie.

 

  • Pierre Garcia a été nommé, le 22 novembre, membre suppléant du conseil d’administration du Centre national de gestion des praticiens hospitaliers et des personnels de direction de la fonction publique hospitalière (CNG), en qualité de représentant des Directions régionales de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS). Directeur de la DREETS du Centre-Val de Loire, il remplace Sylvie Mouyon-Porte au sein du conseil d’administration du CNG.

 

  • Isabelle Viot-Bichon, directrice du travail hors classe, a été nommée, à compter du 29 novembre, directrice de projet auprès du préfet de l’Essonne, chargée de l’expérimentation « Territoires zéro décrocheurs ».

 

Emmanuelle Delhomme a été promue, en octobre, directrice générale adjointe chargée du Pôle des solidarités départementales du conseil départemental de l’Yonne. Elle succède à Guillaume Marion, dont elle était l’adjointe depuis juin 2019. Auparavant, cette titulaire du Diplôme d’Etat d’ingénierie sociale (DEIS), obtenu à Buc Ressources, a notamment été coordinatrice Enfance-Jeunesse au sein du Centre communal d’action sociale (CCAS) de La Celle Saint-Cloud (Yvelines) et directrice d’une maison de quartier à Versailles.

 

  • Pauline Goirand a été nommée, le 8 novembre, conseillère en charge des relations avec le Parlement, les élus et les territoires au cabinet de la secrétaire d’Etat chargée de la Jeunesse et de l’Engagement.

 

  • Omar Didi a été nommé, le 8 novembre, président du Conseil d’orientation des politiques de jeunesse (COJ), commission administrative consultative placée auprès du Premier ministre et chargée de créer de la cohérence et de la transversalité dans les politiques publiques concernant les jeunes. Il succède à Elsa Bouneau.

 

  • Thierry Landais, attaché principal d’administration de l’Etat, est nommé, à compter du 1er décembre, directeur adjoint de la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités (DDETS) de l’Eure.

 

  • Lucile Olier, inspectrice générale de classe normale de l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), est reconduite, à compter du 27 novembre, dans ses fonctions de cheffe de service, adjointe au directeur de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES), à l’administration centrale du ministère des Solidarités et de la Santé.

 

  • Antoine Maignan a été nommé, le 23 novembre, membre du conseil scientifique de l’Ecole des hautes études en santé publique (EHESP) en qualité de représentant des personnalités qualifiées désignées par les ministres de tutelle. Il remplace Fabien Thomas.

 

Sylvie Boué, inspectrice hors classe de l’action sanitaire et sociale, a été nommée, le 13 septembre, directrice de la Délégation départementale de la Corrèze de l’Agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine. Auparavant directrice adjointe responsable du service santé environnementale et santé publique de la Délégation départementale du département voisin de la Dordogne, depuis avril 2018, elle succède à Sophie Girard. Diplômée de l’EHESP, Sylvie Boué est également titulaire d’une maîtrise d’Administration économique et sociale (AES) mention Aménagement du territoire de l’Université de Besançon et du diplôme d’Etat d’assistant de service social (DEASS).

 

  • Benoît Coquille a été nommé, le 8 novembre, conseiller en charge des politiques de jeunesse et du service national universel (SNU) au cabinet de la secrétaire d’Etat chargée de la Jeunesse et de l’Engagement.

 

  • Rachel Krupka et Jalal Nadarou ont été nommés, le 26 octobre, membres de la Commission mixte nationale de reconnaissance de la qualité de groupement d’employeurs pour l’insertion et la qualification (GEIQ). La première est chargée de mission à la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP) du ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, le second chargé de projets à la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) Auvergne-Rhône-Alpes. Ils remplacent Françoise Benczkowski et Véronique Bansard.

 

  • Jean-Michel Louyer, directeur du travail, a été promu, le 15 octobre, directeur de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) de l’Yonne. Jusqu’alors directeur adjoint en charge du pôle « Travail, emploi et solidarités », il succède à Alix Barboux.

 

  • Adrien Baron a été nommé, le 8 novembre, conseiller spécial, en charge du lien jeunesse et citoyenneté, au cabinet de la secrétaire d’Etat chargée de la Jeunesse et de l’Engagement.

 

  • Farida Belkhir et Jean-Baptiste Frossard ont été nommés et titularisés, à compter du 15 octobre, en qualité d’inspecteurs des affaires sociales de 2e classe à l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS).

 

  • Alexandra Leuliette a été nommée, le 8 novembre, directrice adjointe du cabinet, en charge de l’engagement et de la vie associative au cabinet de la secrétaire d’Etat chargée de la Jeunesse et de l’Engagement.

 

  • Didier-Pier Florentin est, depuis mi-août, le nouveau directeur de la Délégation départementale du Gers de l’Agence régionale de santé (ARS) Occitanie. Occupant précédemment le même poste dans le Jura pour le compte de l’ARS Bourgogne-Franche-Comté, il a remplacé Jean-Michel Blay, qui a rejoint la Direction des territoires et des relations institutionnelles de l’ARS Occitanie.

 

  • Annik Amiard, Julie Pantaloni-Baranovsky, Paul Coizet et Paul-Alexis Racine Jourdren ont été élus, fin octobre, au conseil d’administration de UNA, à l’occasion de l’assemblée générale de l’Union. La première et le troisième représentent UNA Bourgogne-Franche-Comté, la deuxième UNA PACA-Corse et le quatrième UNA Normandie.

 

Loïc Biot a été nommé, le 1er septembre, directeur de la Délégation départementale de Haute-Loire de l’Agence régionale de santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes. De 2008 à 2015, il a été directeur personnes âgées au Centre communal d’action sociale (CCAS) de la ville de Grenoble. Titulaire d’un master 2 de droit public, Loïc Biot a débuté sa carrière en 1991 à la Commission européenne, à Bruxelles. Il a intégré la fonction publique territoriale en 1995 comme responsable des transports urbains, puis directeur du développement économique et touristique à la ville de Charleville-Mézières (Ardennes). En 2002, il est devenu directeur général d’une commune de 8 000 habitants située en Isère, avant de rejoindre les services de la ville de Grenoble.

 

  • Jean-Louis Garcia a été réélu à l’unanimité, le 15 octobre, président de la Fédération APAJH, pour un nouveau mandat de 2 ans.

 

  • Adrien Mongenet a été nommé, le 18 octobre, conseiller technique pour les entreprises inclusives au cabinet de la ministre déléguée chargée de l’Insertion. Il remplace Gabriel Dutoya.

 

  • Grégory Ferra, directeur du travail, a été promu, à compter du 1er novembre, directeur de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) des Hautes-Pyrénées, dont il était jusqu’alors directeur adjoint.

 

  • Fabienne Logerot, attachée principale d’administration de l’Etat, est nommée, à compter du 15 novembre, directrice adjointe de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) de la Haute-Marne.

 

Yann de Kerguenec a été nommé, le 1er septembre, directeur de la Délégation départementale de l’Yonne de l’Agence régionale de santé (ARS) Bourgogne-Franche-Comté. Diplômé de l’EN3S, il a successivement travaillé à la MSA, à la Fédération de l’hospitalisation privée (FHP), au Conseil national de l’ordre des infirmiers et à UNA. Yann de Kerguenec succède à Eve Robert, qui a rejoint en mai le ministère des Solidarités et de la Santé.

 

  • Omar Didi a été nommé, le 8 novembre, président du Conseil d’orientation des politiques de jeunesse.

 

  • Franck Arnaud, administrateur hors classe de l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), est nommé, à compter du 15 novembre, sous-directeur des synthèses, des études économiques et de l’évaluation à la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) à l’administration centrale des ministères sociaux.

 

Nicolas Grivel, inspecteur général des affaires sociales, a pris, le lundi 1er novembre, ses fonctions de directeur de la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF). Jusqu’alors directeur général de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), depuis décembre 2014, il succède à Vincent Mazauric, qui aura dirigé la Caisse nationale pendant 4 ans et vient de rejoindre le Conseil d’Etat. De novembre 2010 à mai 2012, Nicolas Grivel a été chef de la mission ARS au sein du secrétariat général des ministères sociaux, avant de devenir directeur adjoint du cabinet de Michel Sapin, alors ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social.

 

  • Maxime Moulin a été nommé, le 1er octobre, directeur de cabinet du directeur général de l’Agence régionale de santé (ARS) Hauts-de-France. Diplômé de l’Institut régional d’administration, il avait rejoint l’ARS Nord-Pas-de-Calais en 2013 comme chargé de mission contrôle et expertise financière, avant de devenir, en 2017, agent comptable et membre du comité exécutif de l’ARS Hauts-de-France. Maxime Moulin occupe, en parallèle, depuis le début de la crise sanitaire, des fonctions de coordonnateur de cellule contact tracing.

 

  • Christine Meyer-Meuret et Philippe Pichery ont été élus, le 29 septembre, vice-présidents du Conseil de la CNSA. Administratrice à la Fédération des associations de retraités (FNAR), la première représente le collège des associations œuvrant au niveau national pour les personnes âgées ; président du conseil départemental de l’Aube, le second représente les conseils départementaux. Luc Gateau, président de l’Unapei, a quant à lui été réélu vice-président pour représenter le collège des associations œuvrant pour les personnes handicapées.

 

Eric Chenut a été élu, le 5 octobre, président de la Fédération nationale de la Mutualité Française pour un mandat de 5 ans. Atteint de cécité totale depuis l’âge de 23 ans, ce juriste de formation aujourd’hui âgé de 48 ans est administrateur délégué au sein du groupe MGEN, dont il a notamment été délégué national aux établissements, puis vice-président aux questions de santé, sanitaires et sociales. Eric Chenut multiplie les engagements associatifs, au sein de la Ligue des droits de l’Homme, de la Fédération APAJH ou comme président de Droit au savoir (2008 à 2012). A la tête de la Mutualité Française, il est épaulé par Séverine Salgado, qui a pris ses fonctions de directrice générale le 1er juillet. Ancienne élève de l’ENA, elle était directrice déléguée de la santé depuis son arrivée à la Mutualité Française en 2017.

 

  • Alain Vinciarelli, directeur du dispositif Cèdre de l’Association Vosgienne pour la sauvegarde de l’enfance, de l’adolescence et des adultes (AVSEA 88), a été élu, le 12 juin, président de l’Association nationale des maisons d’enfants à caractère social (ANMECS). Vice-président de l’association depuis 2015, il succède à Marianne Antunes.

 

  • Martine Laborde-Chiocchia, administratrice civile hors classe, a été nommée, le 4 novembre, sous-directrice, adjointe à la cheffe du service transformation numérique et gestion de proximité auprès du directeur des ressources humaines à l’administration centrale des ministères sociaux.

 

Anne Créquis a pris, ce lundi 1er novembre, ses fonctions de directrice de l’offre médico-sociale de l’Agence régionale de santé (ARS) Hauts-de-France. Auparavant directrice générale de l’Institut régional du travail social (IRTS) Nouvelle-Aquitaine, depuis 2017, elle remplacera Sylvain Lequeux. Anne Créquis effectue ainsi son retour dans le Nord, où elle a été enseignante à l’université de Lille et, durant 7 ans, de septembre 2010 à septembre 2017, directrice d’établissements et services médico-sociaux de l’APEI de Lille.

 

  • Denis Le Bayon, sous-directeur de l’accès aux soins, des prestations familiales et des accidents du travail à la Direction de la sécurité sociale (DSS) du ministère des Solidarités et de la Santé, a été nommé, le 1er novembre, inspecteur de 1re classe à l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS).

 

  • Mireille Lambert a pris, le 1er octobre, ses fonctions de directrice du Centre communal d’action sociale (CCAS) d’Avignon. Jusqu’alors chargée de mission au sein du CCAS, celle qui fut également chargée de mission handicap au conseil départemental du Vaucluse succède à Patricia de Valette, qui a fait valoir ses droits à la retraite.

 

Christophe Roth a été élu, le 14 septembre, président de l’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées (Agefiph). Membre du collège des salariés et siégeant au conseil d’administration depuis septembre 2018, il succède à Malika Bouchehioua. Depuis 2016, Christophe Roth est délégué national santé au travail et handicap à la confédération CFE-CGC. Membre de la Police nationale depuis 1991, il a occupé plusieurs postes en commissariat, en préfecture de Police, puis au ministère de l’Intérieur. Il a été affecté à la Direction départementale du Calvados, dans un service d’investigation et de recherche. A la suite d’un grave accident de service, Christophe Roth s’est engagé pour défendre une société plus inclusive et remplira plusieurs mandats en lien avec le handicap, y compris donc au sein de la fédération des services publics CFE-CGC, dont il est aujourd’hui délégué national.

 

  • Boris Mazeau a été nommé, le 25 octobre, conseiller parlementaire au cabinet de la ministre déléguée chargée de l’Insertion. Il remplace Amélie Rocca-Serra.

 

  • François Négrier, inspecteur de l’action sanitaire et sociale de classe exceptionnelle, a été nommé, le 1er septembre, directeur de la Délégation départementale des Côtes-d’Armor de l’Agence régionale de santé (ARS) Bretagne. Depuis 2016, il était directeur de la Délégation départementale de la Haute-Vienne au sein de l’ARS Nouvelle-Aquitaine. Au cours de sa carrière, François Négrier a notamment été directeur de la DDASS de la Corrèze et directeur de l’offre médico-sociale à l’ARS du Limousin.

 

Housseyni Holla a été reconduit, à compter du 28 septembre, dans ses fonctions de directeur général de l’Agence technique de l’information sur l’hospitalisation (ATIH). En poste depuis 2010, il entame son 5e mandat à la tête de cette Agence, qui pilote désormais le Tableau de bord de la performance dans le secteur médico-social.

 

  • Franck Aubry a été nommé, le 15 octobre, chef de cabinet de la secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées. Il remplace Lorraine Duranville.

 

  • Stéphanie Gilardin, administratrice civile hors classe, prendra, à compter du 1er novembre, ses fonctions de sous-directrice de l’accès aux soins, des prestations familiales et des accidents du travail à la Direction de la sécurité sociale (DSS), à l’administration centrale des ministères sociaux.

 

Serge Widawski prendra, à compter du 1er novembre, ses fonctions de directeur général d’APF France handicap. Titulaire du diplôme d’ingénieur de l’Ecole Centrale de Paris, il est encore pour quelques jours le directeur national d’APF Entreprises, poste qu’il occupe depuis septembre 2014. Serge Widawski succède à Prosper Teboul, qui a fait valoir ses droits à la retraite et quittera l’association le 31 octobre. Il a débuté sa  carrière en 1983 chez Air Liquide. Avant de rejoindre APF Entreprises, il était directeur général de la division énergie-industrie & Life Science d’Altran. En tant que directeur national d’APF Entreprises, Serge Widawski a piloté la réorganisation  des entreprises adaptées (EA) de l’association et ainsi permis la création de plusieurs centaines d’emplois durables pour les personnes en situation de handicap. Le positionnement de ces entreprises a été repensé pour devenir des tremplins vers l’emploi durable pour les personnes en situation de handicap.

 

  • Anne Guillon a été nommée, le 29 septembre, conseillère école inclusive, enseignement supérieur, innovations, accessibilité, au cabinet de la secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées.

 

  • Pierre-Emmanuel Cano, attaché hors classe d’administration de l’Etat, a été nommé, le 15 octobre, directeur adjoint de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) des Alpes-de-Haute-Provence.

 

  • Marie Lauze est, depuis juin, la nouvelle directrice générale adjointe (DGA) chargée du Pôle cohésion sociale et solidarités du conseil départemental des Hautes-Alpes. Auparavant DGA Solidarité sociale du conseil départemental de la Lozère, elle succède à Didier Marcon, qui a fait valoir ses droits à la retraite.

 

  • Michel Houdebine, conseiller maître à la Cour des comptes, a été nommé, le 7 octobre, directeur de la Direction de l’animation, de la recherche, des études et des statistiques (DARES) du ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion.

 

  • Régine Mur, directrice adjointe du travail, a pris, le 15 octobre, ses fonctions de directrice adjointe de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) de l’Ariège.

 

Sophie Girard, inspectrice de classe exceptionnelle de l’action sanitaire et sociale, a pris, le 1er septembre, ses fonctions de directrice de la Délégation départementale de la Haute-Vienne de l’Agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine. Diplômée de l’EHESP, elle avait déjà été directrice adjointe de cette délégation de 2016 à 2018. Depuis septembre 2018, Sophie Girard était directrice de la Délégation départementale de la Corrèze au sein de la même ARS.

 

  • Annaïck Laurent, inspectrice générale des affaires sociales, a été nommée, le 7 octobre, directrice adjointe à la Direction générale du travail (DGT) du ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion.

 

  • Hadrien Coisne a été nommé, le 11 octobre, conseiller élus et politiques territoriales au cabinet de la ministre déléguée chargée de l’Insertion.

 

Frédéric Bierry, qui est devenu le 2 janvier le premier président de la Collectivité européenne d’Alsace, a été élu, le 8 septembre, vice-président de l’Assemblée des départements de France (ADF), président de la commission Solidarité, santé et travail. Membre du groupe Droite, centre et indépendants (DCI), Frédéric Bierry était déjà président de la commission Solidarités et affaires sociales sous la précédente mandature de l’ADF.

 

  • Jean-Marie Cabrières a été nommé, le 23 septembre, conseiller communication et presse au cabinet de la ministre déléguée chargée de l’Autonomie.

 

  • Elodie Marchand a été nommée, le 1er octobre, contrôleure en charge des enquêtes et saisines auprès de la Contrôleure générale des lieux de privation de liberté (CGLPL).

 

  • Wilfrid Pelissier, inspecteur de la jeunesse et des sports de classe exceptionnelle, a pris, à compter du 1er octobre, ses fonctions de directeur de la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités (DDETS) du Maine-et-Loire.

 

Philippe Da Costa a été élu, le 10 septembre, président de la Croix-Rouge française. Il succède au Pr Jean-Jacques Eledjam. Françoise Malrieu et Vincent Posada ont été élus vice-présidents et Jean-Christophe Combe a été confirmé dans ses fonctions de directeur général de l’association. Agé de 58 ans, membre du Comité de direction Groupe d’AG2R LA MONDIALE, Philippe Da Costa est engagé depuis de nombreuses années au sein de la Croix-Rouge française, dont il était le secrétaire national depuis 2017. Il avait rejoint l’association en 2002 en tant que directeur de la vie associative.

 

  • Edouard Montchamp a été nommé, le 13 septembre, conseiller, chef du pôle communication, au cabinet du ministre des Solidarités et de la Santé.

 

  • Stéphanie Fréchet, secrétaire générale de l’Agence régionale de santé (ARS) Mayotte, est chargée d’exercer par intérim, depuis le 7 octobre, les fonctions de directrice générale de l’Agence. Elle remplace Dominique Voynet, qui a fait valoir ses droits à la retraite.

 

René Ortega a pris, en août, ses fonctions de directeur général adjoint chargé des Solidarités humaines du conseil départemental de l’Aude. Auparavant directeur de l’action sociale territoriale et adjoint au DGA Solidarité du conseil départemental du Gers, il succède à Karine Aldebert. René Ortega est par ailleurs administrateur de l’ANDASS.

 

  • Sébastien Delescluse a été nommé, le 1er septembre, conseiller formation et enseignement supérieur au cabinet du ministre des Solidarités et de la Santé.

 

  • Clarisse Jacq a été nommée, le 1er octobre, conseillère technique en charge de la communication et de la presse au cabinet de la ministre déléguée chargée de l’Insertion.

 

  • Constance Rivière, maître des requêtes au Conseil d’Etat, est maintenue, pour un an à compter du 1er octobre, en détachement auprès du Défenseur des droits, afin de continuer d’exercer les fonctions de secrétaire générale.

 

  • Gaspard Montbeyre a été nommé, le 16 septembre, conseiller, chef du pôle parlementaire au cabinet du ministre des Solidarités et de la Santé.

 

Véronique Devise a été élue, le 15 juin, présidente nationale du Secours Catholique. Cette assistante sociale de formation succède à Véronique Fayet, qui aura été à la tête de l’association pendant 7 ans. Véronique Devise a été présidente de la délégation d’Arras de 2010 à 2016 et, à ce titre, membre du conseil d’administration du Secours Catholique.

 

  • Clara Michielini a été nommée, le 1er octobre, conseillère économie sociale et solidaire, chargée du suivi de l’exécution des réformes au cabinet de la secrétaire d’Etat chargée de l’Economie sociale, solidaire et responsable.

 

Danielle Toupillier a été nommée, le 29 septembre pour une période de 3 ans, médiatrice nationale par le ministre des Solidarités et de la Santé. Durant 12 ans, de 2007 à 2019, Danielle Toupillier a été la directrice générale du Centre national de gestion des praticiens hospitaliers et des personnels de direction de la fonction publique hospitalière (CNG).

 

  • Alix Barboux, inspectrice principale de la jeunesse et des sports, a été nommée, le 16 août, directrice de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) du Cher.

 

  • Marie-Claire Marguier, inspectrice générale de santé publique vétérinaire de classe normale, a été nommée, le 1er août, directrice de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) de l’Aveyron. Depuis 2018, elle occupait les mêmes fonctions dans le département de la Haute-Loire.

 

  • Anne Miquel-Val, déjà conseillère en charge de l’action sociale en faveur des élèves, a été nommée, le 16 septembre, conseillère en charge de l’égalité des chances et de l’action sociale en faveur des élèves au cabinet de la secrétaire d’Etat chargée de l’Education prioritaire.

 

  • Benoît Vallet et Virginie Cayre, directeur général de l’ARS Hauts-de-France et directrice générale de l’ARS Grand-Est, ont été désignés, le 9 septembre, membres de droit, respectivement titulaire et suppléante, du collège du Haut Conseil de la santé publique (HCSP).

 

  • Harry Partouche, administrateur hors classe de l’INSEE, est nommé, à compter du 1er octobre, sous-directeur des études et prévisions financières à la Direction de la sécurité sociale (DSS) du ministère des Solidarités et de la Santé.

 

  • Corinne Michel, administratrice générale, a été nommée, le 1er septembre, experte de haut niveau, déléguée à l’encadrement supérieur et dirigeant auprès du secrétaire général à l’administration centrale des ministères sociaux.

 

  • Catherine Barbezieux, directrice d’hôpital de classe exceptionnelle, a été nommée, le 1er septembre, directrice de l’Agence de santé du territoire des îles Wallis et Futuna. Auparavant directrice générale du Centre hospitalier de Mayotte, elle remplace Xavier Montserrat.

 

  • Frédéric Jalmain, directeur du travail, est nommé, à compter du 1er octobre, directeur adjoint de la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités (DDETS) de Seine-et-Marne.

 

Elvire Aronica a pris, le 1er août, ses fonctions de directrice de la Délégation départementale des Deux-Sèvres de l’Agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine. Depuis le 1er septembre 2015, elle était déléguée adjointe à la Délégation aux affaires européennes et internationales (DAEI) au sein du Secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales. Elvire Aronica succède à Laurent Flament, devenu en mai directeur de la Délégation départementale de Charente-Maritime de l’ARS.

 

  • Pascal Montfort, magistrat du premier grade, est maintenu, à compter du 1er octobre, en position de détachement auprès du Défenseur des droits afin d’exercer les fonctions de chef du pôle « Justice et libertés ».

 

  • Sylvie Blanc, ingénieure des travaux publics de l’Etat hors classe, est nommée, à compter du 1er octobre, directrice adjointe de la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités (DDETS) de l’Essonne.

 

  • Augustin Vicard, administrateur hors classe de l’INSEE, est nommé, à compter du 1er octobre, directeur de l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP). Cet institut est rattaché à la Direction de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative à l’administration centrale du ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports.

 

  • Ali Kebal, directeur adjoint du travail, est nommé, à compter du 1er octobre, directeur adjoint de la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités (DDETS) du Puy-de-Dôme.

 

  • Muriel Garcia est, depuis début septembre, la nouvelle directrice du Centre communal d’action sociale (CCAS) de Merville (Nord). Elle succède à Marie Pradel.

 

Aurore Collet est, depuis le 23 août, la nouvelle directrice des ressources de la CNSA. Elle remplace Irinia Schapira. Diplômée de l’EHESP et de l’ENA, Aurore Collet a débuté sa carrière à la DDASS des Yvelines comme cheffe du département hébergement, urgence et veille sociale. Entre 2010 et 2016, elle a occupé différents postes au sein de la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS). Aurore Collet a rejoint à deux reprises l’équipe de Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées, en tant que cheffe de cabinet. Elle y a également exercé les fonctions de conseillère accompagnement des parcours, lançant les premiers territoires 100% inclusifs, et de conseillère simplification accès aux droits en suivant notamment le déploiement de la feuille de route « MDPH 2022 ».

 

  • Laurent Vilboeuf, directeur adjoint de la Direction générale du travail, est nommé, à compter du 1eroctobre, inspecteur général des affaires sociales à l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS).

 

  • Laurent Claudet, inspecteur général de santé publique vétérinaire de classe normale, est nommé, à compter du 1er octobre, directeur adjoint de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) de l’Allier.

 

  • Ségolène Redon a été nommée, le 6 septembre, conseillère spéciale auprès du ministre des Solidarités et de la Santé.

 

  • France Blanchard, directrice adjointe du travail, est nommée, à compter du 16 septembre, directrice adjointe de la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités (DDETS) du Finistère.

 

  • Jérémie Bouquet, ingénieur en chef des ponts, des eaux et des forêts, est nommé, à compter du 1er octobre, directeur adjoint de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) de l’Aveyron.

 

  • Damienne Verguin, administratrice générale, a été nommée, le 30 août, directrice de la Direction de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DEETS) de La Réunion. Elle est jusqu’à présent directrice adjointe de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) Occitanie.

 

  • Nicolas Cadène, agent contractuel, a été nommé, le 6 septembre, directeur adjoint de la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités (DDETS) de l’Hérault. Il était auparavant rapporteur général de l’Observatoire de la laïcité auprès du Premier ministre.

 

  • Pascale Mathey, inspectrice de classe exceptionnelle de l’action sanitaire et sociale, a été nommée, le 15 août, directrice de la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités (DDETS) de la Drôme. Elle était auparavant directrice adjointe de la DDETS de l’Hérault.

 

  • Claire Piednoir de Rességuier a été promue, le 1er août, conseillère territoires et élus locaux au cabinet de la ministre déléguée chargée de l’Autonomie. Membre du cabinet de Brigitte Bourguignon depuis juillet 2020, elle remplace Dimitri Grygowski.

 

  • Sarah Grizard Martin, directrice adjointe du travail, a été nommée, le 1er septembre, directrice adjointe de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) de la Nièvre.

 

  • Louis-Xavier Colas, déjà conseiller social, a été nommé, le 1er août, conseiller social-emploi-formation chargé de la mise en œuvre des réformes au cabinet de la ministre déléguée chargée de l’Autonomie.

 

  • Angélique Alberti, directrice du travail, a été nommée, le 1er septembre, directrice adjointe de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) du Grand Est, chargée des fonctions de « directrice régionale déléguée ».

 

  • Caroline Maciag a été promue, à compter du 1er août, directrice du Centre communal d’action sociale (CCAS) de la ville de Tours. Jusqu’alors directrice des solidarités, elle succède à Denis Guihomat, qui a fait valoir ses droits à la retraite. Denis Guihomat est président honoraire de l’ACTAS, le Réseau national des cadres territoriaux de l’action sociale, association qu’il a présidée pendant 10 ans, de septembre 2008 à septembre 2018.

 

Guillaume Marion, administrateur territorial, est nommé, à compter du 1er septembre, directeur de projet auprès de la directrice de la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS). Il est chargé du projet SERAFIN-PH, du suivi du numérique médico-social et de l’appui à la transformation de l’offre. Depuis juillet 2018, Guillaume Marion était directeur général adjoint en charge du Pôle des Solidarités départementales au conseil départemental de l’Yonne.

 

  • Nicole Da Costa, administratrice générale, est nommée, à compter du 1er septembre, directrice, secrétaire générale adjointe des ministères chargés des affaires sociales. Elle remplace Jean-Martin Delorme, appelé à d’autres fonctions.

 

  • Brice Morales, inspecteur de l’action sanitaire et sociale, a été nommé, le 1er septembre, directeur adjoint de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) du Lot-et-Garonne.

 

Alban Nizou a été promu, début juillet, chef du département de gestion des directeurs au sein du  Centre national de gestion des praticiens hospitaliers et des personnels de direction de la fonction publique hospitalière (CNG). Diplômé de l’IEP de Paris et de l’Institut national des études territoriales (INET), il succède à Annick Van Herzele, dont il était l’adjoint depuis mai 2013.

 

  • Isabelle Serres, directrice du travail, est nommée, à compter du 1er septembre, directrice adjointe de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) de l’Aveyron.

 

Amélie Verdier a pris, le 9 août, ses fonctions de directrice générale de l’Agence régionale de santé (ARS) d’Ile-de-France. Diplômée de Sciences Po Paris et de l’ENA, cette inspectrice des finances était, depuis janvier 2017, directrice du budget au ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance. Elle succède à Aurélien Rousseau, qui, après près de 3 ans à la tête de l’ARS, a souhaité mettre un terme à sa mission. De mars 2014 à décembre 2016, Amélie Verdier a également été secrétaire générale de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP).

 

  • Guillaume Reissier, directeur adjoint du travail, est nommé, à compter du 1er septembre, directeur adjoint de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) de la Haute-Marne.

 

  • Sonia Derdiri a été nommée, en avril, directrice de l’insertion, de l’habitat et de la cohésion sociale au sein de la Direction générale adjointe Solidarité du conseil départemental de Seine-et-Marne.

 

  • Renaud Morin, inspecteur hors classe de l’action sanitaire et sociale, est nommé, à compter du 1er septembre, directeur adjoint de la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités (DDETS) des Pyrénées-Atlantiques.

 

  • Philippe Jager, inspecteur en chef de santé publique vétérinaire, est nommé, à compter du 1er septembre, directeur adjoint de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) de l’Yonne.

 

Sébastien Raynaud a été élu à l’unanimité, le 30 juin, président l’Union nationale des entreprises adaptées (UNEA). Directeur de l’entreprise adaptée RECYCLEA, située à Montluçon (Allier), il succède à Cyril Gayssot. Clin d’œil de l’histoire : les premiers statuts de l’UNEA ont été déposés le 20 novembre 1987 en préfecture de Montluçon. « Moi, j’étais à Montluçon et j’avais 8 ans ! Qu’un grand mouvement comme le nôtre soit né chez moi et avoir l’honneur d’en prendre la présidence me procure beaucoup d’émotions », a déclaré Sébastien Raynaud.

 

  • Claire Mérigonde, directrice des services pénitentiaires hors classe, est nommée, à compter du 6 septembre, sous-directrice de l’insertion et de la probation de la Direction de l’administration pénitentiaire à l’administration centrale du ministère de la Justice.

 

  • Isabelle Morel, administratrice territoriale, est nommée, à compter du 1er septembre, directrice adjointe de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) du Jura.

 

  • Marguerite Aurenche, magistrate du premier grade, est maintenue en position de détachement auprès du Défenseur des droits pour occuper, à compter du 1er septembre, les fonctions de cheffe du pôle « Défense des droits de l’enfant », pour une durée de 3 ans. Elle était auparavant vice-présidente chargée des fonctions de juge des enfants au tribunal judiciaire de Nanterre.

 

  • Valérie Bigenho-Poët, inspectrice hors classe de l’action sanitaire et sociale, est nommée, à compter du 1er septembre, directrice adjointe de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) des Vosges.

 

  • Delphine Chaumel, inspectrice des affaires sociales de 1re classe, est nommée, à compter du 23 août, sous-directrice des retraites et des institutions de la protection sociale complémentaire à la Direction de la sécurité sociale (DSS), à l’administration centrale des ministères sociaux et du ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance.

 

David Jeuland a été élu, le 2 juillet, vice-président de la FHF Bretagne en charge du secteur médico-social. Directeur de l’EHPAD de Rochefort-en-Terre (Morbihan) depuis le 1er avril 2014, il est élu pour un mandat de 3 ans. David Jeuland devient le porte-parole des 53 établissements sociaux et médico-sociaux publics membres de la FHF Bretagne.

 

  • Philippe Lagrange, directeur du travail, est nommé, à compter du 1er septembre, directeur adjoint de l’unité départementale des Hauts-de-Seine à la Direction régionale et interdépartementale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DRIEETS) d’Ile-de-France.

 

  • Géraldine Charlat-Spony, ingénieure divisionnaire de l’agriculture et de l’environnement, est nommée, à compter du 1er septembre, directrice adjointe de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) de la Nièvre.

 

  • François Lodieu, inspecteur de classe exceptionnelle de l’action sanitaire et sociale, est nommé, à compter du 1er septembre, directeur adjoint de la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités (DDETS) de la Vienne.

 

  • Dominique De Wilde, directrice d’hôpital de classe exceptionnelle, est nommée, à compter du 1er septembre, inspectrice générale en service extraordinaire auprès de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS).

 

  • Cécile Mercier-Girardin, directrice adjointe du travail, est nommée, à compter du 16 août, directrice adjointe de la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités (DDETS) de Saône-et-Loire.

 

  • Véronique Notter est nommée, à compter du 1er septembre, directrice régionale déléguée aux droits des femmes et à l’égalité du Grand Est.

 

  • Ludovic Fourcroy, administrateur civil hors classe, est renouvelé, à compter du 1er septembre, dans l’emploi de sous-directeur du pilotage et de l’optimisation des moyens à la Direction de la protection judiciaire de la jeunesse (DPJJ), à l’administration centrale du ministère de la Justice.

 

  • Agnès Mallet, attachée hors classe d’administration de l’Etat, est nommée, à compter du 16 août, directrice adjointe de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) de la Corrèze.

 

  • Stéphanie Cours, directrice du travail, est nommée, à compter du 1er septembre, directrice adjointe de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) de Normandie, chargée des fonctions de responsable du pôle « politique du travail ».

 

  • Marie-Laure Fort est reconduite, à compter du 1er septembre pour une nouvelle et dernière période de 3 ans, directrice régionale déléguée aux droits des femmes et à l’égalité Centre-Val de Loire.

 

  • Anne-Laure Coulmeau, directrice du travail, est nommée, à compter du 16 août, directrice adjointe de la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités (DDETS) d’Ille-et-Vilaine.

 

  • Martial Mettendorff est titularisé, à compter du 1er septembre, dans le grade d’inspecteur général des affaires sociales à l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS).

 

  • Franck Buffel, ingénieur divisionnaire de l’agriculture et de l’environnement, est nommé, à compter du 1er septembre, directeur adjoint de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) de la Haute-Vienne.

 

  • Eric Prigent-Decherf, ingénieur en chef des ponts, des eaux et des forêts, est nommé, à compter du 16 août, directeur adjoint de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) de l’Aude.

 

  • Jean-François Parguet a été désigné, le 3 août, fonctionnaire de sécurité des systèmes d’information (FSSI) pour les ministères chargés des affaires sociales. Il remplace Philippe Loudenot. Jean-François Parguet exerce cette fonction sous l’autorité du haut fonctionnaire de défense et de sécurité.

 

  • Céline Leon est nommée, à compter du 1er septembre, directrice régionale déléguée aux droits des femmes et à l’égalité de Provence-Alpes-Côte d’Azur, pour une période de 3 ans.

 

  • Martial Fiers, inspecteur de l’action sanitaire et sociale de classe exceptionnelle, a été nommé, le 1er août, directeur adjoint de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) des Hauts-de-France, chargé des fonctions de « directeur régional délégué ».

 

  • Pierre Havet, ingénieur hors classe de l’agriculture et de l’environnement, a été nommé, le 1er août, directeur adjoint de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) de la Haute-Corse.

 

François Sauvadet, président du conseil départemental de la Côte-d’Or, a été élu, le 27 juillet, président de l’Assemblée des départements de France (ADF). Réélu à la tête de son département début juillet, il succède à Dominique Bussereau, qui occupait le poste depuis 2015 et n’avait pas souhaité se représenter aux élections départementales du mois de juin. Elu député de la Côte-d’Or pour la première fois en 1993, cet ancien journaliste a sans cesse été réélu, jusqu’à sa démission en août 2016. François Sauvadet a juste quitté les bancs de l’Assemblée nationale pour devenir le dernier ministre de la Fonction publique de Nicolas Sarkozy, de fin juin 2011 à mai 2012. « Chefs de file des solidarités humaines, les départements doivent être en capacité de réagir à la détresse de nos concitoyens et être une force de proposition. » C’est l’un des cinq chantiers prioritaires définis par le nouveau président de l’ADF pour la mandature 2021-2028.

 

  • Thierry Nogues est nommé, à compter du 1er août, directeur régional délégué aux droits des femmes et à l’égalité de Bretagne, pour une période de 3 ans.

 

Catherine Famose, inspectrice générale de santé publique vétérinaire de classe exceptionnelle, a été nommée, le 1er juillet, directrice de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) de la Dordogne. Auparavant, cette diplômée de l’Ecole vétérinaire de Toulouse dirigeait, depuis décembre 2012, la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) des Hautes-Pyrénées.

 

  • Jennifer Rousselle a été nommée, le 22 juillet, conseillère projets citoyens au cabinet de la ministre déléguée chargée de la Citoyenneté.

 

  • Christelle Favergeon, attachée principale d’administration de l’Etat, est nommée, à compter du 1er août, directrice adjointe de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) du Territoire de Belfort.

 

Mathieu Klein a été nommé, le 1er juillet, président du Haut Conseil du travail social (HCTS). Le nouveau président de cette instance consultative créée en 2016 et placée auprès du ministre chargé des Solidarités est maire (PS) de Nancy et président de la métropole du Grand Nancy depuis juillet 2020, après avoir été président du conseil départemental de Meurthe-et-Moselle de 2014 à 2020. Mathieu Klein succède à Brigitte Bourguignon, qui s’était mise en retrait depuis son entrée au gouvernement. Le mandat du HCTS, qui arrivait à échéance le 4 juillet, est prolongé de 5 ans.

 

  • Pascal Nappey, attaché d’administration hors classe de l’Etat, est nommé, à compter du 26 juillet, directeur adjoint de la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités (DDETS) des Alpes-Maritimes.

 

  • Frédérique Simon-Delavelle, inspectrice des affaires sociales, a été nommée, le 1er juillet, directrice de projet auprès de la Délégation interministérielle à la prévention et à la lutte contre la pauvreté, à l’administration centrale des ministères sociaux.

 

  • Clément Fustier a été nommé, le 1er juillet, conseiller transformation de l’offre médico-sociale au cabinet de la secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées. Il était jusqu’alors responsable projets et développement au sein de la direction générale de l’ADEI 17, après avoir été chargé de mission Réforme de la tarification SERAFIN-PH à la CNSA. Clément Fustier a auparavant travaillé à l’Agence régionale de santé (ARS) Grand Est, comme responsable du service offre médico-sociale au sein de la Délégation départementale de la Marne.

 

  • Jean-Jacques Pimmel a été réélu à l’unanimité, le 25 juin, président de l’ABRAPA. A l’aube de ses 60 ans, cette association d’aide et services à la personne, dont le siège est basé à Strasbourg, emploie 3 400 salariés, qui interviennent auprès de 32 000 bénéficiaires.

 

  • Morgane Le Poul a été nommée, le 15 juin, conseillère chargée de la communication au cabinet du ministre des Solidarités et de la Santé.

 

Marcel Jaeger a été élu, le 23 juin, président de l’Union nationale des acteurs de formation et de recherche en intervention sociale (UNAFORIS), succédant à Denis Vallance, appelé par des fonctions électives locales. Titulaire du CAFDES et d’un diplôme de l’IEP de Paris, Marcel Jaeger a travaillé 18 ans comme formateur, directeur-adjoint et directeur de Buc Ressources, puis 6 ans en tant que directeur général de l’IRTS Ile-de-France Montrouge Neuilly-sur-Marne. Entre les deux, il a dirigé des établissements médico-sociaux, dont un ESAT. Cette figure du secteur est aujourd’hui professeur émérite de la Chaire de travail social et d’intervention sociale au Conservatoire national des arts et métiers (Cnam), qu’il a occupé pendant 10 années. Marcel Jaeger est, par ailleurs, membre de plusieurs instances, dont le Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH) et le Haut conseil du travail social (HCTS). A ce titre, il a été co-auteur du rapport « Refonder le rapport aux personnes – Merci de ne plus nous appeler usagers », en 2015, puis, deux ans plus tard, du rapport « La participation des personnes accompagnées aux instances de gouvernance et à la formation des travailleurs sociaux ».

 

  • Bernard Devert et René Dutrey ont été nommés, le 5 juillet, respectivement président et secrétaire général du Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées et le suivi du droit au logement opposable.

 

  • Audrey Chahine, directrice adjointe du travail, a été nommée, le 15 juillet, directrice adjointe de la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités (DDETS) de l’Ain.

 

Pauline Sassard a été nommée, le 14 juin, conseillère chargée de la transformation de l’offre et du virage domiciliaire au cabinet de la ministre déléguée chargée de l’Autonomie. Elle était jusqu’alors chargée de mission médico-sociale, responsable de la coordination du réseau des ARS, au sein du secrétariat général des ministères en charge des affaires sociales. De mars 2016 à mai 2017, Pauline Sassard avait déjà été conseillère ministérielle, en charge du domicile et des aidants, auprès de la secrétaire d’Etat chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie, Pascale Boistard. Auparavant, elle a successivement travaillé à UNA, à la FEHAP, au SYNERPA, puis à l’ANAP.

 

  • Alain Raoul, président de l’association Anne-Marie Rallion, a été réélu à l’unanimité, le 21 juin, président de Nexem.

 

  • Nicolas Pralong, inspecteur de santé publique vétérinaire, est nommé, à compter du 15 juillet, directeur adjoint de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) de la Creuse.

 

  • Véronique Castro, attachée d’administration de l’Etat hors classe, a été nommée, le 1er juillet, directrice adjointe de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) de Nouvelle Aquitaine, en charge des fonctions de responsable du pôle « cohésion sociale ».

 

  • Nathalie Lazic est, depuis le 17 mars, la nouvelle directrice du Centre communal d’action sociale (CCAS) de la ville de Rungis (Val-de-Marne). Elle remplace Muriel Chevalier-Doilin.

 

  • Laure Kervadec a été promue, début juin, directrice de la Délégation départementale du Val-d’Oise de l’Agence régionale de santé (ARS) d’Ile-de-France. Jusqu’alors directrice adjointe, elle remplace Anne Carli.

 

Jérôme Bégarie est, depuis mai, le nouveau directeur du Centre interrégional d’études, d’actions et d’informations en faveur des personnes en situation de vulnérabilité (CREAI) PACA et Corse. Il a auparavant travaillé pendant près de 20 ans à la Croix-Rouge française. Depuis juillet 2017, il était directeur territorial PACA et Corse, après avoir été, notamment, directeur adjoint d’un IME, puis d’un foyer de vie. Jérôme Bégarie succède à Cécile Chatagnon.

 

  • Franck Martin, ingénieur divisionnaire de l’agriculture et de l’environnement, a été nommé, le 1er juillet, directeur adjoint de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) de la Charente.

 

  • Damien Legros, assistant social de formation, a été nommé, le 1er février, directeur du Centre communal d’action sociale (CCAS) de La Plaine des Palmistes, commune de l’île de La Réunion.

 

  • Patrick Olivier, ingénieur général des mines, a été nommé, le 15 juin, directeur de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) des Hauts-de-France. Auparavant directeur de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTE) des Hauts-de-France, il succède à André Bouvet, inspecteur des affaires sanitaires et sociales de classe exceptionnelle. D’avril 2010 à novembre 2014, Patrick Olivier a été directeur de la stratégie de l’Agence régionale de santé (ARS) d’Ile-de-France. Il remplace également André Bouvet comme membre titulaire du conseil d’administration du Centre national de gestion des praticiens hospitaliers et des personnels de direction de la fonction publique hospitalière (CNG), en qualité de représentant des DREETS.

 

  • Alexandre Pascal, inspecteur des affaires sociales de 1re classe, a été promu, le 5 juillet, inspecteur général des affaires sociales (hors tour) à l’Inspection générale des affaires sociale (IGAS).

 

  • Lorraine Duranville a été nommée, le 28 juin, cheffe de cabinet au cabinet de la secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées. Lorraine Duranville est une transfuge du ministère délégué chargé de l’Autonomie, où elle était, jusqu’à cette date, conseillère chargée de la communication et des relations avec la presse.

 

Philippe Metge a pris, au mois d’avril, ses fonctions de directeur général adjoint chargé du Pôle cohésion sociale du conseil départemental de la Creuse. Depuis octobre 2018, il était directeur général du Centre intercommunal d’action sociale (CIAS) de Thonon Agglomération, en Haute-Savoie. Auparavant, de 2003 à 2010, il a été directeur d’établissement médico-social. A la tête des services sociaux du département de la Creuse, Philippe Metge succède à Sophie Queriaud.

 

  • Laurent Boisserolles, directeur adjoint du travail, a été nommé, le 1er juillet, directeur adjoint de la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités (DDETS) de Côte-d’Or.

 

  • Hélène Furnon-Petrescu, administratrice générale, est reconduite, à compter du 1er juillet et jusqu’au 31 octobre 2023, dans ses fonctions de cheffe de service des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes à la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS), à l’administration centrale du ministère des Solidarités et de la Santé.

 

Stéphane Pardoux prend, à compter du 1er juillet, ses fonctions de directeur général de l’Agence nationale d’appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (ANAP). Diplômé de Sciences Po Bordeaux et de l’EHESP, ce directeur d’hôpital hors classe succède à Sophie Martinon, qui a rejoint l’ARS Ile-de-France le 6 avril. Depuis cette date, Francis Fellinger, praticien hospitalier, assurait l’intérim à la tête de l’Agence. Stéphane Pardoux intègre l’ANAP après une carrière hospitalière de plus de 20 ans, au cours de laquelle il a dirigé des établissements de santé de tous statuts et un groupement hospitalier de territoire (GHT). Il est déjà familier de l’approche et des enjeux de l’Agence pour avoir travaillé au sein de la Mission d’appui à l’investissement hospitalier (Mainh), une des agences préfiguratrices de l’ANAP.

 

  • Philippe Rafflegeau, directeur adjoint du travail, est nommé, à compter du 1er juillet, directeur adjoint de la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités (DDETS) de la Sarthe.

 

  • Thierry Daviau, administrateur civil hors classe, est nommé, le 1er juillet, sous-directeur, responsable de la division des cabinets à l’administration centrale des ministères sociaux.

 

Emmanuel Coquand a été nommé, le 28 juin, chef de cabinet, conseiller spécial de la ministre déléguée chargée de l’Insertion, dont il était jusqu’alors le directeur de cabinet adjoint. Auparavant, Emmanuel Coquand a, notamment, été responsable du pôle cohésion sociale de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) de la Creuse, puis directeur adjoint de la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) du Maine-et-Loire.

 

  • Olivier Assailly, directeur adjoint du travail, est nommé, à compter du 1er juillet, directeur adjoint de la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités (DDETS) du Maine-et-Loire.

 

  • Danielle Metzen-Ivars a été nommée, le 16 juin, membre suppléante du conseil d’administration de l’Agence nationale de santé publique. Elle remplace Véronique Deffrasnes, en qualité de représentante de l’Etat désignée par le ministre des Solidarités et de la Santé.

 

Christine Resch-Domenech a été promue, début avril, directrice générale adjointe Solidarité du conseil départemental du Calvados, au sein duquel cette assistante sociale de formation a effectué tout son parcours professionnel. Elle succède à Jean-Marie Pouliquen, qui a fait valoir ses droits à la retraite et dont elle était l’adjointe depuis l’an dernier. Auparavant, à la tête de la Direction des territoires d’action sociale (DTAS), Christine Resch-Domenech a lancé les travaux d’harmonisation des pratiques professionnelles. Au conseil départemental du Calvados, elle a également été animatrice locale du RMI, avant de diriger une circonscription d’action sociale.

 

  • Laurence Degenne-Shorten, attachée hors classe, est nommée, à compter du 1er juillet, directrice adjointe de l’unité départementale de Seine-Saint-Denis à la Direction régionale et interdépartementale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DRIEETS) d’Ile-de-France.

 

  • Claire Quesnel est nommée, à compter du 1er juillet, directrice régionale déléguée aux droits des femmes et à l’égalité des Hauts-de-France.

 

Tanguy Bodin est, depuis le mois de mai, le nouveau directeur de la Délégation départementale de Paris de l’Agence régionale de santé (ARS) d’Ile-de-France. Précédemment directeur de la transformation interne au sein de la Mission pilotage et transformation de la direction générale de l’Agence francilienne, il succède à Noëlle Villedieu.

 

  • Xavier Raher, ingénieur divisionnaire de l’industrie et des mines, est nommé, à compter du 1er juillet, directeur adjoint de l’unité départementale de Paris à la Direction régionale et interdépartementale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DRIEETS) d’Ile-de-France.

 

  • Dominique Polton, Isabelle Ville, Basile Chaix et Fabien Thomas ont été nommés, le 18 juin, membres du conseil scientifique de l’Ecole des hautes études en santé publique (EHESP), en qualité de représentants des personnalités qualifiées désignées par les ministres de tutelle.

 

Claire Pardoen a pris, mardi 1er juin, ses fonctions de directrice de l’URIOPSS Ile-de-France. Jusqu’à cette date directrice de la stratégie et du développement de la Fondation Ellen Poidatz, après en avoir été directrice du pôle médico-social, elle succède à Anaëlle Penon. Ayant exercé depuis plus de 15 ans dans le secteur des solidarités et de la santé, Claire Pardoen est forte de multiples expériences au sein de grandes associations ou fédérations nationales, comme la Fédération des acteurs de la solidarité ou France Terre d’Asile, et de ses mandats et participations diverses auprès de l’ANAP, de la CNSA, lors de groupes de travail ministériels ou au sein de l’UNIOPSS.

 

  • Irina Schapira a été nommée, le 1er juin, conseillère assurance chômage et accompagnement vers l’emploi au cabinet de la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion.

 

  • Patrick Olivier, ingénieur général des mines, est nommé, à compter du 15 juin, directeur de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) des Hauts-de-France.

 

  • Bilale Ahmimache, conseiller chargé des politiques de l’emploi, a été nommé, le 1er juin, conseiller politiques de l’emploi et jeunes au cabinet de la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion.

 

  • Patrick Gohet, représentant de l’association pour l’insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées (LADAPT) a été nommé, le 11 juin, membre titulaire du comité national du Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP). Il remplace Sophie Le Moal.

 

Pauline Bochkareva-Dubois est, depuis avril, la nouvelle présidente de l’Association des cadres territoriaux de l’action sociale (ACTAS), dont elle était déjà la vice-présidente chargée de la communication. Directrice des solidarités et de la santé de la communauté d’agglomération Pau Béarn Pyrénées, après avoir été directrice de l’autonomie, de la santé, des solidarités et de la petite enfance, Pauline Bochkareva-Dubois succède, à la tête de l’ACTAS, à Nans Mollaret.

 

  • François Serclerat, représentant de l’association des accidentés de la vie (FNATH), a été nommé, le 11 juin, membre titulaire du comité national du Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP). Il remplace Florian Guzdek.

 

  • Sophie Queriaud a pris, en janvier, ses fonctions de directrice générale de l’ADAPEI de la Creuse (190 salariés, 400 personnes en situation de handicap accompagnées). Jusqu’alors, elle était directrice générale adjointe déléguée aux solidarités et à la cohésion sociale du conseil départemental de la Creuse.

 

Gwénaëlle Sébilo a été nommée, le 26 mai, secrétaire générale du Groupement national de coopération des handicaps rares (GNCHR). Jusqu’à cette date conseillère technique autonomie et citoyenneté des personnes en situation de handicap au sein de l’UNIOPSS, elle succède à Charlotte Lemoine. Gwénaëlle Sébilo animait jusqu’alors la commission « organisation institutionnelle » du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH), dont elle était vice-présidente depuis février 2020.

 

  • Delphine Michaud, directrice adjointe du travail, est nommée, à compter du 15 juin, directrice adjointe de la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités (DDETS) de la Haute-Savoie.

 

  • Marie-Anne Chinas est, depuis mars, la nouvelle directrice du Centre communal d’action sociale (CCAS) de Trélazé (Maine-et-Loire). Elle était auparavant directrice des services Emploi et Insertion de la ville de Romainville (Seine-Saint-Denis).

 

Serge Bouffange, conservateur général des bibliothèques, est nommé, à compter du 14 juin, directeur adjoint de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) des Hauts-de-France, chargé des fonctions de responsable du pôle « cohésion sociale ». Il était, jusqu’au 8 juin, sous-préfet chargé de mission auprès du préfet de la région Hauts-de-France, détaché en qualité de sous-préfet hors classe.

 

  • Zaïnaba Malidi est, depuis fin avril, la nouvelle directrice du Centre communal d’action sociale (CCAS) de Dembéni, ville du département de Mayotte. Elle était jusqu’alors directrice du Réseau périnatal de Mayotte (REPEMA).

 

  • Christine Flamant, administratrice civile hors classe, est nommée, à compter du 14 juin, sous-directrice des achats et du développement durable à la Direction des finances, des achats et des services, à l’administration centrale des ministères sociaux.

 

Loïc Souriau a pris, le 1er mai, ses fonctions de directeur de la Délégation départementale du Vaucluse de l’ARS Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca). Ancien directeur d’EHPAD dans les Hautes-Alpes, en Isère, puis dans les Alpes-Maritimes, cet infirmier succède à Caroline Ageron. Depuis 2019, Loïc Souriau était directeur de projet au sein du Groupe Korian en charge notamment du développement du virage ambulatoire et du pilotage des projets de partenariat public-privé et de transformation digitale.

 

  • Francis Le Gallou est nommé, à compter du 7 juin, directeur des finances, des achats et des services au secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales.

 

  • Sophie Lesineau et Guillaume Zucman ont pris respectivement, le 1er juin, leurs fonctions de conseillère justice et conseiller parlementaire et chargé des relations internationales au cabinet du secrétaire d’Etat chargé de l’Enfance et des Familles. Ils remplaceront Aline Olié, jusqu’à cette date conseillère justice et en charge des relations internationales auprès d’Adrien Taquet.

 

Sébastien Monié est, depuis janvier, le nouveau directeur général adjoint chargé des solidarités humaines au conseil départemental du Var. Il était auparavant directeur des relations institutionnelles de la CNAV. Sébastien Monié a également été directeur général adjoint du conseil départemental de l’Eure, où il a dirigé l’ensemble des politiques sociales, médico-sociales et sanitaires.

 

  • Jean-Robert Jourdan, administrateur territorial général, a été nommé, à compter du 15 mai, sous-directeur des professions sociales, de l’emploi et des territoires au sein du Service des politiques d’appui de la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS).

 

  • Antoine Saint-Denis, administrateur civil hors classe, a été nommé, le 1er juin, chef de service, délégué aux affaires européennes et internationales, à l’administration centrale des ministères sociaux.

 

Jean-Christophe Canler a été promu, le 3 mai, directeur général adjoint de l’Agence régionale de santé (ARS) Hauts-de-France. Il succède à Arnaud Corvaisier, qui a quitté ses fonctions de DGA et directeur de l’offre de soins à l’Agence pour prendre la direction du centre hospitalier des pays de Morlaix (Finistère). Inspecteur de l’action sanitaire et sociale, Jean-Christophe Canler a rejoint l’ARS Nord-Pas-de-Calais en 2013 comme responsable de la cellule affaires internationales. En 2016, il devient chef de cabinet du directeur général de l’ARS Hauts-de-France, avant d’être nommé chef de cabinet et conseiller accompagnement des parcours de la secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées (de janvier à décembre 2019). De retour à l’ARS Hauts-de-France, Jean-Christophe Canler était, depuis janvier 2020, directeur du cabinet du directeur général.

 

  • Magali Breton, inspectrice en chef de santé publique vétérinaire, est nommée, à compter du 1er juin, directrice adjointe de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) des Alpes-de-Haute-Provence. Elle remplace Pascal Nappey, attaché d’administration de l’Etat hors classe.

 

  • Patrick Wardenski, magistrat du premier grade, est maintenu, à compter du 1er juin, en position de détachement auprès du ministère des Solidarités et de la Santé, dans le corps des administrateurs civils, afin d’exercer les fonctions de chef du département droit privé et déontologie au sein de la Direction des affaires juridiques.

 

Fabrice Bretéché, premier conseiller des tribunaux administratifs et des cours administratives d’appel, est nommé, à compter du 1er juin, sous-directeur de l’administration auprès du directeur des affaires juridiques à l’administration centrale des ministères sociaux. Cet administrateur civil hors classe, diplômé de l’ENA (Promotion Emile Zola), était auparavant sous-directeur adjoint à la Direction des affaires juridiques au ministère de la Transition écologique. Magistrat au tribunal administratif de Versailles, puis de Paris, Fabrice Bretéché a également été, entretemps, sous-préfet, directeur du cabinet de la préfète de la Charente-Maritime.

 

  • John Benmussa a été nommé, le 19 avril, conseiller en charge de la prévention de la délinquance, des politiques de citoyenneté, de l’intégration et de l’asile au cabinet de la ministre déléguée chargée de la Citoyenneté.

 

  • Hélène Acquier, première substitute à l’administration centrale de la justice, est placée en position de détachement pour occuper, à compter du 1er mai, l’emploi d’adjointe au directeur des missions éducatives à la Direction interrégionale de la protection judiciaire de la jeunesse (DIRPJJ) Sud-Est.

 

André Bernay, membre de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS), a été nommé, le 1er avril, directeur général adjoint de l’ARS Grand Est en charge du pilotage et des territoires. Il effectue ainsi son retour au sein de l’Agence, dont il a été le secrétaire général entre 2016 et novembre 2018, date à laquelle il a été nommé directeur du groupement d’intérêt public pulsy, groupement régional d’appui au développement de la e-santé dans la région Grand Est.

 

  • Bastien Brillet, premier conseiller des tribunaux administratifs et des cours administratives d’appel, est nommé, à compter du 1er juin, sous-directeur des politiques auprès du directeur des affaires juridiques à l’administration centrale des ministères sociaux.

 

  • Marcel Hartmann a été élu, le 22 avril, président de l’URIOPSS Centre. Il succède à Dominique Lorenzi-Bry, qui demeure membre du bureau.

 

David Mulard est, depuis le 8 février, le nouveau directeur général adjoint du Comité d’études, d’éducation et de soins auprès des personnes polyhandicapées (CESAP), gestionnaire de 39 établissements et services (1 300 places d’accueil). Il succède à Eric Zolla, qui a fait valoir ses droits à la retraite. David Mulard possède une solide expérience de direction d’établissements, puis de pôles, principalement dans le secteur de la santé en pluriactivités (médecine gériatrique, HAD, USLD), mais aussi à la tête d’un centre de médecine physique et réadaptation.

 

  • Huguette Mauss, inspectrice générale des affaires sociales honoraire, a été renouvelée, le 30 avril, dans ses fonctions de présidente du Conseil national pour l’accès aux origines personnelles (CNAOP).

 

  • Sophie Chaillet, administratrice civile hors classe, a été nommée, le 1er avril, conseillère solidarités, chargée des affaires générales, en tant que directrice régionale déléguée à la Direction régionale et interdépartementale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DRIEETS) d’Ile-de-France.

 

Thierry Beaudet a été élu, le 18 mai, président du Conseil économique, social et environnemental (CESE). Né en 1962 à Domfront, dans l’Orne, il a d’abord exercé dans ce département en tant qu’instituteur, après avoir obtenu son diplôme à l’Ecole normale d’Alençon en 1983. Thierry Beaudet s’est engagé au service de l’Education populaire, au sein de la Fédération des œuvres laïques de l’Orne et est devenu, dans les années 90, un militant investi dans la Mutuelle générale de l’Education nationale (MGEN). Depuis 2003, il est élu du mouvement mutualiste au niveau national. Président de la MGEN de 2009 à 2017, il impulse la transformation de l’entreprise et la refonte de son offre. En 2011, Thierry Beaudet devient également président de l’union mutualiste de groupe Istya. Il amorce alors le rapprochement entre la MGEN, Harmonie mutuelle et leurs mutuelles partenaires en 2015. Ce rapprochement se concrétise par la création du groupe VYV, dont il prend la présidence en septembre 2017. En 2016, Thierry Beaudet a été élu président de la Mutualité Française.

 

  • Véronique Costedoat-Lamarque, inspectrice en chef de santé publique vétérinaire, a été nommée, le 22 mai, directrice adjointe de la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP) du Tarn.

 

  • Mélodie Simon a été nommée, le 26 avril, conseillère stratégie aidants et trajectoire financière auprès de la ministre déléguée chargée de l’Autonomie. Elle travaillait jusqu’alors au sein du bureau Droits et aides à la compensation du Service des politiques sociales et médico-sociales de la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS).

 

Florent Pouget, directeur d’hôpital hors classe, est, depuis le 8 mars, le nouveau directeur de la Direction de l’offre de santé et en faveur de l’autonomie (DOSA) de l’Agence régionale de santé (ARS) Pays de la Loire. Diplômé de l’EHESP, il succède à Pascal Duperray. Depuis 3 ans, Florent Pouget exerçait les fonctions de directeur en charge de la stratégie, performance et qualité au centre hospitalier de Saint-Nazaire. Auparavant, il a occupé, déjà au sein de l’ARS Pays de la Loire, le poste de responsable du département accès aux soins de proximité, de 2010 à 2014, puis de responsable du département accès aux soins de recours, de 2015 à 2018.

 

  • Gilles Nedelec, inspecteur de la jeunesse et des sports de classe exceptionnelle, a été nommé, le 15 mai, sous-directeur de l’éducation populaire à la Direction de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative à l’administration centrale du ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports.

 

  • Sylvain Liaume, ingénieur territorial en chef hors classe, a été nommé, le 12 mai, directeur adjoint de la Direction de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DEETS) de La Réunion, chargé des fonctions de responsable du pôle « entreprises, emploi et solidarités ».

 

  • Gaspard Montbeyre, administrateur du Sénat, a été nommé, le 1er mai, sous-directeur de la législation auprès du directeur des affaires juridiques à l’administration centrale des ministères sociaux.

 

  • Sophie Dumesnil, inspectrice de l’action sanitaire et sociale hors classe, a été nommée, le 1er avril, directrice adjointe de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du Travail et des Solidarités (DREETS) de Normandie, chargée des fonctions de « directeur régional délégué ».

 

  • Chantal Petitot, inspectrice de l’action sanitaire et sociale de classe exceptionnelle, a été nommée, le 1er avril, directrice adjointe de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du Travail et des Solidarités (DREETS) de Nouvelle Aquitaine, chargée des fonctions de « directeur régional délégué ».

 

  • Yannick Aupetit, inspecteur de l’action sanitaire et sociale de classe exceptionnelle, a été nommé, le 1er avril, directeur adjoint de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du Travail et des Solidarités (DREETS) d’Occitanie, chargé des fonctions de « directeur régional délégué ».

 

  • Christophe Buzzi, inspecteur de l’action sanitaire et sociale de classe exceptionnelle, a été nommé, le 1er avril, directeur adjoint de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du Travail et des Solidarités (DREETS) des Pays de la Loire, chargé des fonctions de « directeur régional délégué ».

 

  • Marie-Pierre Durand, directrice du travail, a pris, à compter du 1er mai, ses fonctions de directrice de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) des Pays de la Loire.

 

Jean-Benoît Dujol, administrateur général, a été nommé, le 9 avril, directeur de projet pour le développement d’un dispositif d’accompagnement universel des jeunes en vue de leur accès à l’emploi, assorti d’une sécurisation financière de leurs parcours ou d’un dispositif de « Garantie jeunes universelle », auprès du délégué général à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP), à l’administration centrale des ministères sociaux. Il était auparavant délégué interministériel à la jeunesse.

 

  • Séverine Mercier, attachée d’administration hors classe, a été nommée, le 1er mai, directrice adjointe de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) de Bourgogne-Franche-Comté, chargée des fonctions de responsable adjointe du pôle « entreprises, emploi, solidarités ».

 

  • Thomas Breton, premier conseiller des tribunaux administratifs et des cours administratives d’appel, a été nommé, le 1er mai, sous-directeur du contentieux auprès du directeur des affaires juridiques à l’administration centrale des ministères sociaux.

 

Bénédicte Motte a pris, le 1er mars, ses fonctions de directrice de la Délégation départementale de la Gironde de l’ARS Nouvelle-Aquitaine. Cette diplômée de Sciences-Po Paris et de l’EHESP était, depuis septembre 2018, directrice générale adjointe du CHU Dijon Bourgogne. Bénédicte Motte a, auparavant, été secrétaire générale du CHU de Toulouse.

 

  • Johann Gourdin, directeur du travail hors classe, a été nommé, le 1er mai, directeur adjoint de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) de Normandie, chargé des fonctions de responsable du pôle « entreprises, emploi, solidarités ».

 

  • Patrick Lecuyer, inspecteur de l’action sanitaire et sociale hors classe, a été nommé, le 10 mai, directeur adjoint de la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités (DDETS) des Alpes-Maritimes.

 

  • Françoise Hardy, inspectrice de l’action sanitaire et sociale de classe exceptionnelle, a été nommée, le 1er avril, directrice adjointe de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) de Bretagne, chargée des fonctions de responsable du pôle « cohésion sociale ».

 

  • Pierre Ferreri, inspecteur de l’action sanitaire et sociale hors classe, a été nommé, le 1er avril, directeur adjoint de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) de Centre-Val de Loire, chargé des fonctions de responsable du pôle « cohésion sociale ».

 

  • Régis Cornut, inspecteur de l’action sanitaire et sociale de classe exceptionnelle, a été nommé, le 1er avril, directeur adjoint de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) d’Occitanie, chargé des fonctions de responsable du pôle « cohésion sociale ».

 

  • Chrystelle Marionneau, inspectrice de l’action sanitaire et sociale hors classe, a été nommée, le 1er avril, directrice adjointe de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) des Pays de la Loire, chargée des fonctions de responsable du pôle « cohésion sociale ».

 

  • Léopold Carbonel, inspecteur de l’action sanitaire et sociale de classe exceptionnelle, a été nommé, le 1er avril, directeur adjoint de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) de Provence-Alpes-Côte d’Azur, chargé des fonctions de responsable du pôle « cohésion sociale ».

 

Patricia Blanchard-Bouvelot a été nommée, le 10 mars, conseillère spéciale auprès de la ministre déléguée chargée de l’Autonomie. Elle était jusqu’alors directrice communication de crise Covid-19 auprès du ministre des Solidarités et de la Santé. Cette ancienne journaliste a également été directrice de l’information, de la communication politique, chef du service de presse du conseil régional d’Ile-de-France et directrice des affaires publiques à la Fédération nationale de la Mutualité Française.

 

  • Najat Moussi a été nommée, le 27 avril, membre titulaire du conseil d’administration de l’Ecole des hautes études en santé publique (EHESP). Elle remplace Maurice-Pierre Planel au titre des représentants de l’Etat.

 

  • Marina Da Cunha a été nommée, en janvier, directrice des établissements médico-sociaux de la Charente-Maritime de l’association Messidor, engagée dans l’inclusion et l’intégration sociale et professionnelle des personnes handicapées psychiques. Depuis juillet 2017, elle était directrice des établissements de la Loire de cette même association. Dans la Loire, Marina Da Cunha est remplacée par David Zapparoli.

 

  • Erick Glippa a été nommé, le 5 mai, directeur des finances, des achats et des services, par intérim, au secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales.

 

  • Cyrille Tellart, inspecteur de l’action sanitaire et sociale hors classe, a été nommé, le 1er mai, directeur adjoint de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) de Normandie, en charge des fonctions de responsable adjoint du pôle « entreprises, emploi, solidarités ».

 

  • Dominique Geniez, administratrice civile hors classe, a été nommée, le 1er mai, experte de haut niveau auprès du directeur des affaires juridiques à l’administration centrale des ministères sociaux. Elle est chargée des fonctions d’expertise, de représentation et de coordination pour l’ensemble des activités de la direction, ainsi que de l’appui à la transformation de la fonction juridique des ministères sociaux.

 

  • Alexandra Leuliette a été nommée, le 3 mai, directrice adjointe du cabinet de la secrétaire d’Etat chargée de la Jeunesse et de l’Engagement, en charge de la philanthropie et de la vie associative. Elle remplace Pauline Caillat.

 

  • Olivier Laboux, professeur des universités – praticien hospitalier, a été nommé, le 1er mai, inspecteur général en service extraordinaire auprès de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS).

 

  • Pierre Barruel, inspecteur de l’action sanitaire et sociale de classe exceptionnelle, a été nommé, le 1er avril, directeur adjoint de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) Auvergne-Rhône-Alpes, chargé des fonctions de « directeur régional délégué ».

 

  • Philippe Bayot, inspecteur de l’action sanitaire et sociale de classe exceptionnelle, a été nommé, le 1er avril, directeur adjoint de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) Bourgogne-Franche-Comté, chargé des fonctions de « directeur régional délégué ».

 

  • Didier Aubineau, inspecteur de l’action sanitaire et sociale de classe exceptionnelle, a été nommé, le 1er avril, directeur adjoint de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) Centre-Val de Loire, chargé des fonctions de « directeur régional délégué ».

 

  • Jacqueline Mercury-Gorgetti, inspectrice de la jeunesse et des sports hors classe, a été nommée, le 1er avril, directrice adjointe de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) de Corse, chargée des fonctions de « directeur régional délégué ».

 

Réginaldo Grace-Etienne est, depuis mi-mars, le nouveau directeur de la Direction de l’autonomie de l’Agence régionale de santé (ARS) de Guyane. Auparavant directeur du Centre communal d’action sociale (CCAS) de la ville de Cayenne, il succède à Manon Mordelet, qui a rejoint en début d’année l’ARS Occitanie, en tant qu’adjointe de la directrice de la Délégation départementale des Hautes-Pyrénées. D’avril 2011 à juin 2014, cette diplômée de l’EHESP a travaillé à l’ARS Ile-de-France, avant d’être nommée chargée de mission responsable de l’enveloppe médico-sociale au sein de la Direction de la sécurité sociale (DSS) du ministère des Solidarités et de la Santé.

 

  • Jean-Philippe Guilloton, inspecteur de l’action sanitaire et sociale de classe exceptionnelle, a été nommé, le 1er avril, directeur adjoint de l’unité départementale du Val-de-Marne au sein de la Direction régionale et interdépartementale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DRIEETS) d’Ile-de-France.

 

  • Franck Chaulet, administrateur civil hors classe, est renouvelé, à compter du 16 avril, dans l’emploi de chef de service, adjoint à la directrice de la Direction de la protection judiciaire de la jeunesse (DPJJ) à l’administration centrale du ministère de la Justice.

 

Claire Thoury, 31 ans, a été élue, le 16 avril, présidente du Mouvement associatif, dont sont notamment membres le CNAJEP, Familles rurales, la Ligue des droits de l’homme, la Fonda, l’UNAF, l’UNIOPSS. Déléguée générale d’Animafac depuis 4 ans, elle succède à Philippe Jahshan. Spécialiste des questions d’engagement, Claire Thoury est titulaire d’un doctorat de sociologie soutenu en 2017. Elle exerce, par ailleurs, plusieurs mandats au sein du Comité stratégique de l’Agence du Service vivique, du Conseil d’orientation des politiques de jeunesse, du Conseil scientifique et d’orientation de l’INJEP ou encore de l’Institut Français du monde associatif.

 

  • Nathalie Gay, inspectrice de l’action sanitaire et sociale de classe exceptionnelle, a été nommée, le 1er avril, directrice adjointe de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) Auvergne-Rhône-Alpes, chargée des fonctions d’adjoint au responsable du pôle chargé des « entreprises, de l’emploi et des solidarités ».

 

  • Véronique Fages, inspectrice de l’action sanitaire et sociale hors classe, a été nommée, le 1er avril, directrice adjointe de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) Grand Est, chargée des fonctions d’adjoint au responsable du pôle chargé des « entreprises, de l’emploi et des solidarités ».

 

  • Alexandre Martinet, inspecteur jeunesse et sports de classe exceptionnelle, a été nommé, le 1er avril, directeur adjoint de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) d’Ile-de-France, chargé des fonctions d’adjoint au responsable du pôle chargé des « entreprises, de l’emploi et des solidarités ».

 

  • Marie-Christine Le Naour, inspectrice de l’action sanitaire et sociale hors classe, a été nommée, le 2 avril, directrice adjointe de la Direction de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DEETS) de Guadeloupe, chargée des fonctions de responsable du pôle « cohésion sociale ».

 

  • Maël Moisan est, depuis début février, le nouveau directeur général de l’association Montbareil, gestionnaire de cinq établissements pour personnes âgées sur le bassin de Saint-Brieuc, dans les Côtes-d’Armor (quatre EHPAD, une résidence-autonomie), d’un service d’accueil de jour pour personnes Alzheimer et d’un pôle d’activités et de soins adaptés (PASA). Il succède à Jean-Michel Frizjer, qui a fait valoir ses droits à la retraite.

 

  • Nafissata Mouhoudhoire, inspectrice de l’action sanitaire et sociale hors classe, a été nommée, le 2 avril, directrice adjointe de la Direction de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DEETS) de Mayotte, chargée des fonctions de « directrice déléguée ».

 

  • Véronique Martine, directrice du travail, a été nommée, le 2 avril, directrice adjointe de la Direction de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DEETS) de Martinique, chargée des fonctions de « directrice déléguée ».

 

Samuel Veron a pris, le 6 avril, ses fonctions de directeur de la Direction interrégionale de la protection judiciaire de la jeunesse (DIRPJJ) Grand-Ouest. Jusqu’alors directeur adjoint de la DIRPJJ Grand Nord, il est également, depuis janvier 2020, membre du collège de déontologie du ministère de la Justice.

 

  • Antoine Meffre a été promu, le 1er mars, directeur adjoint du cabinet de la ministre déléguée chargée de l’Autonomie. Il était jusqu’alors conseiller parcours de vie, en charge du suivi de l’exécution des réformes.

 

  • Guy Scaglione a été promu, courant janvier, directeur général de la Sauvegarde 42 (un peu plus de 600 salariés), association au sein de laquelle il travaille depuis 26 ans. Cet éducateur spécialisé de formation y a occupé, au fil des ans, différents postes de cadre, avant de succéder à Matthieu Thiebault.

 

  • Olivier Claris, chef du service de néonatologie et réanimation néonatale de l’hôpital mère-enfant et de l’hôpital Lyon-Sud, a été réélu, en mars, président du Conseil scientifique et d’orientation (CSO) de l’Agence nationale d’appui à la performance des établissements de santé et médico-sociaux (ANAP). Maryvonne Lyazid, ancienne adjointe au Défenseur des droits, et Philippe Jourdy, directeur général de l’ASEI, ont, quant à eux, été élus vice-présidents du CSO de l’Agence.

 

Xavier Deparis est, depuis le 22 février, le nouveau directeur de la Direction de la veille, de la sécurité sanitaire, santé et milieux de vie (DVSS) de l’ARS La Réunion. Parallèlement directeur de la coopération internationale et conseiller sanitaire de zone au sein de l’Agence, ce médecin de santé publique et professeur agrégé en épidémiologie et en santé publique succède à François Chieze.

 

  • Maëlig Le Bayon a été nommé, le 5 mars, conseiller budgétaire et branche autonomie, en charge du suivi de l’exécution des réformes, au cabinet de la secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées. Précédemment en poste au ministère de la Défense, il reprend les attributions de Cécile Courault, promue depuis directrice de cabinet.

 

  • Norbert Nabet a été nommé, le 1er avril, conseiller chargé de la santé publique au cabinet du ministre des Solidarités et de la Santé.

 

Arnaud Goasguen est, depuis octobre 2020, le nouveau directeur général de l’ADAPEI de Loire-Atlantique (près de 1 700 salariés). Auparavant directeur sanitaire et médico-social au sein de la Délégation départementale de Loire-Atlantique d’APF France handicap, ce diplômé de l’EHESP succède à Marc Marhadour qui, après 25 années passées à la tête de l’ADAPEI, a fait valoir ses droits à la retraite.

 

  • Maud Hoestlandt a été promue, le 15 avril, directrice des affaires juridiques auprès de la Contrôleure générale des lieux de privation de liberté. Jusqu’alors contrôleur en charge des enquêtes et saisines, elle succède à Hanène Romdhane.

 

  • Muriel Vidalenc, directrice d’hôpital de classe exceptionnelle, est reconduite, à compter du 1er avril, dans ses fonctions de cheffe de service du pôle Santé-Agences régionales de santé (ARS) auprès du secrétaire général, à l’administration centrale des ministères sociaux.

 

Fanny Auverny-Bennetot est, depuis le 7 avril, la nouvelle directrice de l’information et de la communication de la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF). Diplômée de l’IEP de Bordeaux et du CFPJ, elle a été journaliste à France 2 pendant 9 ans, puis conseillère en communication et presse en cabinets ministériels, puis préfectoraux. Auparavant cheffe de communication du préfet de la région Ile-de-France, Fanny Auverny-Bennetot occupait le poste de directrice de la communication chez Solidéo, établissement public chargé de la livraison des ouvrages et des opérations d’aménagement nécessaires à l’organisation et au déroulement des Jeux olympiques d’été de 2024.

 

  • Raphaèle Hugot a été nommée le 1er avril, pour une nouvelle et dernière période de 3 ans, directrice régionale aux droits des femmes et à l’égalité Auvergne-Rhône-Alpes.

 

  • Saïd Acef a été nommé, le 11 mars, directeur de cabinet adjoint chargé de la transformation de l’offre et de l’innovation territoriale au cabinet de la secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées. En poste depuis décembre 2020, la précédente conseillère transformation médico-sociale, Véronique Billaud, à mis fin à sa demande à ses fonctions le 2 mars. Depuis le 4 janvier 2021, Saïd Acef était directeur de projet à la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS), chargé de piloter la transformation de l’offre de solutions pour les personnes handicapées dans le secteur médico-social dans une visée inclusive, succédant alors à Véronique Billaud.

 

  • Florence Ghilbert est nommée, à compter du 12 avril, directrice adjointe du cabinet de la ministre déléguée auprès de la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, chargée de l’Insertion.

 

Anne-Catherine Péchinot est, depuis début février, la nouvelle directrice générale France de Colisée, 4e groupe hexagonal d’EHPAD privés commerciaux. Précédemment directrice générale de Rent a Car, elle remplace Arnaud Méjane. Anne-Catherine a également été directrice générale des Gîtes de France.

 

  • Lucie Cheval et Renée-Stella Berton ont été nommées, le 1er avril, dans le corps des assistants de service social des administrations de l’Etat au sein du ministère des armées, en qualité de stagiaire.

 

  • Christine Vincent a été promue, le 25 janvier, secrétaire générale de la Haute Autorité de santé (HAS). Elle succède à Cécile Lambert, qui a rejoint la Direction générale de l’offre de soins (DGOS) du ministère des Solidarités et de la Santé. Christine Vincent était, depuis 2017, secrétaire générale adjointe de la HAS, fonction qu’elle assurait en parallèle de celle de cheffe du service juridique.

 

Sophie Martinon a pris, le 6 avril, ses fonctions de directrice générale adjointe de l’Agence régionale de santé (ARS) Ile-de-France. Auparavant directrice générale de l’ANAP, depuis le 1er juin 2016, elle succède à Nicolas Péju, nommé directeur du centre hospitalier national d’ophtalmologie des Quinze-Vingts. Normalienne, administratrice civile hors classe, Sophie Martinon a rejoint la Direction de la sécurité sociale (DSS) en 2007, à sa sortie de l’ENA. Pendant 4 ans, elle y a occupé le poste cheffe du bureau des prestations familiales et des aides au logement à la sous-direction de l’accès aux soins, des prestations familiales et des accidents du travail. Elle est ensuite devenue chargée de mission auprès de la directrice générale de l’Institut de veille sanitaire (InVS), intégré par la suite dans Santé publique France, avant de diriger le cabinet du directeur général de la Caisse nationale de l’assurance maladie (CNAM) (2013-2014). Sophie Martinon a alors pris des fonctions de conseillère en charge des comptes sociaux au cabinet du ministre des Finances et des Comptes publics, Michel Sapin, et du secrétaire d’Etat au Budget, Christian Eckert (2014-2016).

 

  • Léandro Montello Franca, attaché principal d’administration de l’Etat, a été nommé, le 29 mars, directeur adjoint de la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) de la Moselle, devenue, à compter du 1er avril, la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités (DDETS).

 

Carole Bousquet-Bérard a été promue, le lundi 15 mars, conseillère santé, solidarités, protection sociale (cheffe de pôle) au cabinet du Premier ministre. Jusqu’alors conseillère technique protection sociale et comptes sociaux, elle remplace Marguerite Cazeneuve. Carole Bousquet-Bérard a auparavant été la directrice de cabinet de la secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées.

 

  • Mradabi Ali a été nommé, le 1er avril, directeur régional aux droits des femmes et à l’égalité des Pays de la Loire, pour une période de 3 ans.

 

Benoît Menard a pris, le 1er mars, ses fonctions de secrétaire général de la Fédération nationale des associations de l’aide familiale populaire (FNAAFP/CSF), qui regroupe des associations d’aide à domicile intervenant auprès des publics fragiles ou vulnérables. Travaillant depuis 30 ans dans l’économie sociale et solidaire, il succède à Stéphane Landreau au sein de cette seule fédération du secteur affiliée à un mouvement familial. Benoît Menard a ainsi dirigé et créé des structures associatives dans les domaines de l’éducation populaire, des centres sociaux, de l’aide et de l’accompagnement à domicile, de l’insertion par l’activité économique, de la petite enfance, de la protection de l’enfance et de l’accompagnement social. D’octobre 2013 à septembre 2016, il a notamment été directeur général de l’UNIOPSS. Benoît Menard a aussi été élu local de 2008 à 2020.

 

  • Barbara Chazelle, directrice du travail, a été nommée, le 1er avril, directrice adjointe de la Direction régionale et interdépartementale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DRIEETS) d’Ile-de-France, chargée des fonctions de directrice de l’unité départementale de Paris.

 

  • Claudine Sanfaute, directrice du travail hors classe, a été nommée, le 1er avril, directrice adjointe de la Direction régionale et interdépartementale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DRIEETS) d’Ile-de-France, chargée des fonctions de directrice de l’unité départementale des Hauts-de-Seine.

 

  • Eloy Dorado, administrateur civil hors classe, a été nommé, le 1er avril, directeur adjoint de la Direction régionale et interdépartementale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DRIEETS) d’Ile-de-France, chargé des fonctions de directeur de l’unité départementale de Seine-Saint-Denis.

 

  • Didier Tillet, directeur du travail hors classe, a été nommé, le 1er avril, directeur adjoint de la Direction régionale et interdépartementale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DRIEETS) d’Ile-de-France, chargé des fonctions de directeur de l’unité départementale du Val-de-Marne.

 

  • Mélissa Sartor, Marine Chastan et Suzanne Bella ont été nommées, le 1er avril, dans le corps des assistants de service social des administrations de l’Etat au sein du ministère des armées en qualité de stagiaires.

 

  • Isabelle Notter, directrice départementale de 1re classe de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, est nommée, à compter du 1er avril, directrice de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) d’Auvergne-Rhône-Alpes.

 

  • Jean Ribeil, ingénieur général des mines, est nommé, à compter du 1er avril, directeur de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) de Bourgogne-Franche-Comté.

 

  • Véronique Descacq, agent contractuelle, est nommée, à compter du 1er avril, directrice de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) de Bretagne.

 

  • Pierre Garcia, directeur du travail, est nommé, à compter du 1er avril, directeur de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) du Centre-Val de Loire.

 

  • Isabel de Moura, directrice du travail, est nommée, à compter du 1er avril, directrice de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) de Corse.

 

  • Jean-François Dutertre, directeur du travail hors classe, est nommé, à compter du 1er avril, directeur de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) du Grand Est.

 

  • Alain Frances, directeur du travail hors classe, est nommé, à compter du 1er avril, directeur de la Direction de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DEETS) de Guadeloupe.

 

  • André Bouvet, inspecteur hors classe de l’action sanitaire et sociale, est nommé, à compter du 1er avril, directeur de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) des Hauts-de-France.

 

  • Gaëtan Rudant, ingénieur général des mines, est nommé, à compter du 1er avril, directeur de la Direction régionale et interdépartementale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DRIEETS) d’Ile-de-France.

 

  • Michel-Henri Mattera, inspecteur général des affaires sociales, est nommé, à compter du 1er avril, directeur de la Direction de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DEETS) de La Réunion.

 

  • Dominique Savon, inspectrice de l’action sanitaire et sociale de classe exceptionnelle, est nommée, à compter du 1er avril, directrice de la Direction de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DEETS) de Martinique.

 

  • Patrick Bonfils, inspecteur de la jeunesse et des sports hors classe, est nommé, à compter du 1er avril, directeur de la Direction de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DEETS) de Mayotte.

 

  • Michèle Lailler-Beaulieu, directrice du travail hors classe, est nommée, à compter du 1er avril, directrice de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) de Normandie.

 

  • Pascal Apprederisse, directeur du travail, est nommé, à compter du 1er avril, directeur de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) de Nouvelle-Aquitaine.

 

  • Christophe Lerouge, ingénieur général des mines, est nommé, à compter du 1er avril, directeur de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) d’Occitanie.

 

  • Jean-Philippe Berlemont, inspecteur de la jeunesse et des sports de classe exceptionnelle, est nommé, à compter du 1er avril, directeur de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités (DREETS) de Provence-Alpes-Côte d’Azur.

 

  • François-Xavier Lescure a été nommé, le 22 mars, conseiller en charge de la lutte contre la Covid-19 au cabinet du ministre des Solidarités et de la Santé. Il succède à Antoine Tesnière, appelé à d’autres fonctions.

 

Yann Lossouarn, attaché principal d’administration de l’Etat, a été nommé, le 29 mars, directeur adjoint de la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) du Morbihan, qui devient, à compter du 1er avril, la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités (DDETS). Auparavant chef de cabinet du préfet délégué pour l’égalité des chances du département de l’Essonne, il remplace Estelle Leprêtre. De janvier 2003 à septembre 2005, Yann Lossouarn a notamment été chargé de mission auprès de la directrice générale adjointe chargée de la Vie sociale du conseil départemental des Hauts-de-Seine.

 

  • Chryssanthi Guillon a été nommée, le 24 mars, conseillère, cheffe du pôle parlementaire au cabinet du ministre des Solidarités et de la Santé.

 

Paul Le Callennec a pris, le 15 janvier, ses fonctions de directeur de la Direction de l’autonomie du conseil départemental de la Mayenne. Auparavant directeur général des services (DGS) de Pays de Châteaugiron communauté (Ille-et-Vilaine), il succède à Nicolas Glière. A 61 ans, Paul Le Callennec effectue son retour en Mayenne, lui qui a été directeur général adjoint (DGA) en charge du développement de l’action sociale de la ville de Laval et de son agglomération.

 

  • Corinne Bibaut, inspectrice de classe exceptionnelle de l’action sanitaire et sociale, a été nommée, le 1er mars, directrice de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) de la Meuse, qui devient, à compter du 1er avril, la Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP). Jusqu’alors directrice de la DDCS de Saône-et-Loire, elle succède à Laurent Dlévaque.

 

  • Linda Debernardi a été nommée, le 22 mars, conseillère chargée de la formation professionnelle et de l’apprentissage au cabinet de la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion. Elle succède à Caroline Cohen.

 

  • Emilie Mamcarz, inspectrice hors classe de l’action sanitaire et sociale, a été nommée, le 15 mars, directrice adjointe de la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) du Nord, qui devient, à compter du 1er avril, la Direction départementale de l’emploi, du travail et des solidarités (DDETS).

 

  • Anthony Barraco, attaché d’administration de l’Etat hors classe, a été nommé, lundi 1er mars, directeur départemental adjoint de la Direction départementale déléguée des Bouches-du-Rhône à la Direction régionale et départementale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRDJSCS) de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

 

  • Mourad Remili, jusqu’alors conseiller technique chargé du suivi de l’exécution des réformes, a été promu, le 17 mars, conseiller chargé du suivi de l’exécution des réformes et de la prévention de la délinquance au cabinet de la ministre déléguée chargée de la Ville.

 

  • Kadija Aïbout est, depuis janvier, la nouvelle directrice du Centre communal d’action sociale (CCAS) de la ville d’Angoulême (Charente).

 

  • Philippe Caillol, magistrat du premier grade, est placé en position de détachement auprès de l’administration centrale du ministère de la Justice, afin d’occuper, à compter du 15 mars, l’emploi de chef de service de l’accès au droit et à la justice et à l’aide aux victimes.

 

Emmanuelle Pérès a été nommée, le 24 mars, directrice de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative, déléguée interministérielle à la jeunesse. Elle remplace Jean-Benoît Dujol, appelé à d’autres fonctions. Diplômée de l’Ecole supérieure de commerce de Paris, Emmanuelle Pérès était jusqu’à présent directrice générale adjointe de la Plateforme de la filière automobile & mobilités (PFA), l’organisme chargé de développer la filière automobile présidé par l’ancien ministre de l’Education nationale Luc Chatel, dont elle fut la conseillère jeunesse au ministère. Elle a également été secrétaire générale de l’Office franco-québécois pour la jeunesse, vice-présidente de l’Agence du service civique, déléguée générale de la Fédération de la formation professionnelle et membre de la commission présidée par le général de division Daniel Ménaouine qui a jeté les bases du service national universel (SNU).

 

  • Nicolas Scotté a été nommé, le 19 mars, conseiller technique protection sociale et comptes sociaux au sein du Pôle santé, protection sociale du cabinet du Premier ministre.

 

  • Youssef Meniar est, depuis le 5 mars, le conseiller chargé des relations avec les élus locaux et les collectivités au cabinet de la ministre déléguée chargée de la Ville.

 

  • Sylvie Bonnet a été renouvelée, pour une période d’un an à compter du 23 mars, dans ses fonctions de directrice adjointe de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) des Ardennes.

 

Franck Hugot a été nommé, en janvier, directeur général de l’association Aide à domicile en activités regroupées (ADAR) Sambre-Avesnois, qui emploie 430 salariés dans le département du Nord. Titulaire du CAFDES, il succède à Alain Beaurepaire, qui a fait valoir ses droits à la retraite. Franck Hugot était auparavant directeur général du Groupement de coopération médico-social (GCMS) Pôle gérontologique Nord-Ouest à Lambersart (Nord). Il a également été directeur d’un EHPAD, toujours dans le département du Nord, à Dunkerque.

 

  • Taha Amine a pris, début mars, ses fonctions de responsable du Pôle des formations de niveau I et II à l’Institut du travail social (ITS) de Tours. A ce titre, il supervise les formations conduisant au CAFDES, au DEIS et au CAFERUIS. Taha Amine succède à Elise Gatesoupe.

 

  • Alexandre Martinet a été renouvelé pour un an, à compter du 16 mars, dans ses fonctions de directeur de la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) de la Seine-Saint-Denis.

 

  • Sophie Hys-Le Méhauté, attachée d’administration de l’Etat hors classe, a pris, le 15 mars, ses fonctions de directrice de la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) des Côtes-d’Armor. Elle n’arrive pas en terre inconnue puisqu’elle dirigeait jusqu’alors la Direction des relations avec les collectivités territoriales de la préfecture des… Côtes-d’Armor. Sophie Hys-Le Méhauté remplace Annie Guyader, qui assurait la direction de la DDCS par intérim.

 

  • Bruno Vincent est titularisé, à compter du 16 mars, dans le grade d’inspecteur des affaires sociales de 1re classe à l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS).

 

  • Claire-Lise Bordes, directrice départementale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes de 2e classe, a été nommée, le 15 mars, directrice adjointe de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) de Dordogne.

 

Cécile Courault a été nommée, lundi 1er mars, directrice de cabinet de la secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées. Jusqu’à cette date directrice de cabinet adjointe, en charge du budget, de la branche autonomie et du suivi de l’exécution des réformes, elle succède à Marine Darnault.

 

  • Philippe Caillol, magistrat du premier grade, a été nommé, le 15 mars, chef du service de l’accès au droit et à la justice et de l’aide aux victimes à l’administration centrale du ministère de la Justice.

 

Matthieu Thiebault a pris, le 4 janvier, ses fonctions de directeur général de l’ADAPEI 35 Les papillons blancs, association gestionnaire de 62 établissements et services répartis en Ille-et-Vilaine. Précédemment directeur général de la Sauvegarde 42, il succède à François Marie Dit Calais. Parallèlement, Matthieu Thiebault était délégué régional Auvergne-Rhône-Alpes et président du Conseil d’orientation des délégués régionaux de la CNAPE.

 

  • Anouk Lavaure, directrice du travail hors classe, est reconduite, à compter du 15 mars, dans ses fonctions de cheffe de service du Pôle travail et solidarités auprès du secrétaire général, à l’administration centrale des ministères sociaux.

 

Dominique Raimbourg a été reconduit, le 10 mars, dans ses fonctions de président de la Commission nationale consultative des gens du voyage. Ancien député socialiste de la Loire-Atlantique, cet avocat fils de Bourvil a, notamment, été président de la Commission des lois. Dominique Raimbourg préside la Commission nationale consultative des gens du voyage depuis fin novembre 2015.

 

  • Christian Desfontaines, directeur du travail, a été nommé, le 1er février, directeur de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) de la Corrèze.

 

  • Anne Miquel-Val a été nommée, le 1er février, conseillère en charge de l’action sociale en faveur des élèves au cabinet de la secrétaire d’Etat chargée de l’Education prioritaire.

 

  • Jean-Roger Ribaud, inspecteur d’académie-inspecteur pédagogique régional de classe normale, a été nommé, le 8 mars, sous-directeur du service national universel à la Direction de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative à l’administration centrale du ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports.

 

  • Yann Negro, attaché principal d’administration de l’Etat, a été promu, le 15 février, directeur  de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) des Vosges. Jusqu’alors directeur départemental adjoint, il succède à Michel Pottiez.

 

  • Cécile Dangles, première vice-présidente au tribunal judiciaire de Lille, est placée, à compter du 1er mars, en position de détachement auprès de la Contrôleure générale des lieux de privation de liberté, afin d’exercer les fonctions de contrôleure.

 

  • Marie-Noëlle Tenaud est renouvelée, à compter du 1er mars, dans ses fonctions de directrice adjointe de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) de la Corrèze.

 

  • Ahez Le Meur a été nommée, le 1er mars, directrice régionale aux droits des femmes et à l’égalité de Bretagne.

 

Nicolas Duvoux a pris, le 21 janvier, ses fonctions de président du Comité scientifique du Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale (CNLE), dont il était déjà membre. Nicolas Duvoux est professeur de sociologie à l’Université Paris-8 et directeur du Philantropy & Social sciences program. Au cours de sa carrière universitaire entamée en 2006, il a notamment été conférencier invité à la Haute école en travail social de Lausanne, en Suisse (2012-2014). De 2009 à 2011, Nicolas Duvoux a également été membre du comité national d’évaluation du RSA.

 

  • Stéphanie Deschaume, jusqu’alors conseillère chargée du suivi de l’exécution des réformes, a été nommée, à compter du 1er mars, conseillère spéciale, chargée de la lutte contre l’épidémie de Covid-19, de l’organisation de la santé au travail et de la retraite de base au cabinet du secrétaire d’Etat chargé des Retraites et de la Santé au travail.

 

  • Christelle Romanyck est renouvelée, à compter du 1er mars, dans ses fonctions de directrice adjointe de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) de la Haute-Vienne.

 

Sarah Dauchy a été nommée, le 27 janvier, présidente du conseil d’orientation stratégique du Centre national des soins palliatifs et de la fin de vie, dont elle est membre depuis 2016. Le poste était vacant depuis le départ de Véronique Fournier en septembre 2020. Psychiatre, Sarah Dauchy est, depuis 2010, présidente de la Société française et francophone de psycho-oncologie. En ce mois de mars 2021, elle rejoint le département médico-universitaire de psychiatrie et d’addictologie AP-HP Centre-Université de Paris.

 

  • Bilale Ahmimache a été nommé, le 17 février, conseiller chargé des politiques de l’emploi au cabinet de la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion.

 

  • Nathalie Lurson, inspectrice de classe exceptionnelle de l’action sanitaire et sociale, a été nommée, à compter du 1er mars, directrice adjointe de la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) des Yvelines.

 

  • Hindati Simpara est, depuis le 1er mars, la nouvelle directrice régionale aux droits des femmes et à l’égalité des Hauts-de-France.

 

Jeanne Seban a été nommée, le 1er novembre 2020, directrice de la Direction de l’action sociale, de l’enfance et de la santé (DASES) de Paris. Jusqu’alors sous-directrice de la DASES, après en avoir été sous-directrice des actions familiales et éducatives, cette administratrice territoriale hors classe succède à Jean-Paul Raymond, qui a fait valoir ses droits à la retraite. En prévision de la fusion des deux structures, Jeanne Seban devait également prendre la direction du Centre d’action sociale de la Ville de Paris (CASVP).

 

  • Gilles Fièvre a été renouvelé, le 24 février, dans ses fonctions de directeur adjoint de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) d’Ille-et-Vilaine.

 

  • Denis Le Bayon, administrateur civil hors classe, est reconduit, pour une période de 3 ans à compter du 1er mars, dans ses fonctions de sous-directeur de l’accès aux soins, des prestations familiales et des accidents du travail à la Direction de la sécurité sociale (DSS), à l’administration centrale du ministère des Solidarités et de la Santé.

 

Caroline Ageron est, depuis le 4 janvier, la nouvelle directrice de la Délégation départementale des Bouches-du-Rhône de l’Agence régionale de santé (ARS) Provence-Alpes-Côte d’Azur. Auparavant directrice de la Délégation départementale du Vaucluse de cette même ARS PACA, depuis novembre 2013, cette diplômée de l’EHESP, qui a longtemps travaillé en DDASS et en DRASS, remplace Karine Huet.

 

  • Sylvain Bottineau, magistrat du premier grade, est maintenu en position de détachement, pour une durée de 2 ans à compter du 12 février, afin d’occuper l’emploi de sous-directeur de l’enfance et de la famille à la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS).

 

  • Claire Vincenti, administratrice civile hors classe, a été nommée, le 15 février, sous-directrice chargée du pilotage du service public de la sécurité sociale à la Direction de la sécurité sociale (DSS), à l’administration centrale des ministères sociaux.

 

Mohamed Si Abdallah a été nommé, le 4 janvier, directeur général adjoint de l’Agence régionale de santé (ARS) Bourgogne-Franche-Comté. Jusqu’alors directeur adjoint de la Direction de la sécurité sanitaire et de la santé environnementale de l’ARS des Hauts-de-France, ce médecin succède à Olivier Obrecht. Avant de rejoindre l’ARS des Hauts-de-France, le docteur Mohamed Si Abdallah a été l’un des fondateurs du cabinet SOS médecins de Nancy, dont il a été le président et gérant pendant 11 ans. Il a également occupé le poste de médecin coordinateur à l’hospitalisation à domicile de l’agglomération Nancéenne, puis celui de médecin-chef du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) de la Meuse, avant d’intégrer le SDIS de Loire-Atlantique en tant que médecin-chef adjoint.

 

  • Véronique Jurga et Amandine Tourtois ont été nommées, le 5 février, membres suppléantes du Comité interministériel consultatif d’action sociale des administrations de l’Etat. Elles siègent au titre des représentants du personnel, sur proposition de la CFE-CGC, et remplacent respectivement Rose-Marie Guichard et Amin Medjber.

 

  • Vincent Leprevost, ingénieur des ponts, des eaux et des forêts, a été nommé, lundi 1er février, directeur de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) d’Eure-et-Loir.

 

  • Marie Francolin, déjà conseillère en charge de la coordination Covid-19, a été promue, le 18 février, directrice adjointe du cabinet, en charge du Covid-19 au cabinet du ministre des Solidarités et de la Santé.

 

Christian de Brunier a été élu, le 16 décembre 2020, président de l’Union nationale des associations intermédiaires (UNAI). Vice-président depuis 2019, il succède à René Cartalas, devenu vice-président chargé des relations avec les interlocuteurs institutionnels et les autres réseaux de l’insertion par l’activité économique (IAE).

 

  • Stéphanne Reverre-Guepratte, inspectrice hors classe de l’action sanitaire et sociale, a été nommée, le 15 février, directrice régionale et interdépartementale adjointe de l’hébergement et du logement de la région d’Ile-de-France, directrice de l’unité départementale des Hauts-de-Seine.

 

Romain Aulanier a été élu, le 14 janvier, président du Collectif des directeurs d’établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux (COD3S). Diplômé de l’IEP de Grenoble et de l’EHESP, il est, depuis le début de l’année, directeur des ressources humaines, de la qualité et de la relation avec les usagers au sein de la Direction commune des EHPAD Lasserre et du Parc, à Issy-les-Moulineaux et Fontenay-aux-Roses (Hauts-de-Seine). Romain Aulanier succède à Delphine Uring, qui présidait cette association de directeurs d’établissements publics depuis 2017.

 

  • Vincent Vivet, attaché principal d’administration de l’Etat, a été nommé, le 15 février, directeur adjoint de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) de l’Allier.

 

  • Laurence Jay-Passot a été nommée, le 8 février, membre titulaire du conseil des formations de l’Ecole des hautes études en santé publique (EHESP). Elle remplace Jean Schmid au titre des représentants des établissements désignés par la Fédération hospitalière de France (FHF).

 

  • Pierre-Yves Manchon, administrateur civil, est nommé, à compter du 15 février, directeur départemental délégué adjoint du Bas-Rhin au sein de la Direction régionale et départementale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRDJSCS) de la région Grand Est.

 

  • Hélène-Sophie Mesnage (UNCCAS), Fabien Tocqué (UNAF), Geneviève Colas (Secours catholique) et Jean-François Maruszyczak (SOS Familles Emmaüs) ont été nommés, le 1er février, membres de l’Observatoire de l’inclusion bancaire, en qualité de représentants des associations de lutte contre la pauvreté et l’exclusion.

 

  • Laura Krieps, Emilie Marquis-Samari et François-Mathieu Robineau, jusqu’alors inspecteurs des affaires sociales de 2e classe, ont été promus, au 1er janvier, inspecteurs des affaires sociales de 1re classe à l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS).

 

Alexis Adalla-Charpiot a pris, en octobre 2020, ses fonctions de directeur général adjoint en charge du Pôle Solidarités au conseil départemental de l’Orne. Cet administrateur adjoint du Sénat en détachement a, auparavant, travaillé 9 ans au sein de la Haute Assemblée. Alexis Adalla-Charpiot succède à Helena Pottiez.

 

  • Sylvain Bottineau, magistrat du premier grade de l’ordre judiciaire, est reconduit, à compter du 12 février, dans ses fonctions de sous-directeur de l’enfance et de la famille à la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS).

 

  • Eric Pelisson, administrateur territorial hors classe, a été nommé, lundi 1er février, commissaire à la lutte contre la pauvreté auprès du préfet de la région Occitanie. Il remplace Amine Amar.

 

  • Christophe Buzzi, inspecteur de classe exceptionnelle de l’action sanitaire et sociale, a été nommé, le 1er janvier, directeur adjoint de la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) des Pays de la Loire. Auparavant directeur de la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) des Côtes-d’Armor, il remplace François Laco.

 

  • Hélène Caron a été nommée, le 1er février, directrice régionale aux droits des femmes et à l’égalité de Provence-Alpes-Côte d’Azur, pour une période de 3 ans.

 

  • Louise Cadin, auditrice de 1re classe au Conseil d’Etat, a été détachée, à compter du 1er janvier, pour exercer les fonctions de cheffe du bureau de la prévention de la perte d’autonomie et du parcours de vie des personnes âgées à la sous-direction de l’autonomie des personnes handicapées et des personnes âgées de la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS).

 

Anoutchka Chabeau, inspectrice de classe exceptionnelle de l’action sanitaire et sociale, a été nommée, le 1er janvier, commissaire à la lutte contre la pauvreté auprès de la préfète de la région Grand Est, en remplacement de Francis Bouyer. En parallèle, elle continue à diriger, par intérim, la Direction régionale et départementale de la cohésion sociale de Grand-Est, jusqu’à la création de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités de Grand-Est. Anoutchka Chabeau a effectué l’essentiel de sa carrière dans la région Grand Est, d’abord à la DRASS de Lorraine, puis à la DDASS de Meurthe-et-Moselle. De 2012 à 2017, elle a aussi été directrice de la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) de la Moselle.

 

  • Fabienne Boussin, administratrice générale, a été nommée, le 1er février, cheffe de service « transformation numérique et gestion de proximité » auprès du directeur des ressources humaines, à l’administration centrale des ministères sociaux.

 

  • Fanny Jaffray a été nommée, le 23 décembre 2020, conseillère école inclusive, enseignement supérieur, innovations et accessibilité au cabinet de la secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées.

 

Natalia Breysse est, depuis le 4 janvier, la nouvelle directrice de l’URIOPSS Auvergne Rhône-Alpes. Elle succède à Laure Chareyre, qui, après plus de 20 ans au sein de l’union régionale, a fait valoir ses droits à la retraite. Natalia Breysse a été, successivement, consultante en prévention des risques psycho-sociaux et développement de la qualité de vie au travail, conseillère technique au CREAI, puis directrice des formations et du développement de l’institut de formation lyonnais ARFRIPS.

 

  • Clara Michielini a été nommée, le 26 janvier, conseillère chargée du suivi de l’exécution des réformes et de la prospective au cabinet de la secrétaire d’Etat chargée de l’économie sociale, solidaire et responsable.

 

  • Philippe Bradfer, inspecteur de la jeunesse et des sports de classe exceptionnelle, est nommé, ce lundi 1er février, directeur départemental adjoint de la Direction départementale déléguée de la Gironde, à la Direction régionale et départementale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale de la région Nouvelle-Aquitaine. Précédemment directeur de la DDCS du Maine-et-Loire, il remplace Pierre Aschonchilo.

 

Marie-Josée Daguin a été réélue le 11 décembre 2020, pour un nouveau mandat de 4 ans, présidente nationale de l’ADMR. Cette infirmière de formation entame ainsi son troisième mandat à la tête de l’association. Au sein du réseau ADMR, Marie-José Daguin préside également la fédération départementale ADMR des Hautes Pyrénées, à Tarbes. Créée en 1945, l’ADMR revendique le titre de 1er réseau français de services à la personne. Acteur majeur de l’économie sociale et solidaire, elle fédère 2 700 associations locales implantées partout en France. Ses 94 000 collaborateurs dispensent chaque année plus de 100 millions d’heures d’intervention auprès de plus de 720 000 clients (familles, personnes âgées, personnes handicapées…).

 

  • Dominique Barelli a été nommée, le 25 janvier, membre titulaire du conseil d’administration du Centre national de gestion des praticiens hospitaliers et des personnels de direction de la fonction publique hospitalière (CNG), en qualité de représentant du personnel.

 

  • Valentine Fournier, directrice territoriale de la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ), a été nommée, le 1er janvier, inspectrice des affaires sociales de 1re classe à l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS).

 

  • Anatole Puiseux, conseiller référendaire à la Cour des comptes, a été nommé, le 1er janvier, sous-directeur de l’autonomie des personnes handicapées et des personnes âgées à la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS).

 

Henri Carbuccia, inspecteur de l’action sanitaire et sociale, est, depuis mi-décembre 2020, le nouveau délégué départemental de l’Agence régionale de santé (ARS) Provence-Alpes-Côte d’Azur pour le département du Var. Auparavant directeur départemental délégué adjoint de la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) des Bouches-du-Rhône, depuis février 2018, ce diplômé de l’EHESP succède à Sébastien Debeaumont.

 

  • Anne Royal a été nommée, le 15 janvier, membre du Conseil national de la protection de l’enfance (CNPE). Elle représente l’association Enfance et Familles d’Adoption, en remplacement de Nathalie Parent.

 

  • Michel Estimbre a été nommé, le 25 janvier, président de la Fondation Malakoff Humanis Handicap. Créée en 2013, pour favoriser l’accès à l’emploi et aux soins des personnes en situation de handicap, la Fondation a étendu son champ d’action en 2019, à l’accès au sport et à la culture. Michel Estimbre est, depuis 2016, directeur général délégué de Malakoff Humanis.

 

Carole Guéchi a été nommée, le 1er janvier, déléguée ministérielle à l’accessibilité au sein de l’administration centrale du ministère de la Transition écologique. Chargée de coordonner l’action publique dans les différents domaines concernés par l’accessibilité- transports, cadre bâti, voirie, espaces publics-, elle remplace Brigitte Thorin. Diplômée de l’Institut français de presse, Carole Guéchi a été, durant 8 ans, directrice Accessibilité et voyageurs handicapés à la SNCF.

 

  • Frédéric Favié est renouvelé, à compter du 24 janvier, dans son mandat de président du conseil d’administration du Fonds de solidarité vieillesse (FSV).

 

  • Didier Roose est reconduit, pour un période d’un an à compter du 19 janvier, dans ses fonctions de directeur adjoint de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) de l’Ardèche.

 

Valère Socirat a pris, le 1er janvier, ses fonctions de directeur de l’ANDESI. Responsable du développement depuis 4 ans, il a participé à la mise en œuvre du projet stratégique et économique de l’organisme de formation. Titulaire du CAFDES, Valère Socirat succède à François Noble qui, après 21 ans passés à l’ANDESI, dont dix en tant que directeur, a fait valoir ses droits à la retraite. Il conserve néanmoins une activité de formateur et de consultant… principalement pour l’ANDESI.

 

  • Bertrand Le Roy est renouvelé, pour une période d’un an à compter du 13 janvier, dans ses fonctions de directeur de la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) de la Haute-Garonne.

 

  • Marianne de Brunhoff, administratrice générale, a été nommée, le 15 janvier, directrice de projet, chargée de coordonner la préparation de la Présidence Française de l’Union Européenne (PFUE 2022) dans les champs des ministères sociaux, auprès du secrétaire général, à l’administration centrale des ministères sociaux.

 

Véronique Billaud a été nommée, le 1er décembre 2020, conseillère transformation médico-sociale au cabinet de la secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées. Depuis le 1er octobre, elle était directrice de projet à la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS), chargée de piloter la transformation de l’offre de solutions pour les personnes handicapées dans le secteur médico-social dans une visée inclusive. A la DGCS, elle est remplacée, depuis le lundi 4 janvier, par Saïd Acef, jusqu’alors directeur délégué à l’autonomie au sein de la Direction de l’offre de soins et de l’autonomie de l’Agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine.

 

  • Carole Souvignet, attachée principale d’administration de l’Etat, a été nommée, ce lundi 18 janvier, directrice adjointe de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) de la Haute-Loire.

 

  • Christine Jacquemoire, inspectrice de l’action sanitaire et sociale de classe exceptionnelle, nommée directrice régionale adjointe de la cohésion sociale d’Ile-de-France à compter du 1er janvier, a été désignée, à la même date, intérimaire de la Direction régionale de la cohésion sociale d’Ile-de-France jusqu’à la création de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités d’Ile-de-France.

 

  • Mireille Vedeau-Ulysse, inspectrice de classe exceptionnelle de l’action sanitaire et sociale, est reconduite, pour une durée d’un an à compter du 1er janvier, dans ses fonctions d’expert de haut niveau auprès du directeur des ressources humaines, à l’administration centrale des ministères sociaux.

 

Pascale Ribes a été élue, le 11 décembre 2020, présidente d’APF France handicap. Elle succède à Alain Rochon. Titulaire du diplôme de juriste conseil en entreprise, d’une maîtrise en droit et d’un DESS en droit des affaires, Pascale Ribes a débuté sa carrière professionnelle comme juriste dans un cabinet d’avocats, puis responsable des contrats dans une entreprise d’import-export. Adhérente de l’association depuis 20 ans, la nouvelle président siège au conseil d’administration d’APF France handicap depuis 2005. Elle est, par ailleurs, vice-présidente du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH), au sein duquel elle préside la commission Compensation du handicap et ressources.

 

  • Alexandre Denieul, Pierre Mainguy et Marion Marty ont été nommés et titularisés en qualité d’inspecteurs des affaires sociales de 2e classe à l’IGAS, à compter du 1er janvier.

 

  • Laurent Dlévaque, inspecteur hors classe de l’action sanitaire et sociale, a été nommé, le 15 décembre 2020, directeur de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) de l’Aube. Jusqu’alors directeur de la DDCSPP de la Meuse, il succède à Pierre Aubert.

 

  • Cécile Lambert, administratrice civile hors classe, est nommée, à compter du 15 janvier, cheffe de service, adjointe à la directrice générale de l’offre de soins (DGOS), à l’administration centrale du ministère des Solidarités et de la Santé.

 

Alessia Lo Porto-Lefébure a été nommée, le 20 novembre 2020, directrice des études de l’Ecole des hautes études en santé publique (EHESP). Par le passé, elle a notamment été professeure associée à Columbia University et a enseigné à l’université Tsinghua, à Pékin. Sylvie Ollitrault a quant à elle été nommée, à la même date, directrice de la recherche de l’EHESP, en remplacement de Bernard Jégou.

 

  • Marie Baville et Jean-Xavier Lichtlé ont été nommés, le 29 décembre 2020, membres titulaires du Comité national du Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP). Ils représentent les employeurs de la fonction publique de l’Etat : la première est sous-directrice de l’accompagnement de l’action sociale et de l’accompagnement du personnel à la direction des ressources humaines relevant du secrétariat général du ministère de l’Intérieur ; le second responsable de la mission à l’intégration des personnels handicapés au secrétariat général du ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports et du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Ils remplacent respectivement Anne Brosseau et Jean-Charles Cottez.

 

  • Arnaud Pouly est renouvelé, pour une période d’un an à compter du 6 janvier, dans ses fonctions de directeur de la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) du Var.

 

  • Christophe Buzzi, inspecteur de classe exceptionnelle de l’action sanitaire et sociale, nommé le 1er janvier directeur régional adjoint de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale de la région Pays de la Loire, est désigné intérimaire de la Direction régionale et départementale de la cohésion sociale des Pays de la Loire, à compter du 1er janvier et jusqu’à la création de la Direction régionale de l’économie, de l’emploi, du travail et des solidarités des Pays de la Loire.

 

  • Caroline Azar, conseiller référendaire à la première chambre civile de la Cour de cassation, a été nommée, le 31 décembre 2020, suppléante de la présidente du Conseil national pour l’accès aux origines personnelles (CNAOP).

 

  • Jacqueline Mercury-Giorgetti, inspectrice de la jeunesse et des sports hors classe, est prolongée jusqu’au 31 mars 2021 dans ses fonctions de directrice de la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) de Corse.

 

Philippe Patry a rejoint, le 1er décembre 2020, l’équipe nationale du SYNCASS-CFDT comme permanent de la section des Cadres de direction du secteur privé. Au cours des 15 dernières années, il a dirigé des structures médico-sociales du secteur privé, tant associatif que commercial, de l’accompagnement au domicile (SAAD et SSIAD) à la direction d’EHPAD. Avant d’intégrer l’organisation syndicale, Philippe Patry était directeur d’un EHPAD de la Fondation Diaconesses de Reuilly, en région parisienne. Il apportera son expertise et sa contribution aux travaux de la Fédération CFDT Santé-Sociaux concernant les évolutions des conventions collectives du secteur privé.

 

  • Florence Cottais, ingénieure divisionnaire de l’agriculture et de l’environnement, a été nommée, le 1er janvier, directrice adjointe de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) du Cantal.

 

  • Sophie Sergent a été nommée, le 28 novembre 2020, conseillère en charge des professions de santé et du numérique au cabinet de la ministre déléguée chargée de l’Autonomie, Brigitte Bourguignon.

 

Luc Carvounas a été élu, le 11 décembre 2020, président de l’Union nationale des centres communaux d’action sociale (Unccas). Elu pour un mandat de 6 ans, il succède à Joëlle Martinaux, présidente de l’Unccas de 2014 à 2020, qui rejoint le nouveau conseil d’administration en qualité de 2e vice-présidente. « Je souhaite que l’Unccas devienne un acteur majeur dans la gestion de la crise sociale. Les CCAS vont être en première ligne ces prochaines années. Je compte sur leur mobilisation », a déclaré le nouveau président après son élection. Maire d’Alfortville, dont il préside le CCAS, et vice-président de la Métropole du Grand Paris, Luc Carvounas est également président de l’Association de maires du Val-de-Marne et secrétaire général de l’Association des maires d’Ile-de-France (AMIF). Cadre territorial de profession, le nouveau président de l’Unccas a exercé les mandats de sénateur du Val-de-Marne de 2011 à 2017, puis de député de 2017 à 2020.

 

  • Fabrice Masi, administrateur civil hors classe, est reconduit, à compter du 1er janvier, dans ses fonctions de sous-directeur des parcours d’accès à l’emploi à la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP) du ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion.

 

  • Quentin Henaff, adjoint à la responsable du pôle ressources humaines hospitalières de la Fédération hospitalière de France (FHF) a été nommé, le 29 décembre 2020, membre titulaire du Comité national du Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) au titre des représentants des employeurs de la fonction publique hospitalière (FPH). Il remplace Marie Houssel.

 

  • Philippe Bayot, inspecteur de classe exceptionnelle de l’action sanitaire et sociale, est reconduit jusqu’au 31 mars 2021 dans ses fonctions de directeur de la Direction régionale et départementale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRDJSCS) de Bourgogne-Franche-Comté.

 

  • Philippe Rossini est, depuis le 1er novembre, le nouveau directeur du Centre communal d’action sociale (CCAS) de la ville de Nice. Il a notamment été conseiller municipal de Nice et vice-président en charge des seniors et des anciens combattants du conseil départemental des Alpes-Maritimes.

 

  • Martial Fiers, inspecteur de classe exceptionnelle de l’action sanitaire et sociale, est prolongé jusqu’au 31 mars 2021 dans ses fonctions de directeur adjoint de la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) des Hauts-de-France.

 

Christine Tabuenca a pris, le 2 novembre, ses fonctions de directrice générale de la Fondation Médéric Alzheimer. Agée de 55 ans, cette psychomotricienne titulaire du CAFDES a démarré sa carrière professionnelle à l’international avec Handicap International pour la mise en place d’établissements médico-sociaux. A partir 1995, elle a occupé différents postes au sein de l’AFM-Téléthon, avant de prendre, en janvier 2007, la direction de la communication et du développement de Sidaction en janvier 2007. En 2014, Christine Tabuenca a été nommée directrice générale de l’Association pour la recherche sur la sclérose latérale amyotrophique (ARSLA). Depuis 25 ans, elle est formatrice au Comité d’études, d’éducation et de soins adaptés auprès des personnes polyhandicapées (CESAP).

 

  • Yannick Barillet, inspecteur de classe exceptionnelle de la jeunesse et des sports, est prolongé jusqu’au 31 mars 2021 dans ses fonctions de directeur de la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) de Bretagne.

 

  • Didier Aubineau, inspecteur de classe exceptionnelle de l’action sanitaire et sociale, est reconduit jusqu’au 31 mars 2021 dans ses fonctions de directeur adjoint de la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) du Centre-Val de Loire.

 

  • André Bouvet, inspecteur de classe exceptionnelle de l’action sanitaire et sociale, est prolongé jusqu’au 31 mars 2021 dans ses fonctions de directeur de la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) des Hauts-de-France.

 

  • Hervé Duplenne prendra, à compter du 1er janvier 2021, ses fonctions de directeur de la Direction interrégionale de la protection judiciaire de la jeunesse (DIRPJJ) Ile-de-France et outre-mer. Actuel directeur de la DIRPJJ Grand Ouest, il remplacera Dominique Simon.

 

2020

 

  • Sophie Dumesnil, inspectrice hors classe de l’action sanitaire et sociale, est reconduite dans ses fonctions de directrice adjointe de la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) de Normandie.

 

Cyrielle Convers a été nommée, le 23 novembre, conseillère en charge des relations avec le Parlement et les élus locaux au cabinet de la secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées, Sophie Cluzel. Titulaire d’un master 2 en Science politique (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), elle remplace Lucie Loncle Duda, qui était en poste depuis seulement août 2020. Cette dernière est maire-adjointe déléguée aux personnes âgées et vice-présidente du CCAS de la ville du Chesnay-Rocquencourt (Yvelines).

 

  • Christine Maison est renouvelée, à compter du 7 décembre, dans ses fonctions de directrice de la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) du Vaucluse.

 

  • Anne Coquet, magistrat du premier grade, a été nommée, le 1er décembre, sous-directrice des missions de protection judiciaire et d’éducation à la Direction de la protection judiciaire de la jeunesse (DPJJ) du ministère de la Justice.

 

  • Agnès Josselin, Sacha Reingewirtz et Emilie Seffray ont été nommés et titularisés, à compter du 15 octobre, en qualité d’inspecteurs des affaires sociales de 2e classe à l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS).

 

  • Corinne Vaillant, jusqu’alors directrice adjointe, a été promue, à compter du 1er décembre, directrice du cabinet de la ministre déléguée chargée de l’Insertion. Elle a parallèlement été nommée, à la même date, directrice adjointe du cabinet de la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion.

 

  • Yannick Aupetit, inspecteur de classe exceptionnelle de l’action sanitaire et sociale, est prolongé, jusqu’au 31 mars 2021, dans ses fonctions de directeur adjoint de la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) d’Occitanie.

 

  • Lies Messatfa a été nommé, le 7 décembre, conseiller en charge des relations avec les élus locaux et les collectivités au cabinet du ministre des Solidarités et de la Santé.

 

  • Anne-Caroline Sandeau-Gruber, capitaine du ministère des armées, détachée en qualité d’inspectrice des affaires sociales de 1re classe auprès de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS), a été intégrée, à compter du 1er novembre, dans le corps des inspecteurs des affaires sociales.

 

  • Corinne Scandura, inspectrice de classe exceptionnelle de l’action sanitaire et sociale, est prolongée, jusqu’au 31 mars 2021, dans ses fonctions de directrice adjointe de la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) de Provence-Alpes-Côte d’Azur.

 

Ange Finistrosa a été réélu, le 30 septembre, président de la Fédération nationale des associations tutélaires (FNAT), pour un troisième mandat. Agé 48 ans, il est directeur général de l’Association tutélaire de gestion (ATG), une association basée à Nîmes dédiée à la protection des majeurs vulnérables. Fondée en 1982, la FNAT regroupe des associations ou services mandataires judiciaires à la protection des majeurs (MJPM). Son ambition est de fédérer ces organismes pour « contribuer à réduire les exclusions et garantir aux personnes vulnérables la dignité, le respect de leurs droits et de leur volonté personnelle. »

 

  • Manuel Domergue et Michel Roux ont été désignés le 10 décembre par l’UNIOPSS pour représenter, comme membres titulaires, les associations d’insertion et de défense des personnes en situation d’exclusion par le logement au sein du Conseil national de l’habitat. Leurs suppléants sont Jeanne Dietrich et Salim Didane.

 

  • Sylvie Gachenard a été nommée, le 10 décembre, membre suppléant du Comité interministériel consultatif d’action sociale des administrations de l’Etat, au titre des représentants du personnel, sur proposition de la Fédération syndicale unitaire (FSU). Elle remplace André Robert.

 

  • Anne Bruant-Bisson, Delphine Corlay et Maryse Fourcade, inspectrices de 1re classe, ont été nommées, le 19 novembre, inspectrices générales des affaires sociales à l’IGAS.

 

Dominique Lagrange a été élu, le 30 septembre, président de l’Association des directeurs de maisons départementales des personnes handicapées (ADMDPH). Agé de 59 ans, ce diplômé de l’EHESP dirige la MDPH des Pyrénées-Atlantiques depuis sa création en 2006. A la tête de l’ADMDPH, Dominique Lagrange succède à Annie Coletta, directrice de la MDPH du Calvados avant de faire valoir ses droits à la retraite.

 

  • Laurent Caussat, inspecteur général de l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), détaché en qualité d’inspecteur général des affaires sociales auprès du service de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) depuis le 1er décembre 2015, a été intégré, le 1er décembre, dans le corps de l’IGAS, au grade d’inspecteur général.

 

  • Christelle Dernon a été nommée, le 3 décembre, conseillère élus locaux, territoires et associations au cabinet de la ministre déléguée auprès du Premier ministre, chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Egalité des chances.

 

  • Jean-Louis Rey, inspecteur général des affaires sociales, est reconduit, à compter du 14 novembre, dans ses fonctions de président du conseil d’administration du Centre des liaisons européennes et internationales de sécurité sociale (CLEISS).

 

  • Florence d’Andrea, magistrate du premier grade, est maintenue en position de détachement auprès du ministère de la Justice, pour une durée de 2 ans à compter du 1er décembre, afin d’occuper l’emploi de directrice de la Direction interrégionale de la protection judiciaire de la jeunesse (DIRPJJ) Sud.

 

  • Vincent Roques a été nommé, le 20 novembre, membre du conseil d’administration de l’Ecole des hautes études en santé publique (EHESP) pour représenter la Fédération hospitalière de France (FHF). Il remplace Alexis Thomas.

 

Christophe Itier a été nommé, le 4 novembre, inspecteur général des affaires sociales à l’IGAS. Cet ancien directeur général de La Sauvegarde du Nord, d’avril 2010 à septembre 2017, était, depuis cette date, Haut-Commissaire à l’économie sociale et solidaire et à l’innovation sociale, rattaché au ministère de la Transition écologique et solidaire. Ancien président du Mouvement des entrepreneurs sociaux, devenu IMPACT France, Christophe Itier a participé à l’élaboration du volet ESS du programme d’Emmanuel Macron pour l’élection présidentielle en 2017.

 

  • Sophie Lebret, administratrice civile hors classe, a été nommée, le 1er novembre, inspectrice des affaires sociales de 1re classe à l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS).

 

Cédric Laperteaux a pris, le 1er octobre, ses fonctions de délégué départemental de l’Agence régional de santé (ARS) Bourgogne-Franche-Comté en Saône-et-Loire. Auparavant directeur adjoint de la délégation départementale de l’ARS Ile-de-France en Seine-Saint-Denis, depuis 2017, il succède à Geneviève Fribourg. Cette dernière est désormais à la tête du département veille et sécurité sanitaire au sein de la Direction de la santé publique de l’ARS.

 

  • Sarah Sauneron a été nommée, le 26 octobre, conseillère protection sociale et chargée du suivi de l’exécution des réformes au cabinet du ministre des Solidarités et de la Santé, en remplacement de Clotilde Durand.

 

  • Christian Dubosq, administrateur général, est renouvelé exceptionnellement, pour une durée de 2 ans à compter du 1er décembre, dans ses fonctions d’inspecteur général en service extraordinaire, auprès du service de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS).

 

Eric Delemar a été nommé, lundi 16 novembre, Défenseur des enfants, adjoint de la Défenseure des droits en charge de la défense et de la promotion des droits de l’enfant. Educateur spécialisé, puis chef de services éducatifs, il était, depuis, 2010 directeur adjoint du Centre de l’enfance Henri Fréville de Chantepie, établissement public social rattaché au conseil départemental d’Ille-et-Vilaine. Eric Delemar était également membre de la commission protection de l’enfance du Groupe national des établissements publics sociaux et médico-sociaux (GEPSo). George Pau-Langevin a, quant à elle, été nommée adjointe de la Défenseure des droits en charge de la lutte contre les discriminations et de la promotion de l’égalité. Avocate de formation, députée de Paris, elle a occupé les fonctions de ministre déléguée à la Réussite éducative (2012 à 2014) et de ministre des Outre-Mer (2014 à 2016). Les deux nouveaux adjoints remplacent, respectivement, Geneviève Avenard et Patrick Gohet, dont les fonctions ont pris fin le 16 juillet 2020. Patrick Gohet a depuis été élu, le 18 septembre, président de LADAPT.

 

  • Pierre-Yves Boiffin a été renouvelé, pour une période d’un an à compter du 24 novembre, dans ses fonctions de directeur de la Direction départementale de la cohésion sociale de Meurthe-et-Moselle (DDCS).

 

  • Marc Monchaux et Sophie Péron ont été élus, début novembre, co-présidents du Groupement national des directeurs généraux d’associations du secteur éducatif, social et médico-social (GNDA).

 

Isabelle Guyot, inspectrice hors classe de l’action sanitaire et sociale, a été promue, à compter du 16 novembre, directrice départementale déléguée du Bas-Rhin à la Direction régionale et départementale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRDJSCS) de la région Grand Est. Cette ancienne infirmière scolaire, puis conseillère principale d’éducation (CPE) et chef d’établissement en collège et lycée professionnel, était, depuis avril 2018, directrice départementale déléguée adjointe de la DRDJSCS du Bas-Rhin. Auparavant, Isabelle Guyot a notamment été adjointe au responsable du pôle des politiques sociales à la DRJSCS des Hauts-de-France.

 

  • Marie Brunagel a été nommée, le 1er octobre, conseillère chargée de l’insertion des publics fragiles au cabinet de la ministre déléguée auprès de la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion chargée de l’Insertion.

 

  • Daniel Boussit, directeur du travail hors classe, a été nommé, le 19 octobre, directeur de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) de l’Ardèche.

 

Patrick Lefas a été nommé, le 12 octobre, président du Comité national de l’organisation sanitaire et sociale (CNOSS). Le même jour, Sylvie Guérin, représentant la Fédération nationale de la mutualité française (FNMF), a été nommée membre de la section sociale du CNOSS au titre des personnalités qualifiées.

 

  • Jérôme Fournier, inspecteur de classe exceptionnelle de la jeunesse et des sports, est renouvelé, pour une durée d’un an à compter du 18 novembre, dans ses fonctions de directeur régional et départemental à la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) du Centre-Val de Loire.

 

  • Christine Lestrade est, depuis le 1er octobre, la nouvelle directrice de la Direction interrégionale de la protection judiciaire de la jeunesse (DIRPJJ) Centre-Est. Jusqu’alors directrice territoriale Rhône Ain de la PJJ, elle succède à André Ronzel.

 

  • Nezha Leftah-Marie a été promue, le 1er octobre, déléguée départementale de l’Agence régionale de santé (ARS) Bourgogne-Franche-Comté dans le Doubs. Depuis 2016, elle y conduisait l’Unité territoriale santé environnement. Ingénieure du génie sanitaire, Nezha Leftah-Marie a occupé les mêmes fonctions en Guadeloupe (2011-2013), après des missions au sein de la cellule régionale d’épidémiologie des Pays de la Loire (2005-2011) et cinq années à la Direction générale de la santé (DGS) du ministère chargé de la Santé. Nezha Leftah-Marie succède à Jérôme Narcy, nommé adjoint à la direction du cabinet, du pilotage et des territoires de l’ARS, plus particulièrement en charge de l’animation territoriale.

 

  • Bernard Nuytten, directeur d’hôpital de classe exceptionnelle, est renouvelé exceptionnellement, pour une durée d’un an à compter du 1er novembre, dans ses fonctions d’inspecteur général en service extraordinaire, auprès de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS).

 

  • Rachel Chane-See-Chu a été nommée, le 12 novembre, directrice générale de l’Agence nationale de contrôle du logement social (ANCOLS).

 

  • Renaud Vedel, préfet, est nommé sur proposition du ministre de l’Intérieur, à compter du 18 novembre, conseiller du gouvernement, directeur du Centre interministériel de crise dédié au Covid-19.

 

Cyril Gayssot a été réélu, le 29 septembre, président de l’UNEA, qui fédère plus de 75% des entreprises adaptées (EA) françaises, soit 600 entreprises employant environ 40 000 salariés reconnus travailleurs handicapés. Cyril Gayssot a co-fondé et co-dirige depuis 12 ans l’EA FaCylities Multi-Services (FMS), qui emploie plus de 280 salariés, dont 82% en situation de handicap, dans le Sud des Landes.

 

  • Xavier Gabillaud est renouvelé, à compter du 15 novembre, dans ses fonctions de directeur de la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) d’Indre-et-Loire.

 

Patrick Gohet est, depuis le 1er octobre, le nouveau président de la Fondation internationale de la recherche appliquée sur le handicap (FIRAH). Adjoint au Défenseur des droits jusqu’en juillet 2020, l’ancien délégué interministériel aux personnes handicapées et président du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH) succède à Axel Kahn, président depuis 2009, qui devient président d’honneur de la Fondation. Auparavant, Patrick Gohet a consacré plus de 21 ans à l’UNAPEI, d’abord comme adjoint au directeur général, à partir de janvier 1981, puis directeur général, entre novembre 1987 et octobre 2002. Enfin, Patrick Gohet a été élu, le 18 septembre 2020, président de LADAPT. Il succède à Emmanuel Constans, qui a occupé cette fonction durant 14 ans.

 

  • Bernard Andrieu est renouvelé, pour un période d’un an à compter du 14 novembre, dans ses fonctions de directeur de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) de la Creuse.

 

Hélène Furnon-Petrescu, administratrice civile hors classe, est reconduite, jusqu’au 30 juin 2021, dans ses fonctions de cheffe de service des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes à la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS). Elle occupe ce poste depuis le 1er novembre 2017. A sa sortie de l’ENA, Hélène Furnon-Petrescu a été nommée cheffe du bureau des demandeurs d’asile et des réfugiés à la Direction de la population et des migrations du ministère de l’Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement. Elle rejoint ensuite la Ville de Paris comme cheffe du bureau de l’insertion économique et de l’économie solidaire. Puis elle est nommée directrice de projet « modernisation, réforme et appui au pilotage des opérateurs » auprès du secrétaire général des ministères chargés des affaires sociales. A partir de septembre 2014, Hélène Furnon-Petrescu est devenue sous-directrice de l’action régionale, de la modernisation et des moyens à la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (DARES) du ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social.

 

  • Caroline Urbain a été élue, le 7 octobre, présidente de l’URIOPSS Pays de la Loire. Jusqu’alors vice-président de l’Union régionale, elle succède à Christiane Lebeau.

 

  • Florian Cahagne a pris, le 12 octobre, ses fonctions de conseiller budgétaire, comptes sociaux et relance au cabinet du ministre des Solidarités et de la Santé.

 

Audrey Pallez est, depuis le mois d’août, chef de projet protection de l’enfance et parentalité à la Croix-Rouge française. Auparavant, elle a travaillé plus de 13 ans au sein de la Convention nationale des associations de protection de l’enfant (CNAPE), d’abord comme chargée de mission, puis conseillère technique, avant de devenir responsable du pôle Justice des mineurs, puis responsable du pôle Protection de l’enfance.

 

  • Nicole Dellong, administratrice hors classe de la ville de Paris, est renouvelée, pour une période pouvant aller jusqu’au 31 octobre 2023, dans l’emploi de sous-directrice des ressources humaines et des relations sociales à la Direction de la protection judiciaire de la jeunesse (DPJJ), à l’administration centrale du ministère de la Justice.

 

Marie-Laure de Guardia a été réélue, le 29 septembre, présidente du Groupe national des établissements publics sociaux et médico-sociaux (GEPSo), pour un nouveau mandat de 3 ans. Le GEPSo regroupe plus de 250 établissements publics œuvrant dans les champs du handicap et de la protection de l’enfance sur l’ensemble du territoire. Depuis juin 2010, Marie-Laure de Guardia est directrice générale de l’Institut départemental de l’enfance et de l’adolescence (IDEA), l’établissement public social du conseil départemental des Pyrénées Orientales qui prend en charge les mineurs ou jeunes majeurs de moins de 21 ans en difficulté ou en danger. L’IDEA est situé à Perpignan.

 

  • Pierre-Yves Houlier, inspecteur de la jeunesse et des sports de classe exceptionnelle, a été nommé, le 1er novembre, directeur adjoint de la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) de l’Isère.

 

Etienne Champion, conseiller maître à la Cour des comptes depuis février 2017, a été nommé, le 7 octobre, secrétaire général des ministères chargés des affaires sociales. Précédemment directeur général de l’ARS des Hauts-de-France, il remplace Sabine Fourcade, qui fut notamment directrice générale de la cohésion sociale (DGCS). Agrégé d’histoire et diplômé de l’ENA, Etienne Champion a commencé sa carrière au ministère de la santé, au sein de la Direction de la sécurité sociale (DSS). Il a été directeur général adjoint (DGA) du conseil départemental de la Seine-Saint-Denis pendant cinq ans (2007-2012), où il a piloté l’ensemble des politiques sociales, notamment la mise en œuvre opérationnelle des politiques médico-sociales, de protection maternelle et infantile (PMI) et de prévention sanitaire. Après être revenu au ministère de la Santé en tant que sous-directeur en 2012, Etienne Champion est ensuite nommé, successivement, conseiller social du président de l’Assemblée nationale, directeur adjoint du cabinet de la ministre de l’Egalité des territoires et du Logement en 2013, directeur du cabinet de la secrétaire d’Etat chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l’Autonomie en 2014, puis directeur du cabinet de la ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes en 2015.

 

  • Philippe Bradfer est renouvelé pour une période d’un an, à compter du 1er novembre, dans ses fonctions de directeur de la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) du Maine-et-Loire.

 

Nicolas Guillon a été élu, le 25 septembre, président de la Fédération nationale des associations de l’aide familiale populaire (FNAAFP/CSF). Salarié de Pôle emploi en région Pays de la Loire, il succède à Christian Zytynski. Agé de 48 ans, militant de la CSF 49 depuis les années 2000, Nicolas Guillon a intégré le conseil d’administration de l’AAFP49/CSF Angers Cholet en 2008. Elu président de celle-ci en 2017, il rejoint alors le conseil d’administration de la FNAAFP/CSF. Chargé d’insertion professionnelle, Nicolas Guillon a repris ses études en 2011 au CNAM Pays de la Loire pour se spécialiser dans l’approche des parcours de vie et l’accompagnement social. Depuis 2015, il travaille à Pôle emploi Pays de Loire, où il participe à la mise en place de l’accompagnement des jeunes vers l’emploi.

La FNAAFP/CSF a souhaité mettre en place une gouvernance collégiale. Nicolas Guillon est donc entouré de deux vice-présidents :

Carole Kupisz, directrice de l’AAFP/CSF de Gironde depuis 2013. Agée de 46 ans, elle a commencé sa carrière dans le secteur sanitaire en qualité d’infirmière, puis cadre de santé, principalement auprès des personnes âgées et des personnes en situation de handicap, avant d’intégrer, voici 7 ans, le secteur du domicile. Carole Kupisz est titulaire d’un Master 2 en GRH, d’un MAE, d’un MBA en management international et, depuis 2017, du CAFDES.

François Edouard, « pilier » de la fédération et actuel trésorier des AAFP/CSF de Flers, Arras et Caen. Militant à la Confédération syndicale des familles (La CSF) et à la FNAAFP/CSF depuis de nombreuses années, il est également trésorier d’Uniformation après en avoir assuré la présidence lors du mandat précédent, ainsi que délégué régional Normandie de l’UDES depuis 2019.

 

  • Laurence Grosclaude, juge au tribunal judiciaire de Paris, est placée en position de détachement auprès du Défenseur des droits pour occuper, à compter du 1er septembre, les fonctions de cheffe du pôle « protection sociale ».

 

Benoît Elleboode a pris, le 7 octobre, ses fonctions de directeur général de l’Agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine, succédant ainsi à Michel Laforcade. Depuis avril 2018, il était directeur de la stratégie et des relations médicales du groupe ELSAN, qui, avec 120 hôpitaux et cliniques privés, se revendique le deuxième opérateur de santé privé en France. Benoît Elleboode n’est pas un inconnu en Nouvelle-Aquitaine. D’août 2014 à mars 2018, il a été le conseiller médical du directeur général de l’ARS. Auparavant, il a travaillé presque 4 ans au sein de l’ARS Occitanie.

 

  • Pearl Nguyên Duy, maître des requêtes au Conseil d’Etat, a été désignée, le 15 octobre, pour exercer les fonctions de commissaire du gouvernement près la Cour nationale de tarification sanitaire et sociale (CNTSS). Elle remplace Sylvain Humbert.

 

  • Laurène Dervieu a été nommée, le 14 septembre, conseillère société au cabinet de la ministre déléguée auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, chargée de l’Autonomie. Elle était auparavant conseillère technique autonomie et citoyenneté des personnes en situation de handicap et personnes âgées à l’UNIOPSS.

 

  • Caroline Cohen a été nommée, le 10 octobre, conseillère chargée de la formation professionnelle et de l’apprentissage au cabinet de la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion.

 

  • Christophe Schmit, praticien hospitalier, a été nommé, à compter du 9 octobre, inspecteur général des affaires sociales à l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS), par voie de détachement.

 

  • Marguerite Aurenche, vice-présidente chargée des fonctions de juge des enfants au tribunal judiciaire de Nanterre, est placée en position de détachement auprès du Défenseur des droits, à compter du 1er septembre, afin d’occuper les fonctions de cheffe du pôle « Défense des droits de l’enfant ».

 

Armelle de Guibert a été nommée, début septembre, directrice générale adjointe de l’association Aurore (2 000 salariés, 250 services). Organisée autour de trois missions- hébergement, soin et insertion- cette association intervient principalement en Ile-de-France et dans sept autres régions (Nouvelle-Aquitaine, Occitanie, Centre-Val de Loire, Auvergne-Rhône-Alpes, Grand-Est, Hauts-de-France et Pays-de-la-Loire). Diplômée de l’IEP de Rennes et de l’EHESP, Armelle de Guibert était, depuis 2016, déléguée générale des Petits Frères des Pauvres. Elle est par ailleurs co-présidente du Groupement national des directeurs généraux d’associations du secteur éducatif, social et médico-social (GNDA).

 

  • Tarek Mahraoui a été nommé, le 7 septembre, conseiller parlementaire au cabinet de la ministre déléguée auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, chargée de l’Autonomie.

 

  • Arnaud Vanneste a été nommé, le 22 septembre, conseiller chargé de l’offre de soins, des financements et de l’organisation hospitalière au cabinet du ministre des Solidarités et de la Santé. Deux autres nominations sont intervenues récemment au sein du cabinet : Bénédicte Roquette, conseillère chargée de l’offre de soins, des ressources humaines et de l’organisation territoriale, le 1er septembre 2020 ; Philippe Morlat, conseiller formation, recherche et sujets hospitalo-universitaires, le 10 septembre.

 

  • Nils Avanturier a été nommé, le 12 octobre, conseiller technique en charge du suivi de l’épidémie de covid-19 au sein du Pôle santé, solidarités, protection sociale du cabinet du Premier ministre.

 

  • Etienne Brun-Rovet a été nommé, le 5 octobre, conseiller chargé des relations avec les collectivités territoriales et les élus locaux au cabinet de la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion.

 

  • Thanya Lahlou, inspectrice en cheffe de santé publique vétérinaire, est nommée, à compter du 19 octobre, directrice adjointe de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) de la Meuse.

 

Dominique Simonnot a été nommée, le 14 octobre, contrôleuse générale des lieux de privation de liberté (CGLPL). Jusqu’alors journaliste au Canard enchaîné, elle succède à Adeline Hazan, dont le mandat avait pris fin le 16 juillet 2020. Née en 1952 à Radolfzell, en Allemagne, Dominique Simonnot est devenue, en 1979, conseillère d’insertion et de probation (à l’époque déléguée à la probation) au comité de probation de Nanterre (aujourd’hui service pénitentiaire d’insertion et de probation). En 1991, elle intègre le quotidien Libération comme reporter au service Informations Générales (police/justice/immigration) et écrit beaucoup sur les affaires judiciaires, la politique pénale, la condition carcérale, (surpopulation, violences en détention, folie en prison), ainsi que sur les sans-papiers, les centres de rétention et l’enfance en danger ou délinquante. Nommé cheffe du service Informations Générales, Dominique Simonnot quittera le quotidien en 2006 pour rejoindre le Canard enchaîné.

 

  • Marie Francolin a été nommée, le 5 octobre, conseillère en charge de la coordination Covid-19 au sein du cabinet du ministre des Solidarités et de la Santé. Clotilde Durand a, quant à elle, été nommée deux jours plus tard conseillère protection sociale et chargée du suivi de l’exécution des réformes.

 

  • Marie-Françoise Lemaitre, administratrice générale, a été nommée, le 15 octobre, experte de haut niveau auprès du directeur des ressources humaines à l’administration centrale des ministères sociaux.

 

Pascal Brice a été élu, le 17 septembre, président de la Fédération des acteurs de la solidarité (FAS). Il succède à Louis Gallois, qui présidait la fédération depuis 2012. Fonctionnaire et ancien diplomate âgé de 54 ans, Pascal Brice a été directeur général de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) de 2012 à 2018. Diplômé de Sciences Po Paris et de l’ENA, il a débuté sa carrière diplomatique comme premier secrétaire auprès de l’ambassade de France au Maroc (1993-1996).  Promu ministre plénipotentiaire en 2017, Pascal Brice a intégré la Cour des comptes en avril 2019, où il est aujourd’hui conseiller-maître.

 

  • Clément Lacoin a été nommé, le 7 octobre, directeur adjoint de cabinet du ministre des Solidarités et de la Santé. Il succède à Marie Daude.

 

  • Christophe Lecomte a été renouvelé pour une période de 2 ans, à compter du 1er octobre, dans ses fonctions de directeur adjoint de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) des Hautes-Pyrénées.

 

Benoît Vallet a pris, le lundi 5 octobre, ses fonctions de directeur général de l’Agence régionale de santé (ARS) des Hauts-de-France. Ancien directeur général de la santé (DGS), de 2013 à 2018, ce médecin anesthésiste-réanimateur de formation succède à Etienne Champion. Depuis 2018, le Pr Benoît Vallet était conseiller-maître à la Cour des comptes, membre de la 6e chambre dédiée à la sécurité sociale, à la santé et au secteur médico-social. Par un décret du 10 septembre, il vient d’être nommé président du Conseil d’administration de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES).

 

  • Erick Glippa, administrateur général, est reconduit, à compter du 17 septembre, dans ses fonctions de chef de service, adjoint à la directrice des finances, des achats et des services, à l’administration centrale des ministères sociaux.

 

  • Maxime Baduel a été nommé, le 28 septembre, conseiller en charge de l’économie sociale et solidaire (ESS) et de l’investissement à impact de la secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Economie sociale, solidaire et responsable.

 

  • Elise Laurent a été nommée, le 2 septembre, conseillère école, enseignement supérieur et transformation médico-sociale au cabinet de la secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées. Caroline Dekerle est, quant à elle, conseillère emploi, ressources et relance inclusive depuis le 31 août.

 

  • Emmanuel Vernier, administrateur général, a été reconduit, le 1er septembre, dans ses fonctions de sous-directeur auprès du directeur des affaires juridiques, à l’administration centrale des ministères sociaux.

 

  • Marion Wiszniak, magistrate du premier grade, est placée en position de détachement auprès de la Direction interrégionale de la protection judiciaire de la jeunesse (DIRPJJ) Sud-Ouest afin d’occuper, à compter du 1er septembre, l’emploi de directrice des missions éducatives.

 

Clémence Richard a pris, début septembre, ses fonctions de conseillère technique droit social, droit des associations et lutte contre les exclusions à l’URIOPSS Pays de la Loire. Juriste en droits humains de formation, elle possède une expérience de 15 ans dans le secteur associatif des solidarités, mais aussi dans l’animation, la formation et le soutien technique et stratégique. Une formation complémentaire de manager d’organismes à vocation sociale lui a permis de développer et consolider ses connaissances du secteur social et médico-social.

 

  • Francis Allie, directeur départemental de 1re classe de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, a été nommé, le 2 octobre, directeur adjoint de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) du Loir-et-Cher.

 

  • Laurent Gallet, administrateur civil hors classe, a été reconduit, le 1er septembre, dans ses fonctions de chef de service, adjoint au directeur de la sécurité sociale (DSS), à l’administration centrale du ministère des Solidarités et de la Santé.

 

  • Anne Troadec a été élue, lors du conseil d’administration du 29 septembre, présidente de l’Association nationale des directeurs d’action sociale et de santé des départements et métropoles (ANDASS). Directrice générale adjointe du conseil départemental de la Savoie, à la tête du Pôle Vie sociale, elle succède à Jean-Paul Raymond, directeur de la Direction de l’action sociale, de l’enfance et de la santé (DASES) de Paris. Diplômée de l’IEP de Bordeaux et de l’Institut national des études territoriales (INET), Anne Troadec travaille au sein du conseil départemental de la Savoie depuis près de 15 ans. D’abord comme directrice personnes âgées-personnes handicapées, de mai 2006 à mai 2015, avant d’être promue DGA.

 

  • Dominique Halbwachs, inspecteur de classe exceptionnelle de l’action sanitaire et sociale, est renouvelé, à compter du 1er octobre, dans ses fonctions de directeur adjoint de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale de Martinique.

 

  • Ahez Le Meur a été nommée, le 1er septembre, directrice régionale déléguée aux droits des femmes et à l’égalité de Bretagne, pour une nouvelle et dernière période de 3 ans.

 

Charlotte Caubel, inspectrice de la justice, a été nommée, le 9 septembre, directrice de la Direction de la protection judiciaire de la jeunesse (DPJJ) du ministère de la Justice. Précédemment conseillère justice du Premier ministre Edouard Philippe, elle succède à Madeleine Héraud-Mathieu, qui était en poste depuis février 2017 et est appelée à de nouvelles fonctions à la Cour de cassation. Diplômée de Sciences Po Paris et de l’Ecole nationale de la magistrature (ENM), Charlotte Caubel a été vice-présidente du tribunal de grande instance (TGI) de Bobigny (Seine-Saint-Denis), puis 1re vice-procureur de la République  près le TGI de Paris. Elle a également exercé comme conseillère juridique au sein de Tracfin, ce service placé sous l’autorité du ministère de l’Action et des Comptes publics pour lutter contre les circuits financiers clandestins, le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

 

  • Alain Morin, jusqu’alors inspecteur des affaires sociales de 1re classe, a été nommé, le 1er octobre, inspecteur général des affaires sociales (IGAS), hors tour.

 

  • Frédéric Piron est renouvelé, pour une période d’un an à compter du 1er octobre, dans ses fonctions de directeur de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) de la Dordogne.

 

  • Alexandre Magnant est renouvelé, pour une période d’un an à compter du 1er octobre, dans ses fonctions de directeur de la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) de la Charente-Maritime.

 

Jean-Marc Collombier a été promu, le 1er août, directeur général de l’association Messidor, gestionnaire d’établissements de travail protégé et adapté pour les personnes fragilisées par des troubles psychiques. Directeur général adjoint de l’association depuis 2018, après avoir été chargé, 2 ans plus tôt, de la coordination du projet associatif, il succède à Thierry Brun. Agé de 56 ans, Jean-Marc Collombier a une parfaite connaissance de l’environnement de Messidor, qu’il a intégré le 1er décembre 1992 en qualité de cuisinier. En 1993, il devient responsable d’unité de production (RUP) au restaurant « le Bouchon de Saint-Claire ». Il demeure 5 ans à ce poste et effectue une transformation en profondeur de l’offre de restauration. Ce travail repris collectivement par les responsables du secteur restauration donnera naissance au concept « le Comptoir des Criques ». En 1999, Jean-Marc Collombier évolue au poste de responsable d’activités et services pour les restaurants du Rhône, avant de se voir confier, en 2002, la création et la direction de l’établissement Messidor Haute-Savoie. Pendant cette période, il initie avec ses équipes et expérimente le Job coaching. Ce projet constitue aujourd’hui un des services de l’accompagnement individualisé de Messidor.

 

  • Mireille Gaüzère a été nommée, le 1er septembre, conseillère à l’accès à l’emploi et à l’insertion des jeunes au cabinet de la ministre déléguée chargée de l’Insertion.

 

  • Céline Evita a été nommée, le 31 août, conseillère vie associative, participation citoyenne et culture au cabinet de la ministre déléguée auprès de la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, chargée de la Ville. André Pierre-Louis a, quant à lui, été nommé, le 17 août, conseiller réussite éducative et emploi.

 

Dimitri Grygowski a pris, le 24 août, ses fonctions de conseiller territoires et élus locaux au cabinet de la ministre déléguée auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, chargée de l’Autonomie. Ce directeur d’établissement sanitaire, social et médico-social hors classe diplômé de l’EHESP a été directeur adjoint du cabinet de Laura Flessel, ministre des Sports du début du quinquennat d’Emmanuel Macron.

Autres nominations au cabinet de Brigitte Bourguignon : Antoine Meffre, conseiller parcours de vie, le 20 juillet ; Louis-Xavier Colas, conseiller social, le 22 juillet ; Matthieu Leclercq, conseiller chargé des établissements de santé, le 30 juillet.

 

  • Danielle Sabatier a été renouvelée, pour une période d’un an à compter du 15 septembre, dans ses fonctions de directrice adjointe de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) de la Marne.

 

  • Gabriel Dutoya a été nommé, le 5 août, conseiller chargé des entreprises inclusives au cabinet de la ministre déléguée auprès de la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, chargée de l’Insertion.

 

Cécile Tagliana, administratrice civile hors classe, est, depuis le 1er septembre, la nouvelle commissaire à la lutte contre la pauvreté auprès du préfet de la région Ile-de-France. Jusqu’alors cheffe du service des politiques sociales et médico-sociales, adjointe à la directrice générale de la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS), depuis février 2016, elle succède à Marine Jeantet. Diplômée de l’IEP de Paris et ancienne élève de l’ENA, Cécile Tagliana a été, de fin 2009 à octobre 2014, directrice adjointe chargée de mission au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Nice. Elle a ensuite rejoint le cabinet de Manuel Valls, alors Premier ministre, comme conseillère Santé et Autonomie.

 

  • David Blin a été nommé, le 14 septembre, conseiller services aux familles au cabinet du secrétaire d’Etat auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, chargé de l’Enfance et des Familles.

 

  • Aurore Le Bonnec, directrice d’hôpital hors classe, a été nommée, le 7 septembre, sous-directrice de l’action sociale à la Direction des ressources humaines du secrétariat général pour l’administration de la préfecture de police de Paris, pour une durée de 3 ans.

 

  • Emmanuelle Latour, agente contractuelle, a été nommée, le 27 août, secrétaire générale du Conseil national de la protection de l’enfance (CNPE) par intérim.

 

Vincent Roques, diplômé de l’Ecole des hautes études en santé publique (EHESP), est, depuis le 31 août, le nouveau directeur de cabinet de la Fédération hospitalière de France (FHF). Il avait intégré la Fédération en mars 2019 comme responsable adjoint du pôle finances et FHF data. Vincent Roques remplace Alexis Thomas, qui a rejoint le cabinet de la ministre de la Transformation et de la Fonction publiques en tant que conseiller fonction publique hospitalière, sanitaire, social et médico-social.

 

  • Angélique Khaled, inspectrice hors classe de l’action sanitaire et sociale, a pris, le 1er septembre, ses fonctions de directrice de la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) des Yvelines.

 

  • Laëtitia Dhervilly a été nommée, le 16 juillet, conseillère politique judiciaire de la jeunesse (PJJ) et transformation numérique au cabinet du ministre de la Justice.

 

  • Antoine Evin a été nommé, le 7 septembre, chef de cabinet adjoint au cabinet de la ministre déléguée auprès de la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion chargée de l’Insertion.

 

  • Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’Agence régionale de santé (ARS) des Pays de la Loire, remplace, à compter du 14 septembre, Christophe Lannelongue comme membre titulaire du conseil d’administration du Centre national de gestion des praticiens hospitaliers et des personnels de direction de la fonction publique hospitalière (CNG). Thomas Deroche, directeur général de l’ARS de Normandie, a été désigné, le même jour, en qualité de membre suppléant.

 

  • Antoine Maillard, inspecteur en chef de la santé publique vétérinaire, a été nommé, le 1er septembre, directeur adjoint de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) des Landes.

 

Virginie Cayré a été promue, le 3 septembre, directrice générale de l’Agence régionale de santé (ARS) Grand Est. Directrice générale adjointe de l’Agence depuis le 9 avril 2020, cette inspectrice des affaires sociales succède à Marie-Ange Desailly-Chanson, qui avait pris ses fonctions ce même mois d’avril. Docteur en économie de la santé, Virginie Cayré a débuté sa carrière au ministère de la santé en tant qu’experte en tarification des établissements de santé et étude de coûts dans les établissements. En 2011, elle intègre l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS). En janvier  2014, elle rejoint la Direction de la sécurité sociale (DSS) comme adjointe de sous-direction de la gestion et des systèmes d’information des caisses de sécurité sociale, avant d’intégrer, en septembre 2017, l’ARS Grand Est en tant que directrice générale déléguée pour la partie Est du territoire (Haut-Rhin, Bas-Rhin, Moselle et Vosges).

 

  • Laurent Vilboeuf, directeur adjoint à la Direction générale du travail (DGT) du ministère du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, a été nommé, le 16 septembre, directeur général du travail par intérim. Il remplace Yves Struillou.

 

  • Bruno Pépin, attaché d’administration de l’Etat hors classe, a été nommé, le 1er septembre, directeur adjoint de la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) d’Indre-et-Loire.

 

  • André Ronzel a été nommé, à compter du 1er septembre, chargé de mission auprès du directeur interrégional de la protection judiciaire de la jeunesse (DIRPJJ) d’Ile-de-France/outre-mer. Il était auparavant directeur de la DIRPJJ Centre Est.

 

  • Antoine Evennou a été nommé, le 17 août, directeur du cabinet de la secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports, chargée de la Jeunesse et de l’Engagement. Autres nominations au sein du cabinet : Pauline Caillat, directrice adjointe du cabinet, en charge de la philanthropie et de la vie associative, le 17 août ; Benoît Coquille, conseiller social et politiques de jeunesse, le 4 août ; Kévin Thuillier, conseiller en charge des élus, des territoires, de l’engagement et du service national universel, le 24 août ; Marie Dutertre, conseillère en charge du suivi des réformes, à le 30 juillet.

 

  • Richard Kessori, inspecteur de l’action sanitaire et sociale hors classe, a été promu, le 31 juillet, directeur adjoint de la Direction de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DJSCS) de La Réunion, dont il était jusqu’alors le secrétaire général.

 

Vincent Reymond a été nommé, le 27 juillet, directeur du cabinet du secrétaire d’Etat auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, chargé de l’Enfance et des Familles. De janvier à mars 2020, il a été délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté par intérim, après avoir été secrétaire général de cette délégation depuis janvier 2018. Vincent Reymond est diplômé de l’Institut régional d’administration (IRA) de Nantes, en 2004, et de l’Institut national d’études territoriales (INET), en 2011. A sa sortie de l’INET, il a occupé le poste de directeur du budget, des finances et de la commande publique du conseil départemental de Seine-Saint-Denis (de 2011 à 2014), avant de rejoindre l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS), jusqu’en 2018.

Voici les autres membres du cabinet nommés le même jour : Baltis Mejanes, cheffe de cabinet, conseillère politique, conseillère en charge des questions numériques ; Aline Olié, conseillère justice et en charge des relations internationales ; Philippe Romac, conseiller en charge de la petite enfance et du suivi de l’exécution des réformes ; Julien Roux, conseiller en charge des politiques territoriales et des relations avec les élus locaux.

 

  • Morgan Delaye, administrateur civil hors classe, est reconduit, jusqu’au 1er août 2023, dans ses fonctions de sous-directeur du financement de la sécurité sociale à la Direction de la sécurité sociale (DSS), à l’administration centrale du ministère des Solidarités et de la Santé.

 

  • Nadège Hamon est, depuis le 20 juin, la nouvelle secrétaire nationale de l’Association nationale des assistants de service social (ANAS). Elle succède à Céline Lembert, qui reste membre du conseil d’administration pour prendre la responsabilité des relations avec l’international et de la représentation de l’ANAS au Haut Conseil du travail social (HCTS). Depuis 2016, au sein de l’Education nationale, Nadège Hamon travaille auprès des enfants en situation de handicap et leurs familles.

 

  • Daniel Leplat, inspecteur principal de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, a été nommé, le 1er septembre, directeur adjoint de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) de la Nièvre.

 

Jérôme Jumel, administrateur territorial, a pris, le mardi 1er septembre, ses fonctions de chef de service, adjoint à la directrice générale de la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS). Jusqu’alors directeur général adjoint Citoyenneté et solidarités humaines du conseil départemental du Var, il était auparavant, de 2014 à 2018, directeur général Solidarité du conseil départemental de Loire-Atlantique, après avoir été, pendant 5 ans, directeur solidarité insertion de ce même département.

 

  • Nathalie Vilacèque a été nommée, le 20 août, conseillère aux territoires et à l’égalité des chances au cabinet de la secrétaire d’’Etat auprès du ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports, chargée de l’Education prioritaire. Thomas Leroux a, quant à lui, été nommé à la même date conseiller social et aux affaires pédagogiques.

 

  • Jérôme Lepage est, depuis le 1er juin, le nouveau directeur adjoint des politiques familiales et sociales de la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF). Il était jusqu’alors sous-directeur prestations à la CAF du Rhône.

 

  • Gilles Nédélec est renouvelé, pour une période d’un an à compter du 1er septembre, dans ses fonctions de directeur adjoint de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) de l’Allier.

 

Thomas Fatome est, depuis le 17 août, le nouveau directeur général de la Caisse nationale de l’assurance maladie (CNAM). Directeur adjoint du cabinet du Premier ministre, Edouard Philippe, à partir de juin 2017, il succède à Nicolas Revel, qui occupait ce poste depuis novembre 2014. Agé de 45 ans, diplômé d’HEC, ancien élève de l’ENA, Thomas Fatome a rejoint l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) en 2000. En 2005 déjà, il avait été nommé directeur de cabinet du directeur général de la CNAM. Enfin, il a occupé les fonctions de directeur de la sécurité sociale (DSS) au ministère chargé de la santé, de janvier 2012 à juin 2017.

 

  • Bernard Demars est renouvelé, pour une période d’un an à compter du 1er septembre, dans ses fonctions de directeur de la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) de la Drôme.

 

  • Laurence Martin est nommée pour une nouvelle et dernière période de 3 ans, à compter du 1er septembre, directrice régionale déléguée aux droits des femmes et à l’égalité des Pays de la Loire.

 

  • Candice Daghestani, magistrate du premier grade, est maintenue en position de détachement auprès de la Contrôleure générale des lieux de privation de liberté, afin d’exercer les fonctions de contrôleure, pour une durée de 3 ans à compter du 1er septembre.

 

  • Nathalie Hanet a été nommée, le 13 août, directrice du cabinet de la ministre déléguée auprès de la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, chargée de l’Insertion. Corinne Vaillant a, quant à elle, été nommée directrice adjointe du cabinet, à compter du 27 août.

 

  • Aude Muscatelli a été nommée, le 6 juillet, inspectrice générale des affaires sociales (5e tour) à l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS). Elle était auparavant directrice de cabinet du secrétaire d’Etat en charge de la mise en place de la stratégie pour la protection de l’enfance auprès du ministre des Solidarités et de la Santé.

 

  • Hanène Romdhane, magistrate du premier grade, est maintenue en position de détachement auprès de la contrôleure générale des lieux de privation de liberté, afin d’exercer les fonctions de directrice des affaires juridiques, pour une durée de 3 ans, à compter du 1er septembre.

 

  • Guillaume Zucman a été nommé, le 3 août, conseiller parlementaire au cabinet du secrétaire d’Etat auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, chargé de l’Enfance et des Familles.

 

  • Muriel Barlet, administratrice hors classe de l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE), est reconduite, pour une période de 3 ans à compter du 21 août, dans ses fonctions de sous-directrice de l’observation de la santé et de l’assurance maladie, à la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) du ministère des Solidarités et de la Santé.

 

  • Félix Faucon, administrateur général, a été nommé, fin juillet, inspecteur général en service extraordinaire auprès de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) jusqu’au 31 décembre 2022.

 

  • Philippe Gudefin a été nommé, le 24 août, conseiller chargé des politiques de l’emploi au cabinet de la ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion.

 

  • Nicolas Labrune, maître des requêtes au Conseil d’Etat, est maintenu en détachement auprès du ministère des Solidarités et de la Santé, pour une durée de 2 ans à compter du 1er juillet 2020, afin de continuer à exercer les fonctions de sous-directeur du financement du système de soins à la Direction de la sécurité sociale (DSS).

 

  • Jean-Pierre Laffite, magistrat, a été désigné, le 3 août, pour exercer les fonctions de secrétaire général du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation (CIPDR), par intérim, jusqu’à nouvel ordre.

 

  • Carole Bousquet-Bérard a été nommée, le 24 août, conseillère technique protection sociale et comptes sociaux, adjointe à la cheffe du Pôle santé, protection sociale au sein du cabinet du Premier ministre. Elle était jusqu’alors directrice de cabinet de la secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées.

 

  • Véronique Castro est renouvelée, pour une période d’un an à compter du 24 août, dans ses fonctions de directrice de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) du Lot-et-Garonne.

 

  • Mireille Vedeau-Ulysse, inspectrice de classe exceptionnelle de l’action sanitaire et sociale, est reconduite, jusqu’au 31 décembre 2020, dans ses fonctions d’expert de haut niveau auprès du directeur des ressources humaines, à l’administration centrale des ministères sociaux.

 

Marie-Sophie Desaulle a été réélue, le 24 juin, présidente de la FEHAP. Lors de l’assemblée générale de la Fédération, trois nouveaux administrateurs ont intégré le Collège des cadres dirigeants : Laure Montagnon, directrice générale de l’hôpital de Fourvière (Lyon) ; Dominique Monneron, directeur général de la Fondation Partage et Vie (Paris) ; Sophie Péron, directrice générale de l’association Le Moulin Vert (Paris).

 

  • Eric Waisbord, administrateur général, est reconduit, jusqu’au 31 décembre 2020, dans ses fonctions d’expert de haut niveau chargé de la coordination et de la stratégie de la mission des cadres dirigeants et supérieurs auprès du directeur des ressources humaines, à l’administration centrale des ministères sociaux.

 

  • Gaël Raimbault, magistrat administratif, a été nommé, le 25 juin, en qualité de rapporteur auprès de la Cour nationale de la tarification sanitaire et sociale (CNTSS).

 

  • Marine Darnault est, depuis le 1er août, la nouvelle directrice de cabinet de la secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées. Jusqu’alors directrice adjointe de cabinet, en charge de la fonction publique, auprès du secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Action et des Comptes publics, elle succède à Carole Bousquet-Bérard. Parallèlement, Cécile Courault a été nommée, le 7 août, conseillère budgétaire et branche autonomie ; Lucie Loncle Duda, conseillère en charge des relations avec le Parlement et les élus locaux, le 5 août ; Nathalie Mercier, conseillère spéciale, le 6 août. Enfin, Aurore Collet, déjà cheffe de cabinet, a également été nommée, le 27 juillet, conseillère simplification accès aux droits, et Benjamin Luciani, déjà conseiller accessibilité universelle et innovations, est en sus, depuis la même date, chargé du suivi de l’exécution des réformes.

 

  • Anne-Carole Bensadon, Laurence Eslous et Carole Lépine, inspectrices des affaires sociales de 1re classe, ont été nommées, le 12 août, inspectrices générales des affaires sociales à l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS).

 

Thomas Deroche, directeur d’hôpital, a pris, le 15 juillet, ses fonctions de directeur général de l’Agence régionale de santé (ARS) Normandie. Auparavant directeur adjoint du cabinet, chargé de la santé, du ministre des Solidarités et de la Santé, il succède à Christine Gardel, qui dirigeait l’ARS depuis février 2017 et a été nommée à l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS). Diplômé de l’Ecole des hautes études en santé publique (EHESP) en 2010, Thomas Deroche a débuté sa carrière dans le secteur hospitalier. En mars 2016, il devient conseiller en charge des établissements sanitaires et médico-sociaux au sein du cabinet de la ministre des Affaires sociales et de la Santé. Un an plus tard, il rejoint la Direction générale de l’offre de soins (DGOS), d’abord en qualité d’adjoint auprès de la sous-directrice du pilotage de la performance des acteurs de l’offre de soins, puis de sous-directeur de la régulation de l’offre de soins. Thomas Deroche avait intégré le cabinet d’Agnès Buzyn le 1er septembre 2019, avant de poursuivre sa mission auprès d’Olivier Véran, jusqu’à son arrivée à l’ARS Normandie.

 

  • Salvatore Serravalle est, depuis le 3 août, le directeur de cabinet de la secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Economie sociale, solidaire et responsable.

 

  • Anne Liris a été nommée, le 1er juillet, cheffe de service « stratégie, compétences et vie au travail » auprès du directeur des ressources humaines à l’administration centrale des ministères sociaux.

 

Marie-Reine Tillon a été élue, le 25 juin, présidente de l’Union nationale de l’aide, des soins et des services aux domiciles (UNA). Elle succède à Guillaume Quercy, qui était à la tête de la fédération depuis 4 ans. Marie-Reine Tillon a été, pendant plus de 20 ans, conseillère générale des Côtes-d’Armor. Administratrice de services d’aide à domicile depuis 27 ans, elle a présidé UNA Côtes-d’Armor pendant 10 ans, jusqu’à la fusion au sein de UNA Bretagne. La nouvelle présidente avait intégré le conseil d’administration et le bureau exécutif de UNA en 2017. UNA représente plus de 800 structures adhérentes (3 000 implantations), employant plus de 90 000 salariés, au sein d’un réseau de 65 unions départementales et 20 unions régionales.

 

  • Jean Fabre-Mons a été nommé, le 16 juillet, conseiller des politiques de lutte contre la pauvreté au cabinet de la ministre déléguée auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, chargée de l’Autonomie.

 

  • Jean-Marie Coupleux, adhérent de l’association Droit à leur origine – les pupilles de l’Etat, a été nommé, le 11 juin, membre du Conseil national pour l’accès aux origines personnelles (CNAOP).

 

  • Nadia Idiri a été nommée, le 27 juillet, cheffe de cabinet de la ministre déléguée auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, chargée de l’Autonomie. Depuis octobre 2017, elle était sous-préfète chargée de la politique de la ville et secrétaire générale adjointe de la préfecture du Bas-Rhin.

 

  • Isabelle Jeudy, inspectrice générale de classe normale de la santé publique vétérinaire, a été nommée, pour une durée de 4 ans à compter du 7 août, directrice adjointe de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) du Haut-Rhin.

 

  • Hugo Gilardi a été nommé, le 20 juillet, conseiller technique santé au sein du Pôle santé, solidarités, protection sociale du cabinet du Premier ministre.

 

Patrice Rixein a été élu à l’unanimité, le 2 juillet, président du Syndicat national autonome de prestataires de santé à domicile (SYNAPSAD). Créé en 2013, ce syndicat regroupe la majorité (12) des prestataires d’origine associative. Président d’Adiral Assistance (Grand Est), Patrice Rixein succède à Carmela Marchand, qui a fait valoir ses droits à la retraite. La composition du bureau du SYNAPSAD est modifié comme suit : Michèle Dupire, directrice de l’activité de prestation de santé à domicile de Santelys, remplace Patrice Rixein au poste de trésorière ; Michel Saes, directeur général de Sadir Assistance, est nommé secrétaire général ; Philippe Roussel, président d’AGIR à dom, conserve la vice-présidence du syndicat.

 

  • Clotilde Durand a été nommée, le 7 juillet, conseillère au cabinet du ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran.

 

  • Benjamin Griveaux a été chargé par le gouvernement, le 2 août, d’une mission temporaire ayant pour objet les moyens d’assurer aux jeunes une meilleure alimentation accessible à tous.

 

Vincent Léna a été nommé, le 7 juillet, directeur du cabinet de la ministre déléguée auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, chargée de l’Autonomie. Ancien adjoint au maire de la ville de Berck (Pas-de-Calais), ce conseiller maître à la Cour des comptes était jusqu’alors coordonnateur national du projet gouvernemental des « Cités éducatives ». Ont également été nommés le même jour : Laetitia Buffet, directrice adjointe du cabinet, et Romain Brochard, conseiller spécial.

 

  • Constance Bensussan a été nommée, le 4 juillet, conseillère technique inclusion, égalité femmes hommes et citoyenneté au sein du cabinet du Premier ministre.

 

Claire Hédon a été nommée, le 22 juillet, Défenseure des droits. Elle succède à Jacques Toubon. Son mandat de 6 ans ne pourra pas être renouvelé et n’est pas révocable. D’octobre 2003 à septembre 2017, cette journaliste a animé Priorité santé chaque matin sur RFI, avant de devenir responsable des magazines de la station de radio, jusqu’à sa nomination comme Défenseure des droits. Claire Hédon a rejoint le Mouvement ATD Quart Monde en 1993 comme bénévole et a notamment participé aux Universités populaires Quart Monde, lieux de partage de savoirs et d’expérience associant des personnes en situation de très grande pauvreté. Elle a intégré le conseil d’administration d’ATD Quart Monde en 2005, avant d’en être élue vice-présidente en 2011, puis présidente en juillet 2015. Comme présidente du Mouvement, elle est membre du Conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale (CNLE). Enfin, en 2017, Claire Hédon a été nommée membre du Comité consultatif national d’éthique (CCNE).

 

  • Thierry Pothet est renouvelé, à compter du 27 juillet, dans ses fonctions de directeur de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) de la Savoie.

 

Marguerite Cazeneuve a été nommée, le 4 juillet, conseillère santé, solidarités, protection sociale (chef de pôle) au sein du cabinet du Premier ministre. Cette jeune trentenaire diplômée d’HEC, qui a commencé sa carrière comme consultante, était jusqu’alors  conseillère technique en charge de la protection sociale et des comptes sociaux dans les cabinets du président de la République et du Premier ministre. Auparavant, Marguerite Cazeneuve a également été secrétaire générale du Comité de pilotage de l’objectif national de dépenses d’assurance maladie (ONDAM) au ministère des Affaires sociales et de la Santé.

 

  • Pierre Cochat a été nommé, le 17 juillet, membre du collège de la Haute Autorité de santé (HAS), pour une durée de 6 ans.

 

Jérôme Marchand-Arvier a été confirmé, le 7 juillet, dans ses fonctions de directeur du cabinet du ministre des Solidarités et de la Santé. Nommé auprès d’Olivier Véran le 19 mai, avant le remaniement ministériel, il était jusqu’alors l’un des trois directeurs généraux adjoints de l’Assistance publique-hôpitaux de Paris (AP-HP). Jérôme Marchand-Arvier a succédé à Raymond Le Moign, nommé directeur général des Hospices civils de Lyon à compter du 1er juin. Voici les autres membres du cabinet du ministre nommés ou reconduits le 7 juillet : Marie Daudé, directrice adjointe de cabinet ; Deborah de Lieme, cheffe de cabinet ; Clément Lacoin, conseiller ; Antoine Tesniere, conseiller en charge de la lutte contre le Covid-19 ; Margaux Bonneau, conseillère parlementaire ; Renaud Wetzel, conseiller ; Clotilde Durand, conseillère en charge de l’organisation des soins et chargée de l’exécution des réformes.

 

  • Héloïse Deffobis, ingénieure en chef des ponts, des eaux et des forêts, a été nommée, le 15 juillet, directrice adjointe de la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) du Calvados.

 

Nicolas Revel a été nommé, le 4 juillet, directeur de cabinet du nouveau Premier ministre, Jean Castex. Jusqu’alors directeur général de la Caisse nationale d’assurance-maladie (CNAM), il est un proche d’Emmanuel Macron, qui souhaitait de longue date le nommer à ce poste. Issu de la gauche, âgé de 54 ans, Nicolas Revel a longtemps été directeur de cabinet de Bertrand Delanoë à la mairie de Paris, avant de prendre la tête de la CNAM en 2014. Diplômé de Sciences Po Paris et ancien élève de l’ENA, ce haut fonctionnaire a été la cheville ouvrière des réformes de la santé menées par Marisol Touraine puis Agnès Buzyn.

 

  • Régine Bicep, inspectrice hors classe de l’action sanitaire et sociale, est nommée, à compter du 15 juillet, directrice adjointe de la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) de l’Aisne.

 

  • Frédéric Pigeon est renouvelé pour une période de 3 mois, à compter du 1er juillet, dans ses fonctions de directeur de la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) de l’Oise.

 

  • Thierry Breton, inspecteur des affaires sociales de 1re classe, a été nommé, le 2 juillet, inspecteur général des affaires sociales (hors tour) à l’IGAS.

 

  • Nicolas Labrune, maître des requêtes au Conseil d’Etat, est reconduit pour une durée de 2 ans, à compter du 1er juillet, dans ses fonctions de sous-directeur du financement du système de soins, à la Direction de la sécurité sociale (DSS), à l’administration centrale du ministère des Solidarités et de la Santé.

 

Françoise Laforge a pris, le 9 juin, ses fonctions de directrice de l’Union départementale des associations familiales (UDAF) de Seine-et-Marne. Après une première carrière dans le secteur privé, François Laforge a dirigé plusieurs EHPAD, un IME et une résidence services seniors. L’UDAF de Seine-et-Marne regroupe 58 associations familiales membres. Elle est composée d’un Service mandataire judiciaire à la protection des majeurs, d’un Service logement et accompagnement et d’un Service de la vie associative. Depuis plusieurs mois, cette union départementale est engagée dans une dynamique de restructuration et d’évolution de ses services. Autour d’un projet axé sur l’intérêt des familles et des personnes accompagnées, une attention particulière sera portée à l’accompagnement social des personnes rencontrant des difficultés (sociales, financières…) et aux besoins des familles de ce département francilien.

 

 

  • Jeanne Delacourt, directrice de la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) des Hauts-de-Seine, est en outre nommée, à compter du 1er juin, directrice de la DDCS de Paris par intérim, en remplacement de Frank Plouviez.

 

Franck Von Lennep a été nommé, le 12 juin, directeur de la sécurité sociale au ministère des Solidarités et de la Santé. Conseiller santé, protection sociale, politiques sociales (chef de pôle) au cabinet du Premier ministre depuis 2017, il succède à Mathilde Lignot-Leloup. Diplômé de l’Ecole nationale de la statistique et de l’administration économique (ENSAE), Franck Von Lennep a notamment été économiste à la Caisse nationale d’assurance maladie des travailleurs salariés, puis au Conseil d’orientation des retraites. Conseiller ministériel entre 2008 et 2012, il a ensuite pris la tête de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES), avant d’intégrer le cabinet d’Edouard Philippe.

 

  • Maurice-Pierre Planel et Isabelle Reynier ont été nommés, le 26 juin, membres du conseil d’administration de l’Ecole des hautes études en santé publique (EHESP), au titre de représentants de l’Etat. Le premier comme titulaire, la seconde comme suppléante. Ils remplacent respectivement Anne-Claire Amprou et Agnès Quiot.

 

  • Enora Guillerme, directrice hors classe d’établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux, a été nommée, le 1er juillet, directrice adjointe de la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) du Finistère.

 

  • Grégory Emery a été nommé, le 25 juin, conseiller technique santé au sein du cabinet du Premier ministre. Il était jusqu’alors conseiller du ministre des Solidarités et de la Santé.

 

Patricia Salomon est, depuis le 4 mai, la nouvelle directrice de la Délégation territoriale de la Loire-Atlantique au sein de l’Agence régionale de santé (ARS) Pays de la Loire. Précédemment directrice adjointe de l’offre de santé et en faveur de l’autonomie au siège de cette même ARS, elle succède à Marie-Hélène Neyrolles, qui a fait valoir ses droits à la retraite. Diplômée de l’IEP de Lyon, ancienne élève de l’Ecole des hautes études en santé publique (EHESP), Patricia Salomon est inspectrice de l’action sanitaire et sociale.

 

  • Véronique de Badereau de Saint-Martin est renouvelée pour une période de 2 ans, à compter du 1er juillet, dans ses fonctions de directrice adjointe de la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) de la Seine-Maritime.

 

Christian Saout a été renouvelé le 1er juin, pour un nouveau mandat de 6 ans, dans ses fonctions de membre du collège de la Haute Autorité de santé (HAS). Magistrat, ancien président du Collectif interassociatif sur la santé (CISS), de 2007 à 2012, il continuera de présider la Commission en charge du social et du médico-social (CSMS), dont il a pris la présidence en mars en remplacement d’Anne-Marie Armanteras-de Saxcé. Christian Saout a été président d’AIDES, la première association française de lutte contre le sida, de 1998 à 2007.

 

  • Sandrine Billet, agente contractuelle, a été nommée, le 24 juin, sous-directrice du pilotage de la performance des acteurs de l’offre de soins à la Direction générale de l’offre de soins (DGOS) du ministère des Solidarités et de la Santé.

 

  • Amandine Carton et Sophie Martinet ont été nommées, le 10 juin, membres du Comité de déontologie des ministères chargés des affaires sociales. La première comme titulaire, la seconde comme suppléante. Elles remplacent, respectivement, Caroline Baud et Jean-Marc Siry.

 

Florence Gérard-Chalet a pris, le 25 mai, ses fonctions de directrice générale de l’Etablissement pour l’insertion dans l’emploi (EPIDE), placé sous la tutelle des ministères chargés du Travail et de la Cohésion des territoires. Depuis sa création en 2005, l’EPIDE œuvre, dans ses 19 centres, à l’insertion des jeunes de 18 à 25 ans sortis du système scolaire sans diplôme ni qualification professionnelle. Diplômée de l’IEP de Lyon, de l’EHESP et de l’Ecole centrale de Paris, Florence Gérard-Chalet a été directrice d’hôpital, secrétaire générale de l’INPES, conseillère technique chargée du plan des métiers et de la bientraitance au cabinet de Valérie Létard, alors secrétaire d’Etat chargée de la Solidarité. Elle a également été directrice de projet au sein du Service des politiques sociales et médico-sociales de la DGCS. Par ailleurs, Florence Gérard-Chalet préside plusieurs associations agissant pour les personnes en grande précarité, notamment les Œuvres de la Mie de Pain pour les sans-abri et l’ARPE destinée à améliorer, pour les jeunes, la cohésion et la mixité sociales par la sport, la culture et la solidarité.

 

Jean-Christophe Amarantinis, président du groupe JCM Santé (groupe familial composé d’EHPAD, de services à domicile et de cliniques) a été élu, fin mai, président du Syndicat national des établissements et résidences privés pour personnes âgées (SYNERPA). Délégué régional SYNERPA PACA et administrateur depuis près de 15 ans, ancien trésorier et jusqu’alors vice-président du syndicat, il succède à Christine Jeandel, qui a démissionné pour motifs personnels après seulement quelques mois de mandat. Jean-Claude Brdenk, directeur général délégué du groupe Orpea a, quant à lui, été élu vice-président du SYNERPA.

 

  • Frédéric Lallemand est, depuis le 4 mai, le nouveau directeur de l’autonomie au sein de la Direction générale adjointe des Solidarités du conseil départemental du Doubs. Il succède à Thierry Chauville.

 

  • Christine Jacquemoire, inspectrice de l’action sanitaire et sociale de classe exceptionnelle, est nommée, jusqu’au 31 décembre 2020, directrice adjointe par intérim de la Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) d’Ile-de-France.

 

  • Audrey Farrugia, magistrate du premier grade, est renouvelée à compter du 17 juin, pour une période de 2 ans, dans l’emploi de sous-directrice de l’insertion et de la probation au sein du service des métiers de la Direction de l’administration pénitentiaire à l’administration centrale du ministère de la Justice.

 

  • Jérémie Vallet, ingénieur des mines, a été nommé, le 1er juin, sous-directeur des projets et services numériques auprès de la directrice du numérique, à l’administration centrale des ministères sociaux.

 

  • Jean-François Cordet, préfet de région honoraire, a été nommé, le 1er juin, président de l’observatoire, président du comité d’orientation de l’Observatoire national de la politique de la ville.

 

Nadia Zeghmar, déjà directrice générale de l’IREIS, assure également, depuis le 1er janvier, la direction générale de l’ARAFDES, dans le cadre du rapprochement à venir de ces deux instituts de formation de Rhône-Alpes. Elle succède à Bernard Lemaignan, qui a fait valoir ses droits à la retraite. Auparavant, de 2012 à 2018, Nadia Zeghmar a été directrice générale de la Sauvegarde 26. A cette même date, Murielle Cuttat a pris les fonctions de directrice de l’ARAFDES, dont elle était précédemment responsable de la formation CAFDES.

 

  • Benjamin Luciani a été nommé, à compter du 11 mai, conseiller « accessibilité universelle et innovations » au cabinet de la secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées, Sophie Cluzel.

 

Aurore Collet a été nommée, le 11 mai, cheffe de cabinet et conseillère parlementaire au cabinet de la secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées, Sophie Cluzel. Jusqu’alors cheffe du département de la modernisation et de l’accompagnement des transformations au ministère de l’Education nationale et de la Jeunesse, cette diplômée de l’EHESP succède à Alexandre Demandrille. Aurore Collet effectue son retour au secrétariat d’Etat chargé des Personnes handicapées, qu’elle avait quitté début 2019 pour suivre, à l’ENA, le cycle supérieur de perfectionnement des administrateurs. Elle avait intégré le cabinet de Sophie Cluzel en juillet 2018 comme conseillère accompagnement des parcours, avant de cumuler cette fonction, à partir de novembre 2018, avec celle de cheffe de cabinet. Auparavant, de 2010 à 2016, Aurore Collet a travaillé à la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS), où elle a notamment été cheffe du bureau des budgets et de la performance.

 

  • Anaïs Sebire a été reconduite le 1er juin, pour une nouvelle et dernière période de 3 ans, dans ses fonctions de directrice régionale déléguée aux droits des femmes et à l’égalité de la région Nouvelle-Aquitaine.

 

  • Renaud Wetzel a été nommé, le 1er juin, conseiller au cabinet du ministre des Solidarités et de la Santé. Il succède à Grégory Emery.

 

  • Shannon Seban a été nommée, le 30 mai, cheffe de cabinet de la secrétaire d’Etat auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, Christelle Dubos. Elle succède à Chritelle Dernon.

 

Nathalie Cuvillier, administratrice générale, a été nommée, le 1er avril, cheffe de service, adjointe à la directrice du numérique à l’administration centrale des ministères sociaux. Entre septembre 2012 et juillet 2017, elle a notamment été sous-directrice de l’autonomie des personnes handicapées et des personnes âgées à la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS).

 

  • Isabelle Ausset et Dominique Deroubaix ont été nommés, le 31 mars, respectivement présidente et vice-président du conseil d’administration du Centre national de gestion des praticiens hospitaliers et des personnels de direction de la fonction publique hospitalière (CNG). La première est médecin générale inspectrice, médecin chef des services hors classe du service de santé des armées, le second directeur d’hôpital de classe exceptionnelle.

 

  • Charles-Thibault Petit, administrateur territorial, a été nommé, le 1er juin, dans les fonctions d’inspecteur des affaires sociales de 1re classe, auprès de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS), pour une durée de 2 ans.

 

Gaël Hilleret est, depuis le 4 mai, le nouveau directeur des établissements et services médico-sociaux de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA). Jusqu’alors sous-directeur de l’autonomie au sein de la Direction de l’action sociale, de l’enfance et de la santé (DASES) de Paris, il succède à Simon Kieffer. Diplômé de Sciences Po et de l’Institut national des études territoriales (INET), Gaël Hilleret a également été directeur des finances de la ville d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis).

 

  • Nadia Bensrhayar a été renouvelée à compter du 1er juin, pour une nouvelle et dernière période de 3 ans, dans ses fonctions de directrice régionale aux droits des femmes et à l’égalité de la région du Centre-Val de Loire.

 

Xavier Delattre a pris, le 24 février, ses fonctions de directeur général de LADAPT. Il remplace Eric Blanchet, qui aura dirigé cette association engagée pour la citoyenneté des personnes handicapées durant 9 ans. Xavier Delattre a partagé son parcours professionnel entre l’entreprise et les organisations d’intérêt général. Dans ce dernier secteur, il a notamment été directeur du siège social et directeur ressources et relations bienfaiteurs de la Fondation Apprentis d’Auteuil, puis directeur général de la Fondation Entreprendre. Avec près de 120 établissements et services d’accompagnement, de formation, d’insertion, de scolarisation ou de soin, LADAPT accompagne chaque année plus de 16 000 personnes.

 

  • Marion Bouteloup-Massot, attachée principale territoriale, a été nommée, le 27 avril, directrice adjointe de la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) de la Haute-Savoie.

 

Bénédicte Autier est, depuis le 20 avril, la nouvelle directrice de la Direction de la compensation de la perte d’autonomie de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA). Elle succède à Stéphane Corbin, devenu début janvier directeur adjoint de la Caisse. D’abord enseignante, puis inspectrice de l’Education nationale, Bénédicte Autier, fonctionnaire de l’Etat, avait rejoint, en 2016, la Maison départementale de l’autonomie (MDA) du Bas-Rhin en tant que directrice de l’autonomie.

 

Laëtitia Chevalier est, depuis le 20 décembre 2019, la nouvelle directrice adjointe à l’autonomie et directrice de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) au sein de la Direction générale adjointe des Solidarités du conseil départemental d’Indre-et-Loire. Auparavant, elle était, depuis septembre 2014, responsable du pôle sanitaire et médico-social de l’Agence régionale de santé (ARS) Centre-Val de Loire.

 

Denis Clark a pris, le 2 mars, ses fonctions de directeur général des Papillons blancs de Bergerac, en Dordogne (16 établissements et services, 450 salariés). Animateur socio-culturel et éducateur spécialisé de formation, il était, depuis 2015, directeur du Pôle Adulte Domicile au sein de la direction régionale Nouvelle-Aquitaine d’APF France handicap. Auparavant, il a travaillé 14 ans à l’ADAPEI de Gironde, comme chef de service éducatif, puis directeur d’établissement médico-social.

 

  • Kaïs Marzouki, agent contractuel, est, depuis le 1er mai, le nouveau secrétaire général du Haut Conseil à la vie associative.

 

Arnaud Marchand a pris, le 5 février, ses fonctions de directeur général de l’Adapei Papillons Blancs d’Alsace, gestionnaire de près d’une cinquantaine d’établissements et services. Précédemment directeur général de plusieurs cliniques privées- Médecine-Chirurgie-Obstétrique (MCO), Soins de suite et de réadaptation (SSR) et Hospitalisation à domicile (HAD)- en Poitou-Charentes, il succède à Gildas Le Scouëzec, qui a fait valoir ses droits à la retraite au 1er avril, après avoir dirigé l’association depuis septembre 2001.

 

  • Pierre Oudot, inspecteur de la jeunesse et des sports de classe exceptionnelle, est reconduit, à compter du 15 mai, dans ses fonctions de chef de service, adjoint au directeur de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la vie associative, à l’administration centrale du ministère de l’Education nationale et de la Jeunesse.

 

Jean-François Vitoux est, depuis février, le nouveau directeur général d’ARPAVIE, premier groupe associatif gestionnaire d’établissements pour personnes âgées (46 EHPAD, 77 résidences autonomie). Jusqu’alors directeur général de GDP Vendôme, il succède à Loïc Rolland, qui a rejoint la Mission vieillissement du Groupe Caisse des Dépôts. De 2010 à 2015, Jean-François Vitoux a été le PDG du groupe DomusVi. Il a ensuite fait l’acquisition du groupe de résidences services seniors (RSS) Les Essentielles, cédé au moment d’intégrer GDP Vendôme.

 

  • Alexandre Demandrille, chef de cabinet, en charge des relations parlementaires, a été nommé, le 11 mai, conseiller spécial auprès de la secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées, Sophie Cluzel.

 

Marie-Ange Desailly-Chanson, inspectrice générale des affaires sociales, a été nommée, le 8 avril, directrice générale de l’Agence régionale de santé (ARS) Grand Est. Ce médecin biologiste, titulaire d’un Mastère spécialisé en management par la qualité, succède à Christophe Lannelongue, débarqué par le gouvernement. Marie-Ange Desailly-Chanson a exercé, pendant plus de 15 ans, au centre hospitalier de La Roche-sur-Yon (Vendée), avant de devenir, en 2006, Conseillère générale des établissements de santé (CGES). En 2008, elle est nommée conseillère médicale de la Direction générale de l’offre de soins (DGOS) au ministère de la santé, avant de rejoindre l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS), en septembre 2015.

 

Anne-Emilie Josse a été nommée, le 1er avril, directrice des opérations des services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD) auprès des particuliers employeurs au sein du groupe Doctegestio. Après 12 années passées chez DomusVi, où elle a notamment été responsable du développement de l’offre mandataire, Anne-Emilie Josse rejoint le groupe pour développer l’activité mandataire sur l’ensemble du réseau national Amapa.

 

  • Guillaume Pain est renouvelé, à compter du 4 mai, dans ses fonctions de directeur adjoint de la Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) de l’Eure.

 

  • Gabriel Morin a été nommé, le 1er avril, conseiller budget, administration territoriale de l’Etat au cabinet du ministre de l’Intérieur.